Rédaction | Gavroche | 12/03/2020
Livres / Actu  

GAVROCHE - ROMAN: Retrouvez l'épisode 15 de «Mamasan»: «Kiki et le farang»

Le commissaire Boris Samarcande a la tête qui tourne. Et pour cause: les massages thaïlandais ont l'art de faire perdre la raison au plus malin des enquêteurs français. Comment résister au «body body» lorsque votre chat n'est même pas là pour vous rappeler à l'ordre ? «Mamasan» veille au grain. L’enquête sur la disparition des trois nains retrouvés morts à paris dans un coffre de voitures intéresse les plus hautes sphères des services de renseignement Thaïlandais. Les raisons ? C'est bien cela le problème. Pourquoi cette affaire de nains trucidés à Paname a-t-elle le potentiel d'une affaire d’État au Siam ? Et pendant ce temps là, au massage, le bain de Samarcande est en train de couler...

Un roman exclusif de Patrice Montagu Williams

L'intrigue: Suite à une découverte macabre dans une ambulance abandonnée, près du boulevard Barbes, à Paris, le commissaire principal du XVIIIe arrondissement, Boris Samarcande, lance une enquête. Elle conduira cet irréductible Montmartrois à quitter son confort parisien et à se rendre en Thaïlande puis en Birmanie où, avec la complicité d’une ancienne prostituée devenue tenancière de bordel puis agent secret, Mamasan, il devra affronter une réalité sordide faite de trafic d’êtres humains et d’animaux protégés.

Rappel de l’épisode 14 : Mamasan a décidé de présenter Samarcande comme un ex-flic qui souhaite importer les produits TIGERMAN en France. Elle a organisé un rendez-vous à Soi Cowboy, un quartier chaud de Bangkok, avec Daw Honey, une tenancière de bordel pour laquelle elle a travaillé autrefois, qui peut établir le contact avec ceux qui fabriquent ces produits en Birmanie.

Épisode 15 : «Kiki et le farang»

— Je ne comprends rien à cette ville, dit Samarcande à Mamasan tandis qu’ils sont assis dans le skytrain Sukhumvit, l’une des deux lignes du métro aérien.

— Avec Bangkok, le premier contact est toujours compliqué. Ce n’est pas comme Paris : ici, on ne sait où la ville commence ni où elle finit, mais, si tu restais plus longtemps, je crois que tu finirais par l’aimer.

Ils descendent à la station Asoke et s’engagent dans une rue piétonne qui comporte, sur près de trois cents mètres, près de soixante Go-Go bars. Le « Queens of Bangkok » fait face à un pub irlandais où ils prennent le temps de boire une Guiness brune, debout au comptoir.

Une couronne dans un «gogo»

L’enseigne au néon rouge montrait une fille nue portant une couronne sur la tête. Au-dessous, on pouvait lire : « Best soapy massages in town ». Une jeune femme qui se tenait à l’entrée, une Birmane du nom de Nway Nway, reconnut Mamasan et toutes deux s’embrassèrent puis elle les conduisit jusqu’à un salon aux murs recouverts d’un velours pourpre où se tenaient, assises sur un canapé, Daw Honey et une très jolie petite brune aux cheveux longs.

C’est la vérité.

— Cela fait une année que Mu Mu fait partie de la grande famille que j’ai fondée ici, commence Daw Honey. Elle vient de Hlaintaya, un quartier de Yangon que je connais bien. Elle a dix-neuf ans. Je la considère un peu comme mon enfant. Sa mère est devenue aveugle et ne peut plus travailler. Elle a aussi deux petites sœurs à nourrir. C’est l’un de mes cousins qui vit là-bas qui me l’a envoyée.

— C’est la vérité : Mamasan m’a sauvée, dit Mu Mu. Elle est très gentille avec moi. Elle m’a même payé le voyage jusqu’à Yangon, il y a quelques mois, pour voir ma famille. Elle savait que je reviendrai car ils ont toujours besoin d’argent, surtout depuis que le cyclone Nargis a détruit notre maison et que nous avons tout perdu.

— Tu sais pourquoi je t’ai demandé de venir parler à Kiki et à son ami, Mu Mu ?

La fille secoue la tête.

— Je connais un Lu kyi, une personne importante, qui pourra aider Kiki et le « farang ». C’est un Chinois qui me demande, plutôt qu’une autre fille, à chaque fois qu’il vient. Je lui parlerai quand je le verrai.

Les griffes du léopard

Deux jours plus tard, Daw Honey recontactait Mamasan.

— Le Chinois est ici. Mu Mu lui a parlé. Il est d’accord pour vous voir. Il vous attend. Venez tout de suite.

— Je vous présente Bao, dit Dow Honey à Samarcande et à Mamasan. Je vais vous laisser régler vos affaires entre vous. Viens avec moi, Mu Mu.

