Patrice Montagu-Williams. | Gavroche | 29/08/2020
Livres / Actu  

GAVROCHE - ROMAN - Retrouvez l'épisode 10 de «Mamasan»: L'émir et le taulier

Les discussions du «Lux Bar», un troquet parisien des contreforts de Montmartre, prend ces jours-ci un arrière gout d'Asie. Le commissaire Boris Samarcande le reconnait volontiers devant ses deux interlocuteurs: l'émir et le taulier. Entre l'ex fou de Dieu et le parrain fiché au grand banditisme, le flic le plus débonnaire et le plus tenace de France peut avouer ses doutes. Mais que diable sont venus faire à Paris ces trois nains venus d'Asie ? Pourquoi les Triades ont décidé de s'aventurer hors de leurs repaires habituels du 13ème arrondissement ? «L'émir et le taulier», c'est le meilleur de «Mamasan»: du mystère et de la gouaille. Un polar signé, comme à chaque fois, par notre talentueux Patrice Montagu-Williams.

Un roman inédit de Patrice Montagu-Williams.

L'intrigue: Suite à une découverte macabre dans une ambulance abandonnée, près du boulevard Barbes, à Paris, le commissaire principal du XVIIIe arrondissement, Boris Samarcande, lance une enquête. Elle conduira cet irréductible Montmartrois à quitter son confort parisien et à se rendre en Thaïlande puis en Birmanie où, avec la complicité d’une ancienne prostituée devenue tenancière de bordel puis agent secret, Mamasan, il devra affronter une réalité sordide faite de trafic d’êtres humains et d’animaux protégés.

Rappel de l’épisode 9 : L’enquête sur « L’affaire des trois nains » est close à Paris. Le commissaire Samarcande décide de se rendre en Asie poursuivre ses investigations. Auparavant, il veut réunir toute sa bande au « Lux Bar ».

Épisode 10 : «L'émir et le taulier»

Depuis longtemps déjà, Samarcande a fait du « Lux Bar » son port d’attache, séduit peut-être par cette magnifique fresque art déco en carreaux émaillés qui court derrière le comptoir en zinc sur lequel est roulée en boule Saha, la chatte tigrée du patron. La petite bête fait semblant de dormir alors que, les yeux fermés, elle écoute religieusement « April in Paris », dans la version Ella Fitzgerald & Louis Armstrong, que diffuse le lecteur audio via de petits haut-parleurs haute définition implantés un peu partout dans la salle.

Le commissaire et sa bande

Quand le flic pousse la porte ils sont tous là à l’attendre, un verre à la main. Même ceux qui sont déjà gravement plombés essayent de se tenir droit, comme s’ils s’étaient mis au garde-à-vous.

— Au « Lux », les alcoolos sont toujours les bienvenus, répétait le patron.

Un des habitués du bistrot, un écrivain américain dont il avait oublié le nom qui attaquait au bourbon dès le chant du coq, lui avait expliqué, un jour, que les alcooliques n’avaient peut-être pas l’enfance la plus heureuse, mais certainement la plus longue.

Le taulier, c’est un peu le parrain de la bande. Pendant la guerre, encore gamin, il avait rejoint la Résistance. C’est bien plus tard que ça avait dérapé et qu’il s’était payé un an de taule avec sursis, en 1968, pour s’être fait cuire deux œufs au plat sur la flamme du soldat inconnu avant de tenter d’y faire fondre la médaille qu’il avait gagnée, à quinze ans, sur le plateau des Glières, pour faits d’armes héroïques. Bien sûr, un passé comme ça laisse des traces, même dans une mémoire de vieux trouée par le temps, comme une passoire. Mais il n’en parlait jamais. C’est après qu’il s’était reconverti dans la limonade.

Pour rien au monde

L’Émir, le libraire qui tient boutique à côté de l’église Saint-Jean, un ancien fou de Dieu qui a balancé sans regret le djihad par-dessus bord et fait un bras d’honneur en direction de La Mecque, n’aurait, de son côté, manqué l’évènement pour rien au monde.

— Mes explosifs maintenant, c’est les bouquins, répétait-il aux flics de la sous-direction anti-terroriste qui ne lui avaient toujours pas lâché la grappe en dépit des multiples interventions de son copain le commissaire.

Il est accompagné de son vendeur qui, pour venir, a dévalé la rue Lepic à fond la caisse sur son fauteuil roulant électrique. On l’appelle Le Martien. Pour expliquer d’où lui vient sa paraplégie, il raconte qu’il est un petit homme vert qui a débarqué en fusée hypersonique de la planète des mal bâtis et que, là-bas, ils naissent tous tordus.

