Anonyme | Gavroche | 14/11/2012
Livres  

« Old is Beautiful » de François de Negroni en vente ici !

Les écrivains français qui viennent faire leurs emplettes érotiques en Thaïlande, comme Houellebecq, Mitterrand ou Besson, ramènent souvent dans leur valise la même marchandise. Des wagons d’images de syndicats d'initiative et de clichés outranciers sur la vie sexuelle de ces demoiselles à bas prix. François de Negroni, lui, a préféré l’étude sociologique romancée pour évoquer le sort de ces dames.

L’histoire est celle d’un sociologue dépêché à Pattaya avec pour mission de dénouer les enjeux de l’idéologie humanitaire de ce que ses commanditaires appellent « la plus grande ville bordel du monde ». Une fois sur place, le chercheur est très vite confronté à ce schéma de pensée qui prétend se vouer et se dévouer aux problèmes de « réinsertion » des prostituées.

Une brève idylle avec une danseuse de gogo du soi Diamond et de multiples rencontres avec les chefs des ONG locales le conduisent vite à s’affranchir des clichés colportés partout. Les fantasmes de trafic humain et d’esclavage sexuel, bavassés par les bigotes néo-féministes de l’Occident caritatif, résistent mal au voyage asiatique. « Sous prétexte de cogner les soi-disant gangs, et de pénaliser le cochon consommateur, on ne fait que fragiliser davantage ces filles pour les persécuter un peu plus », affirme l’auteur, également sociologue de formation.

« À Pattaya, les élites charitables ont pour seul sentiment de se déclasser. Ce qu'elles raillent ou dénoncent comme obscène, vulgaire ou beauf constitue l’expression d'un frisson exotique plombé par la démocratisation mondiale du tourisme sexuel. » Le libre échange a aujourd’hui d’autres couleurs que celles peintes par la bourse. « Le roman parle de ces élites, qui, lorsqu’il ne leur prend point de faire repentance cathodique, hurlent à la dégradation des moeurs, bien planquées dans leurs salons privatifs. »

Mais, à trop pester contre le sort infâme réservé aux prostituées, les ONG en oublient souvent l’essentiel. Petit traité de mesures inadaptées et de bourdes culturelles qui, au final, débouchent bien souvent sur des drames humains. Un livre entre bonne conscience, empathie mal négociée, inefficacité collective et attitude négrière. À lire d’urgence !

Lire le résumé

-----------------



Achetez "Old is Beautiful" de François de Negroni depuis la Thaïlande et l'Asie du SE
(15 Euros + 2 Euros de frais de port)



Achetez "Old is Beautiful" de François de Negroni depuis la France et l'Europe
(15 Euros + 4 Euros de frais de port)



