Raymond Vergé | Gavroche | 25/06/2010
Société  

Thaïlande : Portait d’un grand voyageur-collectionneur

Le collectionneur franco-canadien Guy Joussemet passe à Jomtien une bonne partie de l’année. Il est l'un des donateurs du musée du quai Branly (Paris). C’est même lui qui avait découvert la figurine chupícuaro (Mexique) devenue l’emblème de l’institution. Il a constitué entre 1960 et 1980 une exceptionnelle collection d'arts premiers, qui est aujourd'hui en grande partie dispersée. Entre deux avions, cet infatigable voyageur de (bientôt) 80 ans savoure sa vie de retraité sous le soleil de Siam.


Issu d’une famille de paysans, Guy Joussenet passe son enfance à la campagne, dans l'évêché de Luçon (celui de Richelieu) en Vendée. Ayant devancé l'appel pour s’émanciper de son milieu social, il se retrouve cantonné près de Paris, au 401ème d'artillerie anti-aérienne. A la fin des dix-huit mois règlementaires, il décide ne pas rempiler et fait ses demandes de visas pour l'Australie et le Canada. Il débarque à Montréal, à 20 ans, le 19 Janvier 1951, par - 20°, « muni, comme Madame de Souza, d'une valise en carton ».

Aventure canadienne
Là, il trouve du travail immédiatement, dans une compagnie d'assurances, à négocier des plans de retraite et des rentes. Il se souvient : « Je ne savais pas très bien interpréter les clauses après la mort des souscripteurs. Pendant cinq ans, j'ai lu des testaments. Passionnant ! » Plus tard, en 1956, il vend même des congélateurs aux Esquimaux, avec des plans d'alimentation, en plein mois de janvier. « C’était une escroquerie manifeste, mais j'étais prêt à tout pour survivre », avoue-t- il avec un sourire désarmant. En 1958, un copain cinéaste lui apprend que Radio Canada (la télévision d’État) cherche un chef de service pour son « rayon des plaintes ». Il fallait quelqu'un sachant assez bien écrire pour répondre aux courriers des téléspectateurs. Choisi parmi plusieurs candidats, son embauche se joue sur une seule phrase : « Donnez-moi le job, il me restera à l'inventer ». Et c’est le début d’une longue carrière.

Un coup de foudre
Un an plus tard, le jeune fonctionnaire opte pour un voyage au Mexique, tout simplement parce qu’il avait « quinze jours de vacances, un sac a dos, 70 dollars en poche et un billet d'avion... » C’est le coup de foudre. Il y retournera plus de 150 fois (en un demi-siècle), pour des séjours de plus en plus longs, dont deux années consécutives à Mexico. Très vite, il se passionne pour la culture précolombienne et se spécialise dans la statuaire, avant d’être un expert reconnu mondialement quelques années plus tard. Il l’explique tout simplement en déclarant « avoir eu cette incroyable chance de passer de paysan à intellectuel, sans m'embourber dans le sas de la bourgeoisie ». Un miracle, d’après lui. Responsable de la programmation des films à la télévision, co-fondateur et président de la cinémathèque québécoise, il est, en 1974, nommé à Paris en tant que délégué de Radio Canada pour suivre l'activité de la Communauté des télévisions francophones, jusqu'en 1978, date à laquelle il passe au privé comme producteur exécutif de films et de séries. Ce qui l’amène à voyager à travers le monde : « je suis allé dans plus ou moins cent pays ! Mais ça ne veut rien dire. Tout change dans votre dos, à peine parti. Finalement, je n'en ai bien connu qu'un seul, le Mexique, surtout entre 1960 et 1970, parce que je l'ai parcouru dans des bus de troisième classe, allant là « où les ânes n'allaient pas ». Le Mexique était alors un pays commençant là où les routes finissaient. Ce n’est plus le cas aujourd'hui ». En 1994, à Paris, il présente avec Olivier Barrot (« Un livre, un jour », sur FR3 et TV5) l'émission « Apprenons à ne rien faire », sur France Inter...

