Yves Carmona | Gavroche | 26/09/2020
Livres / Actu  

ASIE - FRANCE: Les mémoires de Claude Martin, un «grand» d'Asie au Quai d'Orsay

Notre ami et chroniqueur Yves Carmona est un grand lecteur. Il nous a récemment gratifié de sa lecture des mémoires de John Bolton à la Maison Blanche. Le voici, lui l'ancien Ambassadeur de France au Népal et au Laos, confronté à un autre auteur, qu'il côtoya dans la «vraie» vie: Claude Martin, l'un des diplomates les plus en vue du Quai d'Orsay.

Une chronique littéraire d'Yves Carmona, ancien ambassadeur de France au Népal et au Laos. Le livre: «La diplomatie n'est pas un diner de gala» (Ed. Aube)

On ne résume pas un livre de Claude Martin, on le lit, on le savoure, on en referme à regret les presque mille pages qu’on lit comme un roman d’aventures.

C’est une œuvre majeure, dont le titre « La diplomatie n’est pas un dîner de gala » ne dit pas tout car il est impensable de résumer une carrière aussi singulière en une phrase. Titre négatif, provocateur comme l’auteur a aimé l’être, non parce que sa personnalité le porterait à l’affrontement mais parce qu’il a pratiqué de la diplomatie bien plus que les « réceptions de l’ambassadeur » chères à une publicité pour des chocolats.

Il est venu à la diplomatie pour deux raisons convergentes : la fascination de l’Orient et la volonté de servir la France puis l’Europe.

Il est loin d’être le seul mais il montre à ces tâches une énergie et une intelligence peu communes. Et à les relater une qualité de la langue française qui sont également plutôt rares.

Une longue fréquentation de la Chine

D’autres lectures de son œuvre existent dans la presse, le lecteur intéressé pourra s’y reporter.

L’auteur de ces lignes, qui a eu à plusieurs reprises Claude Martin comme supérieur hiérarchique, se contentera donc d’en esquisser quelques thèmes et surtout d’en conseiller la lecture !

Claude Martin fréquente la Chine depuis son enfance.

La vocation asiatique de Claude Martin naît très tôt grâce à un parent. L’oncle de son père est missionnaire à Mandalay où il soigne les lépreux avant d’être, à 80 ans, décapité par la soldatesque impériale japonaise en déroute.

Ce sont ses mémoires et en particulier ses photos qui nourrissent l’imagination du jeune Claude Martin et le conduisent à Langues O en même temps qu’à Science Po. En effet, admirateur de De Gaulle revenu en 1958 de son exil à Colombey-les-deux Églises, l’étudiant se destine au service de l’État quand le temps en sera venu.

Or, la reconnaissance par de Gaulle de la Chine continentale dès 1964 donne au jeune devenu entre temps lauréat de l’ENA l’occasion, à 19 ans, de découvrir à la fois l’Asie de ses rêves à travers la Chine millénaire et la diplomatie dans l’ambassade toute jeune de Pékin.

L’une et l’autre ne le quitteront jamais !

De la Chine, il a tout connu, il a parlé d’elle avec tous ceux qui l’ont aidé à mieux la connaître.

Côté français, au MAE d’André Travert et Georges Yakovlievitch, lecteur émérite de la presse au temps de la Révolution culturelle, à Sylvie Bermann, une de ses anciennes élèves en chinois et ambassadrice heureusement préférée à un politique en 2011- l’incompétence linguistique n’est pas toujours gagnante... Paul Jean-Ortiz, un de ses émules promis à lui succéder mais devenu conseiller diplomatique du Président Hollande au grand dam de tous ceux qui s’y voyaient déjà est hélas disparu trop jeune.

De grands journalistes amis aussi avec qui il part en longues virées dans tout le pays, comme Francis Deron et Jean Leclerc du Sablon.

Et du côté chinois, ses dirigeants successifs forcément, notamment Mao Zedong et ses émules et ses successeurs, y compris ceux qui ont perpétré le massacre de Tian’anmen en 1989. L’auteur est alors directeur d’Asie et ne ménagera pas sa peine pour faciliter la fuite d’une partie des rescapés.

Il lui en cuira car le premier ministre Li Peng le lui reprochera quand il deviendra en 1990 ambassadeur de France en Chine. Le premier ministre chinois l’accuse de n’avoir pas su expliquer à ses dirigeants que la Chine n’était pas une colonie de l’Occident – air connu !