-----------------


A Lire Aussi
LIVRE « Atlas de la France du futur », de Benoist Simmat
A LIRE « Le Vieux Marx », de Jacques Bekaert
A LIRE « La Duchesse » de Lucien Bodard
A LIRE : « Rives Lointaines » de Jean Jacnal
A LIRE : « Les Dessous des Cartes » en Asie de Jean-Christophe Victor
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(77)
betty 2011-12-16 12:41:32
pas dac
Eclectique ce forum selon med ? Pas vraiment ! La grande majorité fait plus ou moins l'apologie du tourisme sexuel. Ou montre en tout cas beaucoup de tolérance...Vouloir assainir le tourisme, à Pattaya et ailleurs, ce n'est pas se comporter en apôtre de la bienpensance, en policier des moeurs. C'est tout juste se comporter en être humain digne et responsable.
med 2011-12-07 18:16:52
projections
Gavroche peut se flatter d'avoir un lectorat éclectique . Tous ces commentaires empilés dans le désordre constituent un test projectif grand format. A travers quelques figures libres et beaucoup de figures imposées, on voit défiler toutes les sensibilités : l'humanitaire, l'expat bien-pensant, l'expat cynique, l'intello, le touriste cavaleur, le voyageur éclairé, etc. Et ça fonctionne par oppositions (et sous-oppositions), expat/touriste, humanitaire/hédoniste, etc. Quelle comédie ! On se croirait au comptoir d'un gigantesque "beer cyber-bar", et chacun s'y lâche allègrement. Tchin !
P.D.L.R. 2011-11-27 16:25:47
Rêveuse petite bourgeoisie
Je me souviens d'un édito de Patrick Besson, dans Le Point.Il s'en retournait d'un de ses safaris à Bangkok et y vantait les charmes discrets de la classe affaire de Thai Airways...Rêveuse petite bourgeoisie. Toujours assise entre 2 classes. Cela me rappelle un passage de "L'àge de raison". Sartre, qui s'est fait traiter d'"écrivain du dimanche" et d'"intellectuel petit-bourgeois" par sa jeune dulcinée russe, riposte en évoquant un futur voyage aux USA. L'autre se marre. Sartre : "Vous croyez qu'il me faut des cabines de luxe ?" "Non, répond-elle, de seconde classe". Nos modernes écrivains français du dimanche n'échappent pas davantage à leur destin. Entre le charter et la first, ils se démarquent prudemment du touriste de masse sans pour autant la jouer jet set.
DS 2011-11-20 11:33:39
croisière jaune
C'est à une singulière croisière au pays du sourire que nous convie François de Negroni. Car malgré (ou à cause de)son humour, on ne cesse de rire jaune, à nos dépends. Il nous fait naviguer de l'autre côté du miroir à clichés. Il nous prend à contre-pied dans nos représentations habituells. Un salutaire remue-méninges !
sigmunda 2011-11-09 14:48:08
balaises dans la civilisation
Papy Freud avait diagnostiqué un "malaise dans la civilisation". On ne s'en aperçoit guère à Pattaya, où des balaises épilés et bodybuildés à la junk food tiennent haut et fort le rang de l'homme blanc. Ils sont les VRP imposants des valeurs viriles postcoloniales de l'Occident. Voir un de ces gros balaises se baguenauder main dans la main avec sa minuscule tapineuse thaïe, cela remonte le moral par temps de crise ! Qui parle de basculement économique et civilisationnel vers l'Asie ? Ce n'est pas le cas à Pattaya, Dieu merci, grâce en soit rendue aux balaises...
vazaha mainty 2011-11-03 10:07:26
enfer du décor
Je vis à Nosy Be, cette île malgache "sauvage et accueillante" dont le site de Gavroche fait la promo. C'est également un paradis pour les touristes sexuels, pédophiles et autres prédateurs. Mais le décor, somptueux, et la vie locale ordinaire font oublier la réalité de ce commerce qui reste confiné. Tout le contraire à Pattaye, où je suis passé récemment. On y est d'emblée plongé jusqu'au cou dans un univers de dissolution. Rien qui ne soit connoté cul. Pattaya, c'est l'enfer du sexe, l'envers du décor sans cesse dévoilé.
P.F. 2011-10-26 12:52:24
pan sur le bec
Sommes-nous sommés de choisir entre le dédain élitiste de l'un (blanc-bec) ou le cynisme veule de l'autre (expat)? Dans un premier mouvement, il est tentant de les renvoyer dos-à-dos : snobisme dégoûté contre vulgarité beauf. Mais à y regarder de plus près, il y a là l'expression d'un rapport de classes (si bien analysé dans "Old is Beautiful"). Les classes dominantes concèdent aux classes dominées des espaces exotiques de consommation érotique low-cost, et fustigent dans le même temps les pratiques avilissantes du tourisme sexuel. Pattaya, c'est le Sofitel ou le Carlton des couches moyennes, avec sans doute plus de respect et beaucoup moins de suffisance que n'en montrent les VIP des "parties fines" tarifées.
Expat 2011-10-21 08:30:26
Si Pattaya n'existait pas faudrait l'inventer
Ouf Pattaya et la Thailande existent tels qu'ils sont et c'est bien ainsi n'en deplaise et ca deplait fortement aux coinces franchouillards a preuve toutes ces critiques. Mais personne ne vous demande d'y aller non plus,restez tous chez vous on aura plus de place et de jolies nanas.Restez sous votre ciel gris dans votre pays ou ca caille la moitie de l'annee ou les prix deviennent dements et ou l'insecurite vous angoisse.Nous,moi en tout cas sommes partis pour avoir une plus belle vie a notre gout et on n'envie pas du tout la votre croyez le bien. Alors on garde Pattaya et la Thailande esperons longtemps a l'identique et vous restez dans vos coins et occupez vous de vos depressions et votre triste vie sous le ciel gris et continuez de vous faire pomper votre fric pour d'autres tandis que nous il sert a embellir notre vie.
blanc- bec 2011-10-20 17:08:54
et patati ! et pattaya !
Quand on lit tous ces commentaires - indépendamment du livre qui semble servir de prétexte - on s'étonne tout de même ! Comment un endroit aussi moche et ringard que Pattaya peut-il à ce point exciter les gens ? J'ai une explication de cultureux. Il y avait autrefois une esthétique du sordide très en vogue chez les artistes "maudits". On assiste aujourd'hui à la version dégradée, vulgarisée, de cette fascination. De Toulouse-Lautrec à Houellebecq, c'est toujours la même rime mais plus les mêmes acteurs.
la chouette 2011-10-12 13:46:58
écotourisme sexuel (suite)
Vous cherchez une destination touristique version économie solidaire ? Courrez à Pattaya. Via la Western Union (duplicata biodégradables), vous pouvez participer à la redistribution du pognon des vieux richards du Nord vers les jeunes paupérisées du Sud. Un grand moment de fraternité. Transparency International peut y fourrer son nez, tout se passe selon les principes du commerce équitable. Même si il arrive à quelque triathlète français de casser les prix...
Que faire ce week-end à Bangkok?

