Patrice Montagu-Williams. | Gavroche | 04/03/2020
Livres / Actu  

THAÏLANDE - ROMAN: Retrouvez l'épisode 13 de «Mamasan»: Les mauvais génies de Samarcande

La Thaïlande est un pays de légendes. Pas question d'y conduire une enquête criminelle rationnelle, «à la française». Pour le très parisien commissaire Boris Samarcande, le choc des cultures est rude. Dans l'ex Royaume de Siam, ce qui est dit n'est que la surface des choses. Le reste est déguisé, tronqué, enfoui. Mais comment résoudre un mystère comme celui des «trois nains» dans ces conditions ? Une seule solution: solliciter l'aide des «génies», bons ou mauvais. Lesquels incarnent l'âme du royaume. Vous aimiez les enquêtes policières carrées du quartier parisien de Montmartre ? Bienvenue dans le monde mystérieux du sourire thaï.

Un roman inédit de Patrice Montagu-Williams

L'intrigue: Suite à une découverte macabre dans une ambulance abandonnée, près du boulevard Barbes, à Paris, le commissaire principal du XVIIIe arrondissement, Boris Samarcande, lance une enquête. Elle conduira cet irréductible Montmartrois à quitter son confort parisien et à se rendre en Thaïlande puis en Birmanie où, avec la complicité d’une ancienne prostituée devenue tenancière de bordel puis agent secret, Mamasan, il devra affronter une réalité sordide faite de trafic d’êtres humains et d’animaux protégés.

Rappel de l’épisode 12 : Le commissaire Samarcande s’est rendu en Thaïlande pour poursuivre son enquête sur « L’affaire des trois nains ». Première rencontre, au cours d’un dîner dans un restaurant de la vieille ville de Bangkok, avec la très belle Mamasan qui est chargée, par le « Special Branch Bureau », les services secrets du régime, de l’accompagner dans sa mission. À la fin du repas, elle invite le flic à poursuivre leur conversation chez elle.

Retrouvez l'épisode 13 de «Mamasan» : Les mauvais génies de Samarcande

La maison, construite presque entièrement en bois, était montée sur pilotis, pour réduire les risques d’inondation en période de mousson. Comme toujours en Thaïlande, les pièces et les ouvertures étaient agencées de telle manière qu’elles puissent permettre aux courants d’air de circuler et de maintenir ainsi une température supportable, même durant les fortes chaleurs de l’été. La chambre principale était séparée du reste du bâtiment par une sorte de couloir ouvert sur l’extérieur.

— On appelle ça un « breezeaways ». Cela permet de laisser passer des vents violents et contribue à l’aération de la maison, cher Boris, explique Mamasan au flic. Bangkok vous fera oublier Montmartre, au moins le temps de votre séjour, ajoute-t-elle en riant.

À côté de la porte d’entrée on pouvait voir, planté sur un poteau, un temple miniature sur lequel était assis un petit singe aux yeux cerclés de blanc et à la longue queue que Mamasan chassa d’un revers de main.

Le pays des esprits

— C’est la demeure des « chao thi », des esprits, expliqua-t-elle. Les « chao thi » sont des génies qui protègent les maisons contre les « phi », les esprits malveillants. C’est pour s’assurer de leur protection qu’on leur construit ces petits temples qui doivent être placés à hauteur du regard et orientés de telle façon que le bâtiment principal ne leur fasse pas d’ombre. Chaque jour, avant onze heures, il faut offrir aux esprits des fleurs, de l’encens et de la nourriture.

L’intérieur est classique : meubles en teck sculptés rehaussés par de grands coussins de couleurs, porcelaines « benjarong » peintes à la main et statues du Bouddha, debout, couché ou en méditation, posées un peu partout, à même le sol.

Le dragon noir

Mamasan prend Samarcande par la main et le fait asseoir sur un canapé recouvert d’un tissu en soie sur lequel on peut apercevoir un dragon noir tenant dans ses serres une jeune femme nue qui semble terrorisée. Quelques instants plus tard, elle revient et pose sur une table basse en hévéa massif une bouteille à l’étiquette grise et deux verres à whisky en cristal.

— Jamais de glaçons dans un pur malt de vingt et un ans d’âge, commissaire, n’est- ce pas ?

— La glace va casser les aromatiques et même modifier la structure moléculaire en rendant le whisky plus liquoreux. En plus, les parfums les plus volatiles et les arômes les plus fins vont disparaître. Les Japonais ont une technique pour refroidir un verre avant d’y verser le whisky : ils utilisent pour cela le « ice bowl », une boule de glace.

Mamasan, ce n’est pas mon nom.