Pire encore, ses interlocuteurs lui en voudront de n’avoir pu empêcher une politique pro-taiwanaise qui permit à quelques marchands d’armes français de gagner beaucoup d’argent avant que Chirac, élu Président en 1995, y mette fin pour assécher les commissions qui avaient bénéficié à son rival.

Admiration pour Deng Xiaoping

Mais Claude Martin a aussi connu ceux qui ont su faire avec ténacité de l’Empire du Milieu la grande puissance qu’elle est devenue et l’auteur ne cache pas son admiration pour Deng Xiaoping, l’artisan de la libéralisation économique.

Mais il est loin de ne fréquenter que des politiques : des auteurs comme les prix Nobel de littérature Gao Xingjian et Moyan, des peintres tels Zao Wouki, des cinéastes comme Zhang Yimou, tout un peuple – y compris des femmes dont il vante surtout la beauté, une terre, des villes, la pollution qui le prive de paysage lors d’un dernier voyage en train Pékin-Shanghaï passé de 36 heures à ses débuts à 3 heures en TGV. Il a tout connu de la Chine et on s’épuiserait à tout mentionner. Mais ce que l’auteur de ces lignes croit sans peine, c’est que c’est vrai, Claude Martin a vraiment tout connu de la Chine !

Avant, pendant et après y avoir été ambassadeur, nommé par Roland Dumas dont la duplicité sur les ventes à Taipei est confondante. Il n’a alors que 45 ans et a été choisi au pire moment de la relation entre Pékin et Paris.

Cependant, il continuera toujours à fréquenter la Chine parce qu’il l’aime – il l’épouse !

Est-ce le fait du hasard ? son autre grand œuvre asiatique a été de réconcilier une très vieille monarchie avec son peuple, celle du Cambodge. Il brosse de Norodom Sihanouk un tableau tendre, éploré aussi car il trouve que la France ne le soutient pas quand l’occasion lui en est donnée et le jette faute de moyens dans les bras des Khmers rouges et de la Chine. L’auteur a fréquenté pendant des décennies le Roi, à Pnomh Penh avant qu’il fuie Lon Nol et les généraux factieux soutenus par les exactions américaines, à Pékin quand l’accueil intéressé ménagé par la Chine fait du Roi un otage anti-vietnamien, ainsi qu’à Paris.

On connaît l’histoire : c’est grâce à la conférence que Claude Martin a réussi à monter avenue Kléber en plein drame à Tian’ anmen que les « quatre tigres » - les Khmers rouges de Pol Pot et Khieu Samphan, les républicains de Son Sann soutenus par Washington, les communistes mis en selle par le Vietnam dirigés par Hun Sen, et un fils du Roi, Ranariddh - ouvrent la voie à l’APRONUC, l’opération de maintien de la paix la plus importante (15 000 casques bleus) que l’organisation ait jamais organisée. Opération décidée en 1990 quand Claude Martin est nommé à Pékin et qui verra ensuite le jour, avec succès puisqu’elle aboutit au retour à la paix d’un pays qui a tant souffert.

Un français magnifique

Il faut le remarquer, Claude Martin écrit dans un français magnifique tout en étant des plus classiques. Il rejoint ainsi la cohorte des ambassadeurs écrivains. Mais s’il use fréquemment du passé simple, presque désuet aujourd’hui où on ne sait plus utiliser que le présent, voire de l’imparfait du subjonctif, ce n’est pas pour faire de la langue une barrière mais très simplement pour raconter une histoire. D’autres moyens ne lui sont pas étrangers, comme le cinéma qu’il aime ou l’opéra qu’il adore, qu’il soit de Chine ou d’Europe dans leur immense diversité.

Mais ce serait avoir de lui une vision fausse que d’en faire un homme du passé. L’Union européenne en est le signe.

Il a très vite compris que la France toute seule ne pouvait pas grand-chose. Qu’elle devait, pour exister au-delà de ses traditionnels points forts culturels et gastronomiques, trouver avec ses alliés européens au premier rang desquels l’Allemagne les impulsions nécessaires à la création d’une diplomatie européenne ambitieuse. Il écrit, sans être suivi, des notes où il défend une politique appuyée sur un petit nombre de gouvernements animés par cette ambition et ayant les moyens de la mettre en œuvre, condamne le traité de Nice (2000) et la Constitution européenne rejetée par le corps électoral en 2005 et trouvera dans les neuf ans passés à Berlin la relative consolation d’un dialogue avec ceux qui partagent avec lui cette volonté de voir l’Europe tenir enfin son rang.