Et la Thaïlande ?
La raison qui l’a amené en Thaïlande ? Tout simplement pour rendre visite à son ami belge Jean-Paul Britte, qui fut son collègue à Radio Canada et administrateur de l'Ecole nationale de théâtre à Montréal, et qui s’est installé à Pattaya depuis 15 ans pour y finir ses vieux jours. Parlant de la ville elle-même, il reconnaît que ce n’est pas la plus belle de Thaïlande mais elle a taille humaine, le climat est agréable (en comparaison avec les hivers canadiens qui durent six mois...) et, insiste-t-il, « il y a ici une sécurité de vie que l'on ne retrouve pas ailleurs ». Sans oublier la qualité des produits frais qu’il trouve merveilleuse car il prépare lui même ses petits plats et ne va pratiquement jamais au restaurant. Il reprend à son compte cette citation admirable de Colette : « Si vous n'avez pas quelques talents de sorcellerie, inutile de vous mêler de cuisine ». Quant aux Thaïlandais, il les trouve « à la fois tolérants et conservateurs, fiers mais pas arrogants, un bel équilibre. »

Il reste donc partagé entre le Canada, le Mexique, la Thaïlande et les pays qu’il continue de visiter, soit par curiosité personnelle, soit pour revoir des amis, soit pour répondre à des demandes de collectionneurs : « je fais toujours autorité et j'ai quelques clients, entre autres, au Japon et aux États- Unis qui me consultent quand ils vont acheter des choses importantes et ils veulent avoir mon opinion, donc ils m’invitent. » Il est vrai que, 20 ou 30 ans après, la valeur vénale de la plupart des oeuvres qu’il a données à différent musées a été multipliée par quatre ou cinq. Cela le conforte et ajoute encore au plaisir qu’il a eu à collectionner. Autre preuve de son goût très sûr: il a pu remarquer que dans certaines ventes aux enchères, des marchands d'art qui souhaitent vendre des objets plus facilement affichent frauduleusement « Ancienne collection Joussemet »…« La rançon de la gloire ! » conclut-il.

RAYMOND VERGÉ
A Lire Aussi
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le visa thaïlandais multi-entrée et de longue durée, un «nirvana» pour les chinois
BANGKOK - TRANSPORTS : Pas d'augmentation pour la ligne bleue du métro (MRT)
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les bars et karaoké ouvrent, mais l'état d'urgence perdure
THAÏLANDE - AVIATION: Voler vers Bangkok au temps du coronavirus, le mode d'emploi
THAÏLANDE - AVIATION: Les contours financiers du nouvel aéroport de Pattaya sont connus
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(0)
Soyez le premier à nous faire part de votre réaction !
Retrouvez-nous sur Facebook
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 29/06