— J’ai encore besoin de ses services, Dow Honey, dit l’homme sèchement. Qu’elle reste ici encore un peu.

Tandis qu’il parle, Mu Mu lui masse le cou. Il explique que Bao, chez lui, ça veut dire Léopard. Il ajoute qu’il est venu s’installer en Thaïlande il y a trois ans maintenant. Il leur précise qu’il n’a pas fui le régime chinois mais qu’il est plus facile de travailler ici qu’à Guangzhou, que vous appelez Canton, vous, les occidentaux, comme du temps de la colonisation. D’ailleurs la société d’import-export qu’il a monté se trouve dans le quartier de Huai Khwang, tout près de l’ambassade de Chine.

— Daw Honey m’a expliqué que le « farang » était un ancien policier qui s’était lancé dans les affaires et qu’il était intéressé par se procurer certains produits destinés à la communauté chinoise de Paris dit-il en s’adressant à Mamasan. Mais ton ami n’est pas Chinois…

— Justement : là-bas les différents groupes, les Chaozhou, les Wenzhou et les Dongbei, se font la guerre. Un Français, lui, pourra fournir tout le monde sans problème. Autre chose, ajoute Mamasan : celui qui tenait le business a été éliminé. Il ne faut pas tarder…

Bao ne dit rien. Il se lève, salue de la tête et quitte la pièce.

— Ça veut dire qu’il nous recontactera, explique Mamasan à Samarcande.

On vous attend à Kengtung

Deux jours plus tard, Bao rappelle. Il a eu son contact en Birmanie. On les attend là-bas. On viendra les chercher à l’aéroport de Kengtung.

Le soir même, ils dînent au « Spice Market », à l’hôtel « Anantara Siam », sur Ratchadamri Road.

— C’est là où j’avais amené ton ami Gargot, dit Mamasan. Il avait adoré le gâteau de crevettes avec du curry vert, si je me souviens bien. J’ajoute qu’après le dîner je ne l’ai pas amené chez moi, si cela peut te rassurer...

— Une princesse ne couche pas avec un agent secret, répond le flic.

— Mais si elle est elle-même agent secret ?

Au moment où ils quittent le restaurant, le téléphone de Mamasan sonne.

— C’est Daw Honey, dit-elle à Samarcande.

La femme est en pleurs. L’une de ces associations caritatives qui circulent en ville avec des camionnettes pour récupérer morts et blessés, que l’on appelle « Les voleurs de cadavres », avait ramené à la police le corps de la petite Mu Mu trouvé à Rajinee, près du marché aux fleurs. Sa bouche était cousue avec du fil rouge, avaient précisé les flics à Daw Honey.

— C’est ce salaud de Bao qui est derrière ça. La gamine était devenue un danger. Il fallait couper la piste qui mène jusqu’en Birmanie. Il ne peut pas s’attaquer à moi car je suis protégée, et il sait que, de toutes façons, je ne parlerai pas. Mais, avec Mu Mu, il ne voulait pas prendre le risque : si elle avait parlé une fois, elle pourrait le faire une seconde fois !

— Les flics ne feront rien. Je demanderai au SBB de s’occuper de cette ordure quand toute cette opération sera terminée, dit Mamasan une fois qu’elle a raccroché.

La suite dans l'épisode 16 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'intégralité des épisodes de «Mamasan»:

Retrouvez ici l'épisode 1 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 2 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 3 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 4 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 5 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 6 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 7 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 8 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 9 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 10 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 11 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 12 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 13 de «Mamasan».

Retrouvez ici l'épisode 14 de «Mamasan».

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

Photo: massage parlor Bangkok

A Lire Aussi
THAÏLANDE - ROMAN : « Terre de mousson » de Pira Sudham
THAÏLANDE - LIVRE : « Priya » de Kanokphong Songsomphan
GAVROCHE - ROMAN: Dans nos archives «La fille qui aimait les nuages», épisode 15
THAÏLANDE - LIVRE : «Fille de sang», un roman sous forme de journal intime
THAÏLANDE - LIVRE: Crok Brandalac, nouveau venu dans le monde des écrivains «asiates»
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(0)
Soyez le premier à nous faire part de votre réaction !
Retrouvez-nous sur Facebook
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 29/06