Chaque vendredi, retrouvez les
spectacles, concerts, films, évènements
du week-end à ne pas manquer.

Voir la newsletter du 20/04 au 26/04



Retrouvez-nous sur Facebook
10 Dernières Petites Annonces
Dernières bonnes adresses
ATa Location de voitures
Thailand / Bangkok Location De Voitures
 
SOCIETE DE COURTAGE
Thailand / Bangkok Services
 
ATa Services
Thailande / Bangkok Services
 
JP FRENCH RESTAURANT & BAR
THAÏLANDE / BANGKOK Restaurants
 
AZYGO
Thaïlande / Bangkok Agences De Voyage
 
ÉVÉNEMENT À NE PAS MANQUER
bons plans de la semaine

Nous sélectionnons pour vous les meilleures offres et promotions du moment

Tous nos BONS PLANS

Taux de Change
Prévisions aujourd'hui

Click for Bangkok, Thaïlande Forecast

Tourisme
SUAN PHEUNG Au coeur de la nature -
INDONESIE Raja Ampat : l'île Maurice version Asie - Gavroche
THAILANDE Fermeture de sites de plongée -
BANGKOK Le Grand Palais plus visité que la tour Eiffel -
PATTAYA Greta Farm, un havre de paix -
Culture
Thaïlande - Devenir guide bénévole au Musée national
BANGKOK Scala : un cinéma hors du temps
BANGKOK Nailert, le charme du passé
BANGKOK Quand le théâtre s'invite à domicile
BANGKOK 1 of a Kind : le paradis caché des chineurs
Dernières Offres d'Emploi
20/04/2017
Lieu: Bangkok
 
 
18/04/2017
Lieu: Bangkok
 
 
17/04/2017
Lieu:
 
 
14/04/2017
Lieu: Bangkok
 
 
06/04/2017
Lieu: Ekamai
 
 
ata-car
citroen
crown-relocations
samitivej-sep16
crepe-co
bangkok-hospital
gavroche-mediav3
asita
oif-fev14
dfdl
ftcc
ata-office