Publié en 2018, le livre ne dit pas si les récentes évolutions de l’Union européenne satisfont davantage cette ambition…

Conclusion : Claude Martin fait partie d’une élite. Pas seulement une élite acquise par concours pour la vie mais une élite intellectuelle gagnée en permanence tout au long de sa carrière. Claude Martin ne fait pas partie d’un grand corps, sauf les dernières années où il passe quelques années de confort à la Cour des comptes. Il ne dit rien non plus d’un éventuel enseignement à l’Ecole.

Car il est au-dessus ou à côté des dirigeants politiques ou administratifs dont il ne craint pas de critiquer la superficialité. Il a certes appartenu à des cabinets ministériels mais sans jamais s’aveugler sur les faiblesses de ses ministres.

L'amitié de Jacques Chirac

A l’inverse, conscient que les hommes politiques apprécient chez lui une compétence chinoise et asiatique qu’il construit par des contacts incessants avec ceux dont il gagne l’amitié, c’est sur cette compétence, sur cette connaissance intime qu’il fonde sa carrière et sa réputation.

Ainsi le Président Chirac veut-il bien le nommer ambassadeur à Berlin, qui sera son dernier poste diplomatique faute d’avoir pu le convaincre d’être à nouveau ambassadeur en Chine – il a déjà donné - mais à condition qu’il lui parle aussi de l’Empire du Milieu, passion commune aux deux hommes !

Car il aime ce pays non pour ses dirigeants du moment – il n’a pas eu de chance – mais pour son peuple, sa terre, son histoire, celle des Européens qui l’ont « découverte », c’est-dire fait connaître ou méconnaître à l’Occident.

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

A Lire Aussi
GAVROCHE - ROMAN: Et maintenant, suivez avec nous «La voie du farang»
INDOCHINE - ÉCRIVAINS: Shanghai de Marcel Etienne Grancher
INDOCHINE - ÉCRIVAINS: Le si vaste monde d'Henry Daguerches
LAOS - FRANCE: Le prix Senghor du premier roman francophone décernée à une autrice franco-laotienne
INDONÉSIE - LIVRE: «Le chant de l'archipel», superbe récit de l'âme indonésienne
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(3)
Michel P 2020-09-27 08:12:21
Avis
Très très bon et passionnant !
Alexandre A 2020-09-27 08:12:03
Avis
Excellent livre ! 👍
Jean Luc M 2020-09-27 08:11:36
Dans l'express
N'oublions jamais ces lignes de l'intéressé : ''Le fait que le droit d'asile ne soit pas reconnu en droit international et le caractère particulier de votre mission ne nous permettent pas de donner satisfaction aux demandes du prince Sirik Matak et de M. Ung Boun Hor, ou de toute autre personne qui se présenterait à l'ambassade dans les mêmes conditions. Vous ferez savoir aux intéressés que nous ne sommes pas en mesure d'assurer la protection qu'ils attendent. Il leur reste dès lors à apprécier s'il n'est pas de leur intérêt de chercher refuge en un autre lieu et de quitter en tout état de cause rapidement le territoire de notre établissement".
Retrouvez-nous sur Facebook
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 19/10