Après avoir pressé sur une télécommande, elle vient s’asseoir près de lui. Le son du piano envahit la pièce. C’est « I fall in love too easily », par le trio de Keith Jarrett. Et, tout à coup, elle se met à chanter :

“I fall in love too easily, I fall in love too fast I fall in love too terribly hard, for love to ever last My heart should be well schooled, 'cause I've been fooled in the past And still I fall in love too easily, I fall in love too fast I fall in love too easily, I fall in love too fast”

— J’aurais pu te passer de la musique traditionnelle thaïlandaise, du « Luk thung », par exemple, notre musique country à nous, mais tu te serais endormi et j’ai besoin, ce soir, que tu restes éveillé, dit-elle en passant au tutoiement.

Soudain, sans qu’il s’y attende, elle pose sa tête sur son épaule.

Les vérités de «Mamasan»

— Mamasan, ce n’est pas mon nom, Boris. C’est celui que l’on m’a donné au Bureau. Ça vient du japonais. C’est comme ça qu’ils appellent les mères maquerelles, comme vous dites chez vous. Parce qu’autrefois j’ai dirigé un bordel. Mais, auparavant, comme toutes les mamasans, j’étais pute.

Et alors elle lui raconte.

Prostituée à treize ans.

Elle avait commencé à treize ans à travailler dans un « Ab Ob Nuat », un « bain et massage ». Elle devait frotter son corps nu contre celui du client et lui proposer des services complémentaires, y compris un rapport sexuel, ce qu’on appelait le « happy ending », la finition heureuse.

— J’étais une enfant. Mon père était mort et ma mère n’avait plus les moyens de faire soigner ma petite sœur atteinte d’une forme très dangereuse de dengue. Alors j’ai décidé de l’aider. J’étais triste, bien sûr, mais je me disais que ce n’était pas grave de faire l’amour avec de nombreux partenaires : toute petite, on m’avait appris que la polygamie était une valeur bouddhique et siamoise à opposer à la monogamie, une valeur chrétienne et occidentale.

— Et quel est ton nom alors, Mamasan, demande Samarcande ?

— Tu le sauras plus tard, si tu te comportes comme un homme. Viens, ordonne-t-elle en le prenant par la main.

Pute ou princesse ?

— Sois tranquille, commissaire, tu n’as fait que ton devoir, lui dit-elle le lendemain, au petit matin, alors qu’ils sont encore enlacés et que les effluves de leur nuit d’amour flottent toujours dans la pièce : tout « farang » qui débarque en Thaïlande se doit obligatoirement de passer au moins une nuit avec une pute.

— Ce n’est pas dans le lit d’une pute que je me suis réveillé ce matin, mais dans celui d’une princesse, répond Samarcande en lui caressant les cheveux.

— Comment as-tu fait pour découvrir que j’étais une princesse, Boris, murmure-t-elle tout bas, sans lui dire qu’en Thaïlande on évite de toucher la tête, siège du Kwan, l’essence de vie ?

— Parce que, même ici, je reste avant tout un flic.

— Princess, c’était comme cela que mon père m’appelait quand j’étais petite, tu sais…

Soudain, elle a l’air de se ressaisir et elle se redresse dans le lit.

— Les flics, j’en ai connu beaucoup et ça ne m’impressionne pas. C’est comme avec les chevaux des rodéos : pour les dompter, suffit de grimper dessus et de bien s’accrocher, dit-elle en s’installant sur lui à califourchon !

— Qui est-ce, demande le flic un peu plus tard en posant son doigt sur le tatouage qu’elle porte sur son ventre, juste au-dessus du sexe, et qui représente une tête couronnée avec un bec, des ailes, des serres d’aigle et un buste d’homme très musclé ?

— C’est Garuda. Il protège mon temple sacré des mauvais esprits, petit « farang ».

La suite dans l'épisode 14 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'intégralité des épisodes de «Mamasan»:

Retrouvez ici l'épisode 1 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 2 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 3 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 4 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 5 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 6 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 7 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 8 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 9 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 10 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 11 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 12 de «Mamasan».

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici



A Lire Aussi
THAÏLANDE - ROMAN : « Terre de mousson » de Pira Sudham
THAÏLANDE - LIVRE : « Priya » de Kanokphong Songsomphan
GAVROCHE - ROMAN: Dans nos archives «La fille qui aimait les nuages», épisode 15
THAÏLANDE - LIVRE : «Fille de sang», un roman sous forme de journal intime
THAÏLANDE - LIVRE: Crok Brandalac, nouveau venu dans le monde des écrivains «asiates»
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(0)
Soyez le premier à nous faire part de votre réaction !
Retrouvez-nous sur Facebook
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 29/06



