Martine Helen | Gavroche | 30/08/2020
Culture / Actu  

BANGKOK - CULTURE : Kamavijitra, le premier musée privé consacré à l'art érotique du Siam

L'art érotique a une longue histoire en Thaïlande. Des scènes érotiques figuraient parmi les peintures de la vie quotidienne et ce n'est que plus tard, en raison de l'influence occidentale, que cet art fut considéré comme déviant et banni. Un collectionneur s'est attaché à la sauvegarde de ces pièces devenues exceptionnelles et nous a ouvert les portes de son royaume privé voué à l'érotisme.

Lancer le diaporama
 

Uthaiphun Charuwattanakitti est le propriétaire d'un condominium plus tout jeune, sans luxe ostentatoire, niché au fond d'un soï de l'avenue Sukhumvit.

Il nous reçoit dans son bureau sans fenêtre où trône sur un autel grandeur nature un magnifique bouddha aux nagas d'influence khmère.

Un coup d’œil rapide dans le couloir nous renseigne sur la collectionnite aigüe du Monsieur : il est tapissé de tableaux et de vitrines consacrés à la pratique de l'amour dans tous les sens.

C'est ça le Kamavijitra, littéralement "l'art de faire l'amour".

Uthaiphun Charuwattanakitti, descendant d'une famille chinoise qui a fait sa fortune avec la farine de tapioca, est conseiller en investissement et directeur de l'IRDEE, un institut de recherche et développement pour la Thaïlande, la Chine et l'Asie. Mais sa grande passion est l'art érotique sous toutes ses formes : peintures, sculptures, poteries figurant des scènes d'actes sexuels aux positions inspirées du Kamasoutra et aux personnages aussi bien hétéros, homos que zoophiles ou issus de la mythologie.

C'est pourquoi Uthai a décidé de créer son propre musée privé, agrémenté de quelques idées assez surprenantes, mais ô combien exotiques et intéressantes pour nous, ignorants farangs des douceurs de l’érotisme à la sino-thaïe…

Ce collectionneur invétéré possède plus de deux mille pièces, dont la plupart datent de 100 à 200 ans, collectées depuis 35 ans auprès de particuliers ou de bonzes dans les villages de la campagne thaïlandaise, mais aussi au Laos et au Cambodge.

L’homme est aussi, dit-il, un amateur de fossiles de dinosaures. Nous n’en verrons cependant pas trace lors de notre visite, le mélange des genres n’ayant peut-être pas été jugé nécessaire...

En sortant du bureau, nous nous attardons sur les œuvres du couloir. Certaines sont magnifiques, au dessin délicat, presque toutes anciennes. De nombreuses figurines, «des antiquités de grande valeur», précise le collectionneur sont exposées derrière des vitrines.

A un étage supérieur, nous pénétrons dans une pièce moquettée de rouge aux lourds meubles sculptés de style thaï. Une scène accueille de petits spectacles érotiques de cinq à six minutes que nous avons pu visionner sur l’Iphone du propriétaire. Les modèles, aux corps voluptueux, sont des étudiantes en art de l’université Silapakorn, nous explique Uthai. Elles exécutent une danse seins nus, à l’érotisme subtil mais efficace, loin des gymnastiques des gogo girls. Le décor plonge le spectateur dans la période Ayuttaya, lorsque les maris partis guerroyer laissaient leurs épouses à des jeux de plaisir solitaire, la monogamie étant de rigueur en ces temps là…

Deux grandes pièces attenantes, l’une avec une grande table et des coussins style kantoke, l’autre plus typiquement de style chinois avec sa grande table ronde, attendent les convives pour un dîner «aphrodisiaque», précise le propriétaire des lieux sans élaborer.

Un musée qui cache en fait un concept plus surprenant: les groupes de VIP ont droit, pour un forfait de 30 000 bahts, à un « package érotique » comprenant la visite du musée – dont une reconstitution « son et lumière » de scènes porno-érotiques dans un décor d’époque révélant dans chaque pièce un couple de cire grandeur nature enlacé dans des positions acrobatiques que l’on observe furtivement dans entrebâillement d’une porte, le repas aux vertus aphrodisiaques et le minishow en chair et en os, «toujours dans un esprit artistique» insiste Uthai, où hommes et femmes à moitié dénudés s’adonnent à des plaisirs suggestifs censés reproduire ce qui se passait dans les maisons du Siam.

Bref, un musée moderne mais «pas pour autant interactif», précise toutefois notre hôte qui finit cependant par expliquer qu’une surprise – tout ce qu’il y a de plus sensuel et gourmand – est proposée à la fin du show. Une expérience culturelle originale et régionale somme toute, ni racoleuse, ni vulgaire, qui peut même se prolonger pour la nuit si le cœur (ou le corps) vous en dit. Pour quelques milliers de bahts de plus, vous pourrez partager,avec votre compagne ou compagnon, l’une des cinq chambres du « musée », plus surprenantes les unes que les autres, réservées aux amateurs d’érotisme, de« nouvelles découvertes » ou aux couples en lune de miel.

Une chambre au décor thaïlandais d’époque avec un lit palanquin, pièce magnifique de 150 ans, une autre de style birman avec sa véritable peau de tigre, une chambre « chinoise » et deux autres plus modernes, toutes agrémentées d’étranges équipements (banc, balançoire,trapèze…) utilisés jadis pour pimenter les débats amoureux, copies conformes de ce qui peut être observé sur les tableaux du musée.

Étrange histoire que ce lupanar-musée,cette invitation aux jeux érotiques dans un endroit pour le moins inhabituel. Preuve de la réputation du lieu et du concept, Uthaiphun Charuwattanakitti accueille sur rendez-vous uniquement tout le gratin de la société civile – hommes d’affaires, diplomates, politiciens et autres célébrités – dont une forte clientèle de Chinois. Car Uthai est très connu comme collectionneur en Chine et serait même,selon ses dires, le plus grand collectionneur d’art érotique du Siam dans le monde. Mais si sa célébrité semble dépasser les frontières du royaume, il fait dans son pays profil bas, le sexe, sous quelque forme que ce soit, restant un sujet tabou en Thaïlande…

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

Martine Helen (avec Malto C.)


Kamavijitra

38 Mansion - Sukhumvit 38

Ouvert du Lun au Ven de 10h à 18h
Entrée : 500 B

Plus d'infos ici

A Lire Aussi
THAÏLANDE - JUSTICE : Netflix accueille Charles Sobhraj, le «serpent» de Bangkok
THAÏLANDE - GASTRONOMIE : Le pays rêvé des «végans»
BANGKOK - CULTURE: Après l'assommoir COVID, le bonheur retrouvé des galeries d'art
THAÏLANDE - CULTURE: Apprendre à chanter en ligne avec le sourire thaïlandais en prime.....
THAÏLANDE - CULTURE: Les nagas, un mythe thaïlandais
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(4)
Salem O 2020-09-01 23:20:53
...
Il suffit d’aller dans de nombreux temples et d’observer les fresques... Parmi celles-ci, Phra Mae Thorani tordant sa chevelure et noyant Mara et ses tentations de démons et débauchés... Des scènes souvent étonnantes de réalisme. Certains crématoriums présentent des scènes du Ciel et... des Enfers avec leurs dépravés.
Frédéric UL 2020-09-01 05:41:52
Wat Phra Keo de Vientiane
Au temple Wat Phra Keo de Vientiane, il y a une porte en bois sculptée. Parmi les sculptures, il y a une femme debout entre deux hommes. Elle tient leurs pénis en érection, un dans chaque main.
Régis C 2020-09-01 05:40:50
Christian P
Avant d'avoir lu votre commentaire je me faisais la même réflexion, connaissant bien les œuvres érotiques japonaises.
Christian P 2020-09-01 05:40:14
Imagination
Ils avaient pas beaucoup d’imagination
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 12/04



Évènements Birmanie
BIRMANIE - POLITIQUE: En 2018 déjà, l'ONU alertait sur l'impuissance du pouvoir civil face à l'armée
BIRMANIE - ÉCONOMIE: La responsabilité du géant Total soulignée par Asialyst
BIRMANIE - ANALYSE: L'économie birmane, ruinée par le coup d’État militaire
BIRMANIE - EUROPE: Le décryptage européen accablant de la crise birmane
BIRMANIE - MASSACRE: 80 tués par l'armée prés de Rangoun où les manifestants défilent en rouge-sang
Thaïlande - Crise politique
THAÏLANDE - JUSTICE: Davantage de places de prison dans le royaume, les activistes inquiets - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Les accusations de sédition pleuvent sur les activistes - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Des protecteurs de la monarchie promettent de manifester chaque week-end - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les manifestants ne cèdent pas à Bangkok - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les réseaux sociaux, l'arme de la contestation massive - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Vers une division du mouvement pro-démocratie entre manifestants et partisans d'un compromis ? - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - POLITIQUE: Pour le gouvernement Prayut, les variants du Covid riment avec fiasco - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Vers un retour de Yinluck Shinawatra en Thaïlande ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Délit de lèse majesté contre la reine Suthida, cinq inculpés - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Le 7 mai, Thanathorn face au délit de lèse majesté - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Un internaute menace les filles de Prayut Chan-Ocha - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Davantage de places de prison dans le royaume, les activistes inquiets - Gavroche
Coronavirus
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Un nouvel an thaï dans l'ombre de la Covid-19 - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la pandémie Covid à Phnom Penh - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Pour le gouvernement Prayut, les variants du Covid riment avec fiasco - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Dans les clubs thaïlandais, la Covid et les massages font bon ménage - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 10 avril - Gavroche
PHILIPPINES - CORONAVIRUS: Alerte à la Covid-19 dans les hôpitaux de Manille - Gavroche
CAMBODGE - FESTIVITÉ: Comment fêter le nouvel an khmer en évitant la Covid ? - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ministres et députés mis à l'isolement - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 4 avril - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Le royaume enregistre le 19ème décès du au Covid - Gavroche
Tourisme
CHIANG MAI - TOURISME: Le lac Huay Thueng Tao, oasis montagnard de Chiang Mai - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Koh Chang ou le Covid pour Songkran, les Bangkokois ont choisi - Gavroche
THAÏLANDE - AVIATION: Thai Airways revient peu à peu en Europe - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Pattaya mise sur la quarantaine anti-Covid - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Au Koh Jum Lodge, oubliez la pandémie à un prix imbattable - PUBLI-INFO
THAÏLANDE - TOURISME: Nakhon Nayok, une province spirituelle qui mérite le détour - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: La quarantaine de dix jours est désormais en vigueur - Rapide Visa
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: La quarantaine à Bangkok ou le supplice de Tantale raconté en direct - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Thai Airways mise sur Phuket - Francfort - Gavroche
CHIANG MAI - TOURISME: En vadrouille, l'ami Eric nous fait découvrir le riz et le blé du nord - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
08/04/2021
Lieu: A domicile
 
 
15/03/2021
Lieu: à domicile
 
 
03/01/2021
Lieu: Ventiane
 
 
25/12/2020
Lieu: Bangkok
 
 
13/12/2020
Lieu: BANGKOK
 
 
Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
booked.net
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - FINANCE: Avec la pandémie, les emprunteurs cambodgiens ne peuvent plus payer
CAMBODGE - POLITIQUE: Au nom de l'opposition, Sam Rainsy dénonce la succession au sein du clan Hun Sen
CAMBODGE - DIPLOMATIE: Fureur à Phnom Penh contre le rapport annuel américain sur les droits de l'homme
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Le royaume enregistre le 19ème décès du au Covid
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Pas de confinement en vue pour Phnom Penh
crown-relocations
sds
wrlife
lfib-fev20
pimp-my-dive
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14