Rédaction | Gavroche | 02/04/2020
Ailleurs en Asie / Actu  

ASIE - ÉCONOMIE: Frappés par l'épidémie, les grands noms du textile abandonnent leurs usines asiatiques

Un autre tsunami économique se prépare en Asie: il concerne l'industrie textile, frappée de plein fouet par l'épidémie de coronavirus. L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch vient de publier un rapport qui s'inquiète de l'abandon de leurs sous-traitants asiatiques par les entreprises de l’habillement en pleine pandémie. Selon HRW, l’annulation des carnets de commandes se traduit par des pertes d’emploi et des salaires non payés

Nous reproduisons ici des extraits du rapport tout juste publié par Human Rights Watch

Les pratiques commerciales des entreprises de l’habillement face à la pandémie de COVID-19 aggravent la crise économique que vivent des millions d’ouvrières et d’ouvriers du secteur de la confection en Asie, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch. Des dizaines de sociétés dont les marques sont mondialement connues, ainsi que leurs détaillants, ont annulé leurs carnets de commandes sans en assumer la responsabilité financière, même quand les vêtements avaient déjà été fabriqués.

Ces décisions, qui provoquent la perte d’emplois par des licenciements temporaires ou définitifs, sont contraires aux responsabilités en matière de droits humains qui incombent aux entreprises en vertu des Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme et du Guide sur le devoir de diligence applicable aux chaînes d’approvisionnement responsables dans le secteur de l’habillement et de la chaussure, de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). De nombreuses usines de fournisseurs en Asie sont à court d’argent et se retrouvent dans l’incapacité de verser aux travailleuses leurs salaires et autres compensations en raison des actions des entreprises concernées.

Couturières abandonnées

« Il s’agit d’une période extrêmement difficile, mais les entreprises de l’habillement confrontées à de dures décisions commerciales pour surmonter la crise du COVID-19 ne devraient pas abandonner les couturières qui fabriquent leurs vêtements », a déclaré Aruna Kashyap, conseillère juridique senior à la division Droits des femmes de Human Rights Watch. « Ces sociétés devraient prendre des mesures pour minimiser les conséquences économiques dévastatrices pour les ouvrières du secteur de la confection dans leurs chaînes d’approvisionnement mondiales et pour leurs familles qui dépendent de ces revenus pour survivre. »

Human Rights Watch a interrogé 11 fabricants et experts de l’industrie, y compris des représentants d’entreprises, sur l’impact de la crise du COVID-19 dans les usines du Bangladesh, du Myanmar, du Cambodge et d’autres pays asiatiques. Human Rights Watch a également examiné des échanges d’e-mail entre des responsables d’entreprises et leurs fournisseurs mondiaux, et s’est entretenue avec des organisations de défense des droits des travailleuses.

Chute drastique des ventes

La pandémie de COVID-19 a fait chuter les ventes des entreprises de l’habillement et des détaillants. Beaucoup ont fermé leurs magasins pour freiner la propagation du virus. Face à cette crise, certains d’entre eux se sont livrés à des pratiques abusives qui facilitent les violations du droit du travail, et que Human Rights Watch a documentées dans un rapport en date d’avril 2019, « On ne peut s’attendre à voyager en avion pour le prix d’un ticket d’autobus ».

En mars 2020, des fabricants de divers pays ont déclaré à Human Rights Watch que très peu de sociétés assument un risque commercial au moment de passer les commandes. L’ancien directeur d’une usine de confection au Cambodge a déclaré que les sociétés imposaient généralement l’ensemble des termes et conditions de paiement, sans marge de négociation. Les grandes sociétés et détaillants n’effectuent pas de paiements anticipés et disposent de délais plus longs après l’expédition des marchandises.

Paiements anticipés

Il a cependant ajouté que les petites et moyennes entreprises avec lesquelles l’usine travaillait proposaient de meilleures conditions, en s’engageant à payer jusqu’à 30 % du montant du bon de commande au moment de l’achat des matières premières, et en versant les paiements restants dans un délai d’une semaine ou de 10 jours suivant la livraison ou la finalisation de la commande.

Le paiement anticipé et les échéanciers plus courts permettent aux fournisseurs de maintenir une meilleure trésorerie, et donc accroît leur capacité à payer les salaires à temps. Mais la grande majorité des sociétés et des détaillants n’offrent pas de telles conditions : le rapport sur l’indice des meilleures pratiques d’achat fin 2018 a montré que 73% des fournisseurs ayant répondu à l’enquête ont déclaré que les sociétés et détaillants avec lesquels ils travaillaient n’offraient pas d’avances ni ne proposaient de conditions de paiement favorables.

Crise au Bangladesh


Une étude en date du 27 mars sur l’impact de la crise COVID-19 au Bangladesh, réalisée par le Center for Global Workers’ Rights et le Worker Rights Consortium, a révélé que, d’après les 316 fournisseurs bangladais interrogés, plus de 95 % des entreprises et des détaillants avaient refusé de contribuer au coût des salaires partiels des travailleuses temporairement suspendues ou aux indemnités de licenciement de celles qui avaient perdu leur travail.

Selon les Principes directeurs des Nations Unies, ainsi que le Guide de l’OCDE, les entreprises devraient faire preuve de diligence en matière de droits humains pour identifier et atténuer les risques susceptibles de causer ou de contribuer à des violations dans leurs chaînes d’approvisionnement. Cela comprend « l’évaluation » des incidences concrètes et potentielles sur les droits humains, « l’intégration et la mise en œuvre des résultats », le « suivi des réponses », la « communication sur la manière dont les incidences sont traitées » et l’engagement en externe pour « prouver et montrer » qu’ils prennent des mesures efficaces.

Promesses des géants du textile

Jusqu’à présent, les groupe H&M, PVH Corp, Inditex (Zara et autres marques) et Target USA ont pris des mesures en ce sens. Ces compagnies, et d’autres probablement, se sont engagées à prendre livraison des commandes déjà prêtes ou en en cours production et à s’acquitter de leurs factures comme convenu initialement.

D’autres entreprises devraient prendre des mesures similaires pour garantir un traitement équitable des ouvrières en confection, y compris en payant les salaires et autres compensations, et en minimisant les pertes d’emplois, a préconisé Human Rights Watch. Près de 200 investisseurs institutionnels ont exhorté les entreprises à maintenir autant que possible leurs relations avec leurs fournisseurs et à leur verser des paiements dans les meilleurs délais.

Gants et masques

Certaines entreprises mondiales réorientent leurs chaînes d’approvisionnement en vue de produire des équipements de protection individuelle, y compris des gants et des masques, à des fins médicales. Les entreprises et les gouvernements devraient continuer de soutenir les ouvrières produisant des fournitures médicales vitales, en veillant à ce qu’elles aussi reçoivent des équipements adéquats, et en respectant les directives sanitaires et de sûreté au travail publiées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cependant, la fabrication d’équipements de protection individuelle ne créera pas suffisamment d’emplois de substitution pour l’ensemble des travailleuses concernées. Au Bangladesh, environ un million d’entre elles ont déjà été licenciées ou temporairement suspendues, la majorité n’ayant pas reçu de salaire ni d’autres compensations en raison de la législation locale. Au Myanmar, 20 000 travailleuses ont déjà perdu leur emploi et un expert de l’industrie a estimé que jusqu’à 70 000 ouvrières en confection pourraient se retrouver au chômage d’ici une semaine. Au Cambodge, une estimation prévoyait qu’elles pourraient être 200 000 à perdre leur emploi.

Capacité financière

Ces gouvernements n’ont pas la capacité financière de fournir des dispositifs d’aide économique comme ceux annoncés par leurs homologues occidentaux. Les bailleurs de fonds et les institutions financières internationales devraient se concentrer sur l’élaboration et la mise en œuvre de plans visant à atténuer immédiatement la détresse économique et sociale des travailleuses licenciées, et à mettre en place des mesures à plus long terme pour fournir une protection sociale aux travailleuses, a recommandé Human Rights Watch.

« Les entreprises mondiales du secteur de l’habillement, les donateurs et les institutions financières internationales devraient unir leurs forces et déployer d’urgence des efforts avec des organisations de défense des droits des travailleuses pour aider ceux qui touchent de faibles revenus pendant la crise COVID-19 », a conclu Aryana Kashyap. « Mais des mesures à plus long terme sont également indispensables. Cette pandémie a mis en évidence à quel point les régimes de protection sociale et les réglementations obligatoires efficaces pour lutter contre les pratiques commerciales abusives des entreprises vis-à-vis de leurs chaînes d’approvisionnement sont nécessaires depuis longtemps. »

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

A Lire Aussi
SINGAPOUR - CORONAVIRUS: L'aéroport de Changi rouvre ses portes, Singapore Airlines reprend ses vols
INDONÉSIE - ÉCONOMIE: Lion Air, du miracle au mirage dans le ciel indonésien ?
ASIE - GÉOPOLITIQUE: Oui, le risque d'une future guerre entre la Chine et les États-Unis est réel
PHILIPPINES - JUSTICE: Les Nations Unies dénoncent la quasi-impunité de la police dans la guerre contre la drogue
HONG KONG - POLITIQUE: Commémorer la répression de Tiananmen sur le territoire est désormais interdit
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(1)
Michel M 2020-04-02 03:41:05
Industrie du textile au Cambodge
N'oubliez pas en plus du coronavirus, l'arrêt des aides de l'UE au Cambodge pour leur industrie du textile suite au non respect de ce gouvernement des libertés individuelles et des droits de l'homme... Cela annonce la fin de cette industrie.
Retrouvez-nous sur Facebook
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 1/06