Coronavirus
INDONÉSIE - BALI: Les chauffeurs routiers refusent de payer les tests Covid-19 - Gavroche
MALAISIE - TOURISME: Une foire aux voyages en ligne pour inciter les malaisiens à voyager et dépenser - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les bars et karaoké ouvrent, mais l'état d'urgence perdure - Gavroche
THAÏLANDE - AVIATION: Voler vers Bangkok au temps du coronavirus, le mode d'emploi - Gavroche
CAMBODGE - VOYAGE : Un français raconte son retour à Phnom Penh, tests à l'appui - Gavroche
SINGAPOUR - CORONAVIRUS: Les échanges frontaliers avec la Malaisie vont reprendre - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: l'interdiction des vols internationaux prolongée jusqu'au 15 juillet - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: Voici pourquoi les vietnamiens ont repoussé l'épidémie... - Asia Sentinel
THAÏLANDE - FRANCE: Le 1er juillet, les frontières européennes rouvrent à géométrie variable - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Les postes frontières cambodgiens avec la Thaïlande et le Laos restent fermés - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Les éléphants, protégés eux aussi contre l'épidémie de Covid-19 - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: Restrictions sévères pour les visiteurs étrangers - Gavroche
ASIE - CORONAVIRUS: Le plasma des sud-coréens contaminés va-t-il livrer les secrets du coronavirus ? - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Le Fonds Monétaire International aide le pays en pleine crise sanitaire - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le 29 juin, le mode d'emploi pour visiter de nouveau la Thaïlande sera connu - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Il faudra attendre fin juillet pour en finir avec l'état d'urgence - Gavroche
ASIE - ÉCONOMIE: 3000 milliards de dollars de pertes en 2020 à cause de l'épidémie - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: Pour Hanoï, le pays n'est pas «prêt» pour les touristes - Gavroche
LAOS - FRANCE: Le retour à Paris, via Séoul, sera possible le 5 juillet - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - ÉPIDÉMIE: Le point sur le Coronavirus / Covid 19 au 25 juin - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - POLITIQUE: Pourquoi les jeunes thaïlandais s'intéressent au coup d'état de 1932 ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'histoire, nouveau bras de fer entre opposition et militaires dans le royaume - Gavroche
THAÏLANDE - POUVOIR: Prawit Wongsuwan, vrai patron politique du royaume ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Bangkok, le champ de bataille du pouvoir post Covid-19 - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: «Je ne suis pas une personne cruelle qui peut ordonner un meurtre» affirme Prayuth Chan Ocha - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: En Asie du sud-est, les dissidents thaïlandais doivent-ils redouter le pire ? - Gavroche
THAÏLANDE - VISITE DU PAPE
JAPON - DIPLOMATIE: Après avoir promu le dialogue à Bangkok, le pape François s'insurge contre le nucléaire à Nagasaki - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: Quel bilan pour la visite du pape François ? - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Un entretien avec Son Éminence Francis Xavier Cardinal Kriengsak Kovithavanij, évêque de Bangkok - Gavroche Magazine
GAVROCHE HEBDO - EDITORIAL: Face au pape François, une société thaïlandaise en demande de repères - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Pourquoi les Thaïlandais n'ont pas été évangélisés - Gavroche
Tourisme
KOH SAMUI - TOURISME: Alerte rouge sur l'hôtellerie insulaire assommée par les faillites - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Les éléphants, protégés eux aussi contre l'épidémie de Covid-19 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME : Lac Cheow Larn, le joyau de Khao Sok - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME : Koh Phayam, un petit bijou (encore) préservé - Gavroche Magazine
THAÏLANDE - HÔTELLERIE: «Le Point» salue la chaine hôtelière thaïlandaise Avani - Le point
Dernières Offres d'Emploi
11/04/2020
Lieu: à domicile
 
 
08/03/2020
Lieu:
 
 
28/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - CORONAVIRUS: l'interdiction des vols internationaux prolongée jusqu'au 15 juillet
BIRMANIE - POLITIQUE: Les 75 ans d'Aung San Suu Kyi, un beau cadeau électoral
BIRMANIE - TOURISME : La pagode du rocher doré
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Le ciel birman reste fermé aux vols internationaux jusqu'au 30 juin
BIRMANIE - TOURISME Découvrez le lac Inlé à vélo
Dernières bonnes adresses
5 stars transactions immobilieres
Thailande / Bangkok Agences Immobilieres
 
ACACIA
Thailand / Bangkok Écoles
 
MONDASSUR
France / - Assurances
 
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
VOVAN & ASSOCIÉS
THAÏLANDE / BANGKOK Avocats
 
Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
booked.net
Programme Tele TV5
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - VOYAGE : Un français raconte son retour à Phnom Penh, tests à l'appui
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Les postes frontières cambodgiens avec la Thaïlande et le Laos restent fermés
CAMBODGE - HISTOIRE: George Groslier, l'âme du musée de Phnom Penh dans les années 20
CAMBODGE - HISTOIRE: Sur la trace de la vieille femme de pierre du musée de Phnom Penh
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Les opérateurs touristiques inquiets du coût des procédures Covid-19
la-petite-ecole
crown-relocations
sds
mtgp
wrlife
lfib-fev20
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14