Rédaction | Gavroche | 26/01/2021
Livres / Actu  

GAVROCHE - ROMAN: «La voie du farang», épisode 23: Le royaume de Nina

«Je savais que tu viendrais me retrouver, Nina. Je suis ton papa, après tout. Tu as beau être plus jeune, plus grande et plus forte, tu as encore besoin de moi» . Comment résister à cet appel ? Un homme est toujours un père. Et quand il doit régler des comptes avec son passé et celui de ses enfants..., tout devient possible...

« La voie du farang » : un roman inédit de Patrice Montagu-Williams

L’intrigue.

1996 : sur fond de contrat pétrolier sulfureux passé avec la junte militaire birmane, de manipulation des médias et des ONG par différents services secrets, Martin Decoud, agent de la DGSE, la Direction Générale de la Sécurité Extérieure, est envoyé en mission à Bangkok.

Persuadé que, comme le dit Ernest Hemingway, « Un homme, ça peut être détruit, mais pas vaincu », le farang, l’étranger, retournera en Thaïlande, près de vingt-cinq ans plus tard, pour tenter d’y reconstruire une existence que la vie a brisée et trouver le « Noble Chemin » des bouddhistes qui mène au nirvana.

Rappel de l’épisode précédent :Après avoir éliminé, avec la complicité de son ami Woodward, une équipe de tueurs russes venus pour l’exécuter, Martin quitte le sanctuaire à éléphants et disparaît dans la forêt.

Épisode 23 : Le royaume de Nina

— Je savais que tu viendrais me retrouver, Nina. Je suis ton papa, après tout. Tu as beau être plus jeune, plus grande et plus forte, tu as encore besoin de moi.

L’homme a revêtu le hsei gauz, la tunique rouge que portent les Karens. Il parle sans se retourner à l’éléphante qui marche, à quelques mètres à peine derrière lui, sur le sentier qui serpente dans la forêt. Il connaît maintenant tous les arbres : le manguier aux fleurs très résistantes qui dégagent une odeur de térébenthine quand on les froisse, le goyavier, dont on mange la chair blanche avec du sucre au piment, le durian qui peut mesurer jusqu’à vingt mètres de haut et dont les fruits pèsent parfois cinq kilos, le ylang-ylang cultivé pour sa fleur unique à l’odeur épicée que l’on distille pour la parfumerie ou encore l’hévéa et le flamboyant royal. Sans oublier, bien sûr, le Banyan, l’arbre sacré, celui de la sagesse et de la connaissance : c’est sous son feuillage que Bouddha s’est éveillé. Martin sait qu’en Thaïlande, il n’est pas rare que l’on fasse des offrandes à certains arbres, car des esprits peuvent y vivre et vous accorder la paix ou permettre la réalisation de vos désirs. On dit même que, si l’on frotte l’écorce d’un arbre sacré avec de l’huile ou de la poudre, on peut y voir apparaître les numéros du loto !

Le rythme de l'homme

Le pachyderme le suit docilement, en respectant le rythme de l’homme. De son côté, il sait quand il faut s’arrêter pour faire boire ou manger l’éléphante en lui laissant prendre tout son temps car le temps des éléphants n’est pas celui des hommes. Chaque fois qu’ils le peuvent, ils vont aussi se baigner tous les deux, comme ils le faisaient autrefois.

Cela fait plus de deux semaines maintenant que Kamoun l’a rejoint. Le lendemain de son départ du sanctuaire, son mahout l’avait sentie très nerveuse et, la nuit suivante, elle avait disparu.

Dormir au pied d’un magnolia

Il était en train de dormir au pied d’un magnolia quand elle frotta sa trompe sur son nez. Il se réveilla. L’éléphante dansait d’une patte sur l’autre pour lui montrer combien elle était heureuse de l’avoir retrouvé. Alors, il décrocha l’urne cylindrique suspendue à son cou qui contenait les cendres de sa fille et en vida le contenu dans sa main avant de la tendre au pachyderme qui, après avoir hésité un instant, l’aspira avec sa trompe.

— C’est en toi que ma fille s’est réincarnée, Kamoun. Dorénavant, tu t’appelleras Nina.

La longue marche de l’homme et de son éléphant

Le voyage n’était pas sans danger. Martin savait, par exemple, que, tuer un éléphant, pouvait rapporter gros. Presque autant qu’au temps béni du trafic d’ivoire. Certes, aujourd’hui, en Thaïlande, le commerce de l’ivoire était rigoureusement interdit et les trafiquants risquaient la prison ferme, mais, le gouvernement de Pékin avait eu l’excellente idée d’autoriser l’utilisation médicale de la peau d’éléphant. En conséquence, son prix au kilo avait triplé. Il atteignait mille huit cents yuans, montant qui doublait s’il était vendu en poudre ! