Georgia Dhimoïlas | Gavroche | 26/02/2010
Culture / Actu  

CULTURE : La sculpteur du Val

Cette artiste française autodidacte a su se faire un nom dans le petit milieu des amateurs d'art en Asie. Retour sur un parcourt atypique, bercé de poésie, d'humilité et d'humanité... VAL. Seulement trois petites lettres pour une artiste aux multiples talents. Un bref pseudonyme derrière lequel se cache Valérie Goutard Andrianoff. Un petit bout de femme aussi humble qu’attachante, à la blonde candeur et au regard azur…
  •  
  • Valérie cherche sans cesse le juste équilibre pour ses sculptures, car l
  •  

L’histoire pourrait commencer ainsi :

C’est un trou de verdure où vivent d’étranges personnages,
Accrochant follement aux herbes des haillons de Bronze
Où le soleil de Thaïlande, fière, luit.
C’est un petit val ou s’épanouit Val…

Une sculpteur made in France dont les œuvres sont, elles, estampillées made in Thailand. Et plus particulièrement made in Bangkok, dans un petit havre de paix au nord de la ville.

C’est là que Valérie Goutard Andrianoff a choisi de poser ses valises pour donner vie à ses sculptures.

Pièces de bronze de quelques centimètres, ou structures gigantesques… l’artiste s’amuse selon l’humeur ! Entre prendre de la hauteur, ou simplement scruter par le trou de la serrure, son cœur balance.

Dénominateur commun de toutes ses créations ? L’humain, sans doute aucun. Car c’est bien là son terrain de jeu favori. « Je ne conçois pas une sculpture sans personnages évoluant au milieu », raconte-t-elle.

Et ce, que ce soit maintenant, ou dans un lointain futur. Valérie n’en démord pas, ce sera l’homme sinon rien ! Des tranches de vie minuscules ou grandioses, dramatiques ou sereines, passionnées ou pensives. Autant d’états d’âme auxquels s’attaque l’artiste, tout en douceur, sans jamais en faire trop ni tomber dans le pathos.

Hommes de bronze

Du coup, Valérie réussit le pari de faire s’animer l’un des matériaux les plus bruts et froids qui soit. L’aride et rustique bronze prend vie au cœur de SON jardin extraordinaire.

Le tout, dans une troublante sérénité. « Je cherche en permanence le juste équilibre entre mes personnages et le monde qui les entoure », souligne la jeune femme.

Et puis, il y a cette fenêtre, souvent omniprésente, qui fait tanguer ces hommes de bronze entre attente et désir de découverte. Éternelle quête de la juste place, un peu à l’image de ce qu’est la vie. « La juste échelle est souvent difficile à trouver !

Car lorsqu’on la modifie, la sculpture change totalement de visage et donc de sens », explique-t-elle. Pourtant, l’harmonie finit bel et bien par transpirer de ses bronzes. Valérie y raconte des histoires chaleureuses, gonflées d’une rare spontanéité.

Résultat ? Des sculptures finalement aussi accessibles qu’humaines. Et c’est bien là l’une des clés de son succès.

Aujourd’hui, l’artiste ne compte plus les sollicitations des galeries asiatiques : Shanghai, Singapour, Hong Kong et Bangkok ont déjà succombé aux sirènes de son talent. Et, désormais, l’imposante Australie se met également à lui faire les yeux doux. « Je cherche en permanence le juste équilibre entre mes personnages et le monde qui les entoure »

Comme une révélation

Pourtant, le parcours de Valérie ne ressemble en rien à celui d’un artiste classique. En tout cas, pas tel que l’on peut le fantasmer dans l’inconscient collectif. Sa rencontre avec la sculpture n’est finalement que très récente. Fruit du plus total des hasards. « En fait, l’une de mes amies commissaire priseur m’a proposé un jour de m’initier à la discipline, juste une heure ou deux, comme ça, pour essayer », se souvient-elle.

Deux heures qui se sont finalement transformées en six. « Ça a été comme une révélation pour moi ! Voir que je pouvais faire quelque chose de mes mains, et y prendre autant de plaisir ! Pourtant je n’ai sculpté ce jour-là qu’une simple poule que je trouve très moche aujourd’hui », dit-elle dans un sourire.