Coronavirus
SINGAPOUR - CORONAVIRUS: L'aéroport de Changi rouvre ses portes, Singapore Airlines reprend ses vols - Gavroche
ASIE - FRANCE: La pandémie de Covid-19, une aubaine pour les escrocs et pour le blanchiment d'argent -
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Un retour à la normale fêté en juillet par un «Songkran» différé ? - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: La quarantaine hôtelière «5 étoiles», spécialité thaïlandaise - Gavroche
ASIE - GÉOPOLITIQUE: Au fait, que reproche-t-on aux Chinois ? - Gavroche
THAÏLANDE - CONJONCTURE: Ce qu'il faut savoir sur l'impact économique de l'épidémie - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: La chaine américaine CNN salue le «miracle» sanitaire vietnamien - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Moi, expatrié venu des États-Unis, arrivé à Phnom Penh via Séoul.... - Gavroche
THAÏLANDE - AVIATION: Thai Airways prolonge votre billet, mais ne le remboursera pas - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Un mois d'avril sans aucun touriste étranger au pays du sourire ! - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - ÉPIDÉMIE: Le point sur le Coronavirus / Covid 19 au 31 mai - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Les étrangers de nouveau admis sous des conditions très strictes - Gavroche
PHILIPPINES - CORONAVIRUS: En juin, Philippines Airlines reprend progressivement ses vols - Gavroche
SINGAPOUR - CORONAVIRUS: Le transit à Changi autorisé à partir du mardi 2 juin - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: Un plan de 30 milliards de dollars pour éviter la récession - francaisaletranger.fr
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Sept millions de demandeurs d'emploi dans le royaume, l'ombre du traumatisme social - Gavroche
BANGKOK - COMMUNAUTÉ: Le lycée français de Bangkok contraint de faire patienter ses élèves - LFIB
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les massages sont de retour dans le royaume à partir du 1er juin - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS : Comment les Vietnamiens ont surmonté l'épidémie de Covid-19 - francaisaletranger.fr
BANGKOK - CULTURE: Fini le confinement, l'Alliance française se déconfine le 1er juin - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - CAMBODGE - DISPARITION : Wanchalearm Satsaksit, un activiste thaï enlevé en plein cœur de Phnom Penh - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Un ancien ministre des Affaires étrangères règle ses comptes avec l'actuel gouvernement - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Le premier ministre Prayuth Chan Ocha veut intégrer les entreprises dans son «équipe thaïlandaise» - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les jeunes opposants au gouvernement Prayuth s'expriment à visage découvert - Thisrupt.co
THAÏLANDE - ÉTAT D'URGENCE: Amnesty International s'inquiète de la prorogation du verrouillage du royaume - Amnesty International
THAÏLANDE - HISTOIRE: Les «chemises rouges», un épisode à garder en mémoire pour comprendre le royaume - Gavroche
THAÏLANDE - VISITE DU PAPE
JAPON - DIPLOMATIE: Après avoir promu le dialogue à Bangkok, le pape François s'insurge contre le nucléaire à Nagasaki - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: Quel bilan pour la visite du pape François ? - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Un entretien avec Son Éminence Francis Xavier Cardinal Kriengsak Kovithavanij, évêque de Bangkok - Gavroche Magazine
GAVROCHE HEBDO - EDITORIAL: Face au pape François, une société thaïlandaise en demande de repères - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Pourquoi les Thaïlandais n'ont pas été évangélisés - Gavroche
Tourisme
THAÏLANDE - TOURISME: «Amazing Trusted Thailand», le slogan qui veut faire rimer tourisme avec confiance - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME : Chanthaburi, la Cité de la Lune - Gavroche Magazine
MÉKONG - TOURISME : Thaïlande - Laos - Chine: Pédaler le long du Mékong - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Un mois d'avril sans aucun touriste étranger au pays du sourire ! - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Des coupons de réduction dans les hôtels pour les touristes thaïlandais - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
11/04/2020
Lieu: à domicile
 
 
08/03/2020
Lieu:
 
 
28/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - POLITIQUE: Aung San Suu Kyi, «la magicienne» de Facebook à l'heure du Covid 19
BIRMANIE - TOURISME: Gardons l'esprit de découverte et d'aventures...l'appel de nos amis de Gulliver Travel
BIRMANIE - HISTOIRE: La révolution karen, plongée dans la rébellion d'un peuple
BIRMANIE - TOURISME: Bagan, la terre au mille pagodes
BIRMANIE - TRADITION : Sous l’empire des signes
Dernières bonnes adresses
5 stars transactions immobilieres
Thailande / Bangkok Agences Immobilieres
 
ACACIA
Thailand / Bangkok Écoles
 
MONDASSUR
France / - Assurances
 
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
VOVAN & ASSOCIÉS
THAÏLANDE / BANGKOK Avocats
 
Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
booked.net
Programme Tele TV5
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - TRADITIONS : Entre haut-parleurs, cérémonie animistes et génies en tout genre
ASIE DU SUD EST - SOCIÉTÉ: Une campagne pour faire interdire la viande de chien au Cambodge, en Indonésie et au Vietnam
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Moi, expatrié venu des États-Unis, arrivé à Phnom Penh via Séoul....
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Les étrangers de nouveau admis sous des conditions très strictes
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Le khrama cambodgien, idéal pour confectionner des masques
la-petite-ecole
crown-relocations
mtgp
wrlife
lfib-fev20
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14