Coronavirus
INDONÉSIE - BALI: Les chauffeurs routiers refusent de payer les tests Covid-19 - Gavroche
MALAISIE - TOURISME: Une foire aux voyages en ligne pour inciter les malaisiens à voyager et dépenser - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les bars et karaoké ouvrent, mais l'état d'urgence perdure - Gavroche
THAÏLANDE - AVIATION: Voler vers Bangkok au temps du coronavirus, le mode d'emploi - Gavroche
CAMBODGE - VOYAGE : Un français raconte son retour à Phnom Penh, tests à l'appui - Gavroche
SINGAPOUR - CORONAVIRUS: Les échanges frontaliers avec la Malaisie vont reprendre - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: l'interdiction des vols internationaux prolongée jusqu'au 15 juillet - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: Voici pourquoi les vietnamiens ont repoussé l'épidémie... - Asia Sentinel
THAÏLANDE - FRANCE: Le 1er juillet, les frontières européennes rouvrent à géométrie variable - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Les postes frontières cambodgiens avec la Thaïlande et le Laos restent fermés - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Les éléphants, protégés eux aussi contre l'épidémie de Covid-19 - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: Restrictions sévères pour les visiteurs étrangers - Gavroche
ASIE - CORONAVIRUS: Le plasma des sud-coréens contaminés va-t-il livrer les secrets du coronavirus ? - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Le Fonds Monétaire International aide le pays en pleine crise sanitaire - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le 29 juin, le mode d'emploi pour visiter de nouveau la Thaïlande sera connu - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Il faudra attendre fin juillet pour en finir avec l'état d'urgence - Gavroche
ASIE - ÉCONOMIE: 3000 milliards de dollars de pertes en 2020 à cause de l'épidémie - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: Pour Hanoï, le pays n'est pas «prêt» pour les touristes - Gavroche
LAOS - FRANCE: Le retour à Paris, via Séoul, sera possible le 5 juillet - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - ÉPIDÉMIE: Le point sur le Coronavirus / Covid 19 au 25 juin - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - POLITIQUE: Pourquoi les jeunes thaïlandais s'intéressent au coup d'état de 1932 ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'histoire, nouveau bras de fer entre opposition et militaires dans le royaume - Gavroche
THAÏLANDE - POUVOIR: Prawit Wongsuwan, vrai patron politique du royaume ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Bangkok, le champ de bataille du pouvoir post Covid-19 - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: «Je ne suis pas une personne cruelle qui peut ordonner un meurtre» affirme Prayuth Chan Ocha - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: En Asie du sud-est, les dissidents thaïlandais doivent-ils redouter le pire ? - Gavroche
THAÏLANDE - VISITE DU PAPE
JAPON - DIPLOMATIE: Après avoir promu le dialogue à Bangkok, le pape François s'insurge contre le nucléaire à Nagasaki - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: Quel bilan pour la visite du pape François ? - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Un entretien avec Son Éminence Francis Xavier Cardinal Kriengsak Kovithavanij, évêque de Bangkok - Gavroche Magazine
GAVROCHE HEBDO - EDITORIAL: Face au pape François, une société thaïlandaise en demande de repères - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Pourquoi les Thaïlandais n'ont pas été évangélisés - Gavroche
Tourisme
KOH SAMUI - TOURISME: Alerte rouge sur l'hôtellerie insulaire assommée par les faillites - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Les éléphants, protégés eux aussi contre l'épidémie de Covid-19 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME : Lac Cheow Larn, le joyau de Khao Sok - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME : Koh Phayam, un petit bijou (encore) préservé - Gavroche Magazine
THAÏLANDE - HÔTELLERIE: «Le Point» salue la chaine hôtelière thaïlandaise Avani - Le point
Dernières Offres d'Emploi
11/04/2020
Lieu: à domicile
 
 
08/03/2020
Lieu:
 
 
28/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - CORONAVIRUS: l'interdiction des vols internationaux prolongée jusqu'au 15 juillet
BIRMANIE - POLITIQUE: Les 75 ans d'Aung San Suu Kyi, un beau cadeau électoral
BIRMANIE - TOURISME : La pagode du rocher doré
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Le ciel birman reste fermé aux vols internationaux jusqu'au 30 juin
BIRMANIE - TOURISME Découvrez le lac Inlé à vélo
Dernières bonnes adresses
5 stars transactions immobilieres
Thailande / Bangkok Agences Immobilieres
 
ACACIA
Thailand / Bangkok Écoles
 
MONDASSUR
France / - Assurances
 
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
VOVAN & ASSOCIÉS
THAÏLANDE / BANGKOK Avocats
 
Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
booked.net
Programme Tele TV5
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - VOYAGE : Un français raconte son retour à Phnom Penh, tests à l'appui
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Les postes frontières cambodgiens avec la Thaïlande et le Laos restent fermés
CAMBODGE - HISTOIRE: George Groslier, l'âme du musée de Phnom Penh dans les années 20
CAMBODGE - HISTOIRE: Sur la trace de la vieille femme de pierre du musée de Phnom Penh
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Les opérateurs touristiques inquiets du coût des procédures Covid-19
la-petite-ecole
crown-relocations
sds
mtgp
wrlife
lfib-fev20
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14