C’était il y a seulement 9 ans mais, depuis cette fameuse poule, Valérie n’a jamais décroché. À tel point que, dès le lendemain de ce baptême gallinacé, elle décide de faire de la sculpture sa nouvelle vie. A l’époque, elle habite encore en France, où elle officie dans le marketing au sein d’un grand groupe parisien. Déterminée, elle parvient, en un mois seulement, à transformer son poste en un mi-temps. Et donc à dégager du temps pour sa nouvelle lubie. « Avec toutes les conséquences financières que ça implique…autant vous dire que les débuts n’ont pas été simples » souligne-t-elle.

Valérie se met alors à travailler d’arrache-pied pour arriver, enfin, à faire jaillir de ses mains une pièce dont elle soit satisfaite.« Durant six mois, j’ai fait mes gammes toute seule en sculptant des pièces d’art primitif à partir de photos tirées d’un livre », raconte-t-elle.

Mais pour cette autodidacte, la vie d’artiste à la française n’a rien d’une sinécure. «Comme je n’avais jamais pris de cours, ni fait aucune grande école d’art, les portes des galeries m’étaient difficilement ouvertes. »

A la rencontre d’un public

Puis les hasards de la vie la conduisent à Bangkok en 2003. Et c’est finalement en Thaïlande qu’elle finit par rencontrer son public. « Ce pays m’a offert beaucoup d’opportunités auxquelles je n’aurais jamais eu accès ailleurs », souligne la jeune femme.

Parmi ces choses précieuses, le savoir-faire ancestral des fondeurs thaïlandais. Mais également leur grande adaptabilité et leur capacité d’écoute. « J’ai appris beaucoup de choses à leurs côtés. Mes bronzes se sont affinés et ont gagné en harmonie », précise-t-elle.

C’est d’ailleurs dans l’enceinte de la fonderie X, près d’Ayutthaya, qu’elle passe aujourd’hui encore le plus clair de son temps. L’un des lieux de fonte les plus reconnus du pays au sein de l’exigeant milieu de l’art international « J’y passe la moitié de la semaine pour ajuster les cires et moules en élastomère en compagnie des fondeurs », précise-t-elle.

Résultat ? Valérie peut désormais s’offrir le luxe de faire cavalier seul, après quatre ans passés aux côtés d’une célèbre galerie de Bangkok. « Un véritable tremplin », selon ses dires, lui permettant aujourd’hui de prendre son envol.

Forte de son succès, la sculpteur parvient même à écouler ses pièces au sein de galeries françaises qui, jadis, n’auraient pas donné cher de sa peau. Une liberté qui, pour elle, n’a pas de prix.

Et si les personnages qu’elle met en scène semblent toujours chercher leur place, il semblerait que, elle, ait enfin trouver la sienne. Sa façon d’être elle-même, dans ce monde de bronze où « elle dort dans le soleil, la main sur la poitrine, tranquille »…

Plus d’informations ici

A Lire Aussi
THAÏLANDE - PATRIMOINE: Le massage thaïlandais couronné par la reconnaissance de l'Unesco
THAILANDE - GASTRONOMIE: Des insectes dans vos assiettes, oui, mais avec raffinement !
THAÏLANDE - FESTIVAL: Les six plus beaux «Loy Krathong» du royaume selon TAT
ASIE - FRANCE: La revue littéraire «Jentayu» consacre un numéro à l'avenir
THAILANDE - FESTIVAL: Le diaporama de Paris Match sur les piercings du festival végétarien de Phuket
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(1)
Vivien Savage 2010-03-13 23:39:17
Étonnement au front page de Gavroche ...
Val , je trouve votre travail très sensible …. Autant les personnages, que les formes cadres qui les mettent en situations me touchent ... C’est un beau travail, plain d’harmonie de grasse et d’élégance… Vos personnages tous empreints de fraîcheur d’âme portent d ‘une façon ravissante cette petite clarté naïve et très attachante de la vie quand elle n’est pas compliquée … J’aime beaucoup … Ils irradient et diffusent un peu du « Merveilleux » de l’air ambiant de ce pays où vous avez le cran, la chance et le bonheur de travailler …. Bonne chance pour la suite …Avec sympathie ! Vivien Savage .
Retrouvez-nous sur Facebook
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 21/01



Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - POLITIQUE: Le «Future Forward party» n'est pas (encore) dissous et peut (encore) envisager l'avenir - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Sur quoi la Cour Constitutionnelle va juger le parti de l'avenir ce 21 janvier ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Mardi 21 janvier, la Cour Constitutionnelle juge la démocratie thaïlandaise - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Avant le jugement du 21 janvier, le «parti de l'avenir» dénonce une «triple crise» thaïlandaise - Gavroche
BIRMANIE - DIPLOMATIE: Entre Aung San Suu Kyi et Xi Jinping, le barrage de Myitsone - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: A Bangkok, la course à pied de l'opposition l'a emporté dimanche sur celle du gouvernement - Gavroche
THAÏLANDE - VISITE DU PAPE
JAPON - DIPLOMATIE: Après avoir promu le dialogue à Bangkok, le pape François s'insurge contre le nucléaire à Nagasaki - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: Quel bilan pour la visite du pape François ? - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Un entretien avec Son Éminence Francis Xavier Cardinal Kriengsak Kovithavanij, évêque de Bangkok - Gavroche Magazine
GAVROCHE HEBDO - EDITORIAL: Face au pape François, une société thaïlandaise en demande de repères - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Pourquoi les Thaïlandais n'ont pas été évangélisés - Gavroche
THAÏLANDE - DIPLOMATIE: Le pape François célèbre l'amitié entre les Catholiques et le Royaume - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: Pourquoi le pape François visite le royaume du 20 au 23 novembre - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: La cousine «thaïe» du pape François sera à ses côtés ce mercredi 20 novembre - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: A Bangkok, le pape François se déplacera dans cette «papamobile» - Gavroche
THAÏLANDE - VISITE DU PAPE : Gavroche vous raconte les Missions Étrangères de Paris - Gavroche Magazine
Tourisme
THAÏLANDE - REQUINS: A Phang Nga, l'ombre d'un requin de récif après l'attaque présumée contre un touriste allemand - Gavroche
ASIE DU SUD EST - CARNET DE ROUTE : Les langurs, ces singes à lunettes qui dévisagent les touristes en Thaïlande - Gavroche
SIEM REAP - HÔTELLERIE: The Twizt, l'auberge de jeunesse très stylée du pays d'Angkor - Gavroche
VIETNAM - TOURISME: Bangkok flambe à cause du baht fort, Hanoï se réjouit de ses prix bas - Gavroche
THAÏLANDE - ÉLÉPHANTS : La croisade du «Daily Mail» pour libérer les éléphants livrés aux touristes - Gavroche
Dernières Petites Annonces
Dernières Offres d'Emploi
15/01/2020
Lieu: Bangkok
 
 
13/12/2019
Lieu: Bangkok
 
 
20/11/2019
Lieu:
 
 
25/10/2019
Lieu: Phuket
 
 
20/10/2019
Lieu: Bangkok/Sukhumvit
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - CHINE: Entre Aung San Suu Kyi et Xi Jinping, un mariage de raison célébré le 17 janvier ?
BIRMANIE - TOURISME: Les artisans birmans, orfèvres pour un voyage différent en 2020
BIRMANIE - MINES: Plus de deux millions de dollars pour la prochaine vente de jade au Myanmar Gems Emporium du 2 au 7 janvier
BIRMANIE - FINANCE: Attirer les capitaux internationaux, priorité de la bourse de Yangon en 2020
BIRMANIE - LECTURE: «Dieux, ors et frontières», le petit livre qui décode l'âme birmane
Dernières bonnes adresses
5 stars transactions immobilieres
Thailande / Bangkok Agences Immobilieres
 
ACACIA
Thailand / Bangkok Écoles
 
MONDASSUR
France / - Assurances
 
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
VOVAN & ASSOCIÉS
THAÏLANDE / BANGKOK Avocats
 
booked.net
Programme Tele TV5
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - POLITIQUE: Au procès de Kem Sokha, une vidéo de 2013 est au centre des débats
CAMBODGE - POLITIQUE: Amnesty demande l'abandon des poursuites contre Kem Sokha jugé le 15 janvier
CAMBODGE - ROMAN: Les vérités cambodgiennes de l'écrivain Guillaume Sire
CAMBODGE - POLITIQUE: L'opposant Sam Rainsy dénonce le procès de Kem Sokha qui s'ouvre le 15 janvier
CAMBODGE - FRANCE: L'approvisionnement en eau de Phnom Penh financé par la France
la-petite-ecole
crown-relocations
wrlife
lfib-jan20
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14