Un flic de sa génération

Montoya, l’adjoint de Samarcande, est présent, lui aussi. Le capitaine est un flic de sa génération portant cheveux courts, barbe de trois jours soigneusement entretenue à la tondeuse, piercing à l’oreille droite, jean skinny bleu délavé et santiags noires en vachette. Étant le petit-fils de l’un de ces républicains espagnols qui avaient été les premiers à entrer dans Paris à la Libération, il s’est fait tatouer « ¡No pasarán! » sur l’avant-bras. Bref, il arbore le parfait déguisement pour passer inaperçu sur les trottoirs du quartier. Sans compter qu’à l’occasion, le capitaine sait également piocher les mots qu’il faut dans le dictionnaire de la zone.

Bien sûr, il y a Pablo, le voisin du commissaire, un type qui, un soir où il avait forcé sur l’aguardiente, s’était jeté dans la glace de l’armoire où se reflétait son lit et qui avait failli y perdre un œil. Le sculpteur est en train d’expliquer à L’Émir, d’une voix pâteuse, qu’il braque chaque matin sa lunette astronomique sur le ciel de Paris. Il dit qu’il cherche le Père Éternel et prétend même qu’il a réussi à l’apercevoir, plusieurs fois, nonchalamment allongé sur son nuage céleste, en train de fumer un cigare. Pablo est certain d’avoir reconnu la marque, un « Cohiba », et il assure que c’est Castro lui-même qui les fournit :

— C’est parce qu’il lui refile des « Puros » que Dieu a laissé le « Líder Máximo » entrer au Paradis, par la porte de service, malgré toutes les saloperies qu’il a commises à Cuba, assure le Colombien.

Et on allait oublier Mammy Yoko.

— Je suis descendue de mon baobab tout exprès pour venir te dire au revoir, commissaire, glousse-t-elle à l’oreille du policier. À mon avis, pour que tu quittes

Montmartre, il a fallu qu’un sorcier, un vrai, un gars de chez moi, un « nkanga », te jette un sort !

Ce n’est qu’un au revoir.

Évidemment, tous lui parlent des spécialités locales : bordels thaïs, go-go bars et massages body-body. On voit qu’ils s’inquiètent à l’idée que l’ami Boris puisse ne jamais revenir, même s’ils savent que le sang impur de Montmartre coule dans ses veines. Alors, quand le flic remonte lentement la rue Lepic pour rentrer chez lui, ils sortent du café et restent enracinés sur le trottoir, devant la porte d’entrée, le verre à la main et les cheveux au vent, alignés comme une rangée de peupliers serrés les uns contre les autres afin de protéger du Mistral les vignobles du Côtes-du-Rhône. Puis, au moment où la silhouette, arrivée à la hauteur de la rue des Abbesses, disparaît sur la gauche, Pablo entonne, d’une voix pâteuse, « Ce n’est qu’un au revoir », version alcoolisée de la vieille ballade écossaise de la fin du XVIIIe bientôt reprise en cœur par toute la bande qui chante faux, sans doute, mais qui chante vrai.

Les épisodes précédents: 

Retrouvez ici l'épisode 1 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 2 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 3 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 4 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 5 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 6 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 7 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 8 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 9 de «Mamasan».

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici
A Lire Aussi
GAVROCHE - ROMAN: Retrouvez le dernier épisode de «Mamasan»: Territoire inconnu
GAVROCHE - ROMAN : Retrouvez l'épisode 21 de «Mamasan»: Cette Asie qui colle à la peau
GAVROCHE - ROMAN: Retrouvez l'épisode 20 de «Mamasan»: «Opération Skyfall»
GAVROCHE - ROMAN: Retrouvez l'épisode 19 de «Mamasan»: « Urgent Message - Category 2 »
GAVROCHE - ROMAN: Retrouvez l'épisode 18 de «Mamasan»: Mong La, vénéneuse capitale
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(0)
Soyez le premier à nous faire part de votre réaction !
Retrouvez-nous sur Facebook
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 21/09