Coronavirus
PHILIPPINES - FINANCE: Pour cause de Covid-19, la diaspora envoie de moins en moins d'argent - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 19 octobre - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Depuis le 16 octobre, Singapore Airlines dessert à nouveau Bangkok - Gavroche
LAOS - CORONAVIRUS: Nouvelles procédures d'entrée à Vientiane - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Vous voulez rejoindre Bangkok ? Passez par Londres... - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Tout ce qu'il faut savoir sur la «seconde vague» birmane de Covid-19 - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - GÉOPOLITIQUE: A l'épreuve du Covid-19, l'ASEAN cherche toujours sa voie - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Pourquoi le premier groupe de «touristes spéciaux» n'est pas arrivé à Phuket - Gavroche
THAÏLANDE - SOCIÉTÉ: Contre la récession et la Covid, le remède des jours fériés supplémentaires - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: La quarantaine vietnamienne est désormais assouplie - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 12 octobre - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le visa «spécial touriste» est en panne avant d'avoir été lancé - Gavroche
LAOS - CORONAVIRUS: Des centaines d'étrangers sans visas coincés au pays du million d'éléphants - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Ils reviennent jeudi 8 octobre......les premiers touristes post Covid ! - Gavroche
INDONÉSIE - CORONAVIRUS: Jokowi, le président qui défend son bilan Covid - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Une épidémie non maitrisée, des volontaires débordés - Gavroche
LAOS - CORONAVIRUS: Les vols charters vers Vientiane de nouveau autorisés - Gavroche
ASIE - FRANCE: Kenzo Takada, le créateur qui a imposé l'Asie dans les défilés de mode parisiens - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 5 octobre - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les rumeurs sur le retour de Thaksin suspendues par sa contamination au Covid-19 - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE- POLITIQUE: L'Allemagne dans le collimateur des protestataires - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Amnesty International demande la libération des manifestants incarcérés - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les 26 et 27 octobre, les députés auront deux jours pour dénouer l'impasse - Gavroche
THAÏLANDE - MONARCHIE: Un roi aimé par la population, ce que veut montrer le palais - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Ce que les jeunes thaïlandais ont appris des manifestants de Hong Kong - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Prayut Chan-Ocha, le général qui a le dos au mur - Gavroche
THAÏLANDE - VISITE DU PAPE
JAPON - DIPLOMATIE: Après avoir promu le dialogue à Bangkok, le pape François s'insurge contre le nucléaire à Nagasaki - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: Quel bilan pour la visite du pape François ? - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Un entretien avec Son Éminence Francis Xavier Cardinal Kriengsak Kovithavanij, évêque de Bangkok - Gavroche Magazine
GAVROCHE HEBDO - EDITORIAL: Face au pape François, une société thaïlandaise en demande de repères - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Pourquoi les Thaïlandais n'ont pas été évangélisés - Gavroche
Tourisme
THAÏLANDE - TOURISME: 39 visiteurs chinois à Bangkok inaugurent les nouveaux visas touristiques - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Depuis le 16 octobre, Singapore Airlines dessert à nouveau Bangkok - Gavroche
THAÏLANDE - FESTIVAL : Festival végétarien de Phuket du 16 au 25 octobre. - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Pourquoi le premier groupe de «touristes spéciaux» n'est pas arrivé à Phuket - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Le nouveau visa touristique thaïlandais ne se conjugue pas (encore) en français - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
09/10/2020
Lieu: Phnom Penh
 
 
09/10/2020
Lieu: Bangkok et alentours
 
 
08/10/2020
Lieu: Chiang Mai
 
 
06/10/2020
Lieu: A domicile
 
 
24/09/2020
Lieu: à domicile
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - POLITIQUE: Aung San Suu Kyi empéchée de faire campagne par la Covid 19
BIRMANIE - DÉFENSE: Un sous-marin birman navigue désormais dans l'océan indien
BIRMANIE - POLITIQUE: Voter malgré le virus, l'équation Birmane....comme en France en mars
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Tout ce qu'il faut savoir sur la «seconde vague» birmane de Covid-19
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Une épidémie non maitrisée, des volontaires débordés
Dernières bonnes adresses
5 stars transactions immobilieres
Thailande / Bangkok Agences Immobilieres
 
ACACIA
Thailand / Bangkok Écoles
 
MONDASSUR
France / - Assurances
 
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
VOVAN & ASSOCIÉS
THAÏLANDE / BANGKOK Avocats
 
Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
booked.net
Programme Tele TV5
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - FRANCE : Le groupe Vinci achève les travaux de la piste d'atterrissage à Sihanoukville
CAMBODGE - COMMERCE: Modalités de l'accord de libre échange avec la Chine
CAMBODGE - ÉCONOMIE: Le libre-échange avec la Chine, atout ou piège pour le royaume ?
CAMBODGE - INONDATIONS: Plus de 100 000 cambodgiens déplacés par les eaux
CAMBODGE - GÉOPOLITIQUE: Entre Hun Sen, son protecteur chinois et Washington, le torchon brûle
crown-relocations
sds
wrlife
lfib-fev20
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14