Coronavirus
INDONÉSIE - BALI: Les chauffeurs routiers refusent de payer les tests Covid-19 - Gavroche
MALAISIE - TOURISME: Une foire aux voyages en ligne pour inciter les malaisiens à voyager et dépenser - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les bars et karaoké ouvrent, mais l'état d'urgence perdure - Gavroche
THAÏLANDE - AVIATION: Voler vers Bangkok au temps du coronavirus, le mode d'emploi - Gavroche
CAMBODGE - VOYAGE : Un français raconte son retour à Phnom Penh, tests à l'appui - Gavroche
SINGAPOUR - CORONAVIRUS: Les échanges frontaliers avec la Malaisie vont reprendre - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: l'interdiction des vols internationaux prolongée jusqu'au 15 juillet - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: Voici pourquoi les vietnamiens ont repoussé l'épidémie... - Asia Sentinel
THAÏLANDE - FRANCE: Le 1er juillet, les frontières européennes rouvrent à géométrie variable - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Les postes frontières cambodgiens avec la Thaïlande et le Laos restent fermés - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Les éléphants, protégés eux aussi contre l'épidémie de Covid-19 - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: Restrictions sévères pour les visiteurs étrangers - Gavroche
ASIE - CORONAVIRUS: Le plasma des sud-coréens contaminés va-t-il livrer les secrets du coronavirus ? - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Le Fonds Monétaire International aide le pays en pleine crise sanitaire - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le 29 juin, le mode d'emploi pour visiter de nouveau la Thaïlande sera connu - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Il faudra attendre fin juillet pour en finir avec l'état d'urgence - Gavroche
ASIE - ÉCONOMIE: 3000 milliards de dollars de pertes en 2020 à cause de l'épidémie - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: Pour Hanoï, le pays n'est pas «prêt» pour les touristes - Gavroche
LAOS - FRANCE: Le retour à Paris, via Séoul, sera possible le 5 juillet - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - ÉPIDÉMIE: Le point sur le Coronavirus / Covid 19 au 25 juin - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - POLITIQUE: Pourquoi les jeunes thaïlandais s'intéressent au coup d'état de 1932 ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'histoire, nouveau bras de fer entre opposition et militaires dans le royaume - Gavroche
THAÏLANDE - POUVOIR: Prawit Wongsuwan, vrai patron politique du royaume ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Bangkok, le champ de bataille du pouvoir post Covid-19 - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: «Je ne suis pas une personne cruelle qui peut ordonner un meurtre» affirme Prayuth Chan Ocha - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: En Asie du sud-est, les dissidents thaïlandais doivent-ils redouter le pire ? - Gavroche
THAÏLANDE - VISITE DU PAPE
JAPON - DIPLOMATIE: Après avoir promu le dialogue à Bangkok, le pape François s'insurge contre le nucléaire à Nagasaki - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: Quel bilan pour la visite du pape François ? - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Un entretien avec Son Éminence Francis Xavier Cardinal Kriengsak Kovithavanij, évêque de Bangkok - Gavroche Magazine
GAVROCHE HEBDO - EDITORIAL: Face au pape François, une société thaïlandaise en demande de repères - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Pourquoi les Thaïlandais n'ont pas été évangélisés - Gavroche
Tourisme
KOH SAMUI - TOURISME: Alerte rouge sur l'hôtellerie insulaire assommée par les faillites - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Les éléphants, protégés eux aussi contre l'épidémie de Covid-19 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME : Lac Cheow Larn, le joyau de Khao Sok - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME : Koh Phayam, un petit bijou (encore) préservé - Gavroche Magazine
THAÏLANDE - HÔTELLERIE: «Le Point» salue la chaine hôtelière thaïlandaise Avani - Le point
Dernières Offres d'Emploi
11/04/2020
Lieu: à domicile
 
 
08/03/2020
Lieu:
 
 
28/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - CORONAVIRUS: l'interdiction des vols internationaux prolongée jusqu'au 15 juillet
BIRMANIE - POLITIQUE: Les 75 ans d'Aung San Suu Kyi, un beau cadeau électoral
BIRMANIE - TOURISME : La pagode du rocher doré
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Le ciel birman reste fermé aux vols internationaux jusqu'au 30 juin
BIRMANIE - TOURISME Découvrez le lac Inlé à vélo
Dernières bonnes adresses
5 stars transactions immobilieres
Thailande / Bangkok Agences Immobilieres
 
ACACIA
Thailand / Bangkok Écoles
 
MONDASSUR
France / - Assurances
 
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
VOVAN & ASSOCIÉS
THAÏLANDE / BANGKOK Avocats
 
Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
booked.net
Programme Tele TV5
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - VOYAGE : Un français raconte son retour à Phnom Penh, tests à l'appui
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Les postes frontières cambodgiens avec la Thaïlande et le Laos restent fermés
CAMBODGE - HISTOIRE: George Groslier, l'âme du musée de Phnom Penh dans les années 20
CAMBODGE - HISTOIRE: Sur la trace de la vieille femme de pierre du musée de Phnom Penh
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Les opérateurs touristiques inquiets du coût des procédures Covid-19
la-petite-ecole
crown-relocations
sds
mtgp
wrlife
lfib-fev20
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14