Coronavirus
BIRMANIE - CORONAVIRUS: A deux mois du scrutin de novembre, Yangon est confinée en urgence - Gavroche
SINGAPOUR - CORONAVIRUS: Les soutiers du miracle singapouriens, premières victimes de la pandémie - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 21 septembre - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Un second vol Thai Airways partira de Paris pour Bangkok le 29 septembre - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Au «pays du sourire», l'assurance à 100 000 dollars est désormais obligatoire - Gavroche
THAÏLANDE - QUARANTAINE: Voici les soixante hôtels thaïlandais prêts à vous accueillir pour 14 jours - Gavroche
THAÏLANDE - FRANCE: Premier vol de «rapatriement» de Thai Airways ce 17 septembre - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les modalités de la réouverture des frontières thaïlandaises sont confirmées - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur le retour des touristes à partir du 1er octobre - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Réouverture des frontières sous conditions en octobre - Gavroche
GAVROCHE HEBDO - ÉDITORIAL: Birmanie, la face sombre de la pandémie - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: Le tableau de bord vietnamien de la pandémie au 13 septembre - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Derrière la pandémie, l’ambiguïté d'Aung San Suu Kyi resurgit - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: La «seconde vague» birmane, menace sanitaire pour la région ? - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: La deuxième vague épidémique est désormais une réalité - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: 1059 personnes contaminées par le coronavirus dans le pays - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS : Une assurance thaïlandaise anti Covid-19 à disposition des étrangers - Gavroche
BANGKOK - COMMERCE: Après le coronavirus, l'espoir revient dans les «malls» familiaux - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Dans le ciel thaïlandais, des morts programmés du coronavirus - Gavroche
PHILIPPINES - CORONAVIRUS: La police de l'archipel espionne les médias sociaux pour vérifier les quarantaines - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - FRANCE: Les thaïlandais de France, un sérieux enjeu politique - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: La majorité silencieuse du royaume, enjeu numéro 1 de l'effervescence démocratique - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: En direct: Thammasat occupée, la révolution de 1932 «réhabilitée», la contestation se poursuit... - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: En direct: Que retenir des manifestations du 19 septembre à Bangkok ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: La BBC raconte le parcours de Panusaya, l'égérie du 19 septembre - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Diriger les finances du royaume, une mission impossible - Gavroche
THAÏLANDE - VISITE DU PAPE
JAPON - DIPLOMATIE: Après avoir promu le dialogue à Bangkok, le pape François s'insurge contre le nucléaire à Nagasaki - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: Quel bilan pour la visite du pape François ? - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Un entretien avec Son Éminence Francis Xavier Cardinal Kriengsak Kovithavanij, évêque de Bangkok - Gavroche Magazine
GAVROCHE HEBDO - EDITORIAL: Face au pape François, une société thaïlandaise en demande de repères - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Pourquoi les Thaïlandais n'ont pas été évangélisés - Gavroche
Tourisme
THAÏLANDE - TOURISME: Trouvez votre chemin dans le labyrinthe du retour au «pays du sourire» - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Le choix de l'Office du tourisme Thaïlandais. Volet 3: Ratchaburi - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Au «pays du sourire», l'assurance à 100 000 dollars est désormais obligatoire - Gavroche
THAÏLANDE - QUARANTAINE: Voici les soixante hôtels thaïlandais prêts à vous accueillir pour 14 jours - Gavroche
PATTAYA - TOURISME : Les trésors cachés de Sattahip - Gavroche magazine
Dernières Offres d'Emploi
07/09/2020
Lieu: A domicile
 
 
07/09/2020
Lieu: A domicile
 
 
14/08/2020
Lieu: Bangkok
 
 
02/08/2020
Lieu: Chiang Mai
 
 
06/07/2020
Lieu:
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - JUSTICE: Deux militaires birmans avouent des crimes de masse contres les Rohingyas
GAVROCHE HEBDO - ÉDITORIAL: Birmanie, la face sombre de la pandémie
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Derrière la pandémie, l’ambiguïté d'Aung San Suu Kyi resurgit
BIRMANIE - CORONAVIRUS: La «seconde vague» birmane, menace sanitaire pour la région ?
BIRMANIE - CORONAVIRUS: La deuxième vague épidémique est désormais une réalité
Dernières bonnes adresses
5 stars transactions immobilieres
Thailande / Bangkok Agences Immobilieres
 
ACACIA
Thailand / Bangkok Écoles
 
MONDASSUR
France / - Assurances
 
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
VOVAN & ASSOCIÉS
THAÏLANDE / BANGKOK Avocats
 
Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
booked.net
Programme Tele TV5
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - GAVROCHE SERVICE: Le point sur les taxes cambodgiennes en vigueur
CAMBODGE - JUSTICE: Le département du Trésor américain sanctionne une entité chinoise proche de l'armée
CAMBODGE - SOCIÉTÉ: Retrouvez l'émouvante lettre cambodgienne du père François Ponchaud
CAMBODGE - JUSTICE: Le bourreau Khmer Rouge Douch, devenu évangéliste, incinéré comme un bouddhiste
CAMBODGE - ACTUALITÉS: Nouvelles brèves du royaume du 1er au 7 septembre
crown-relocations
sds
wrlife
lfib-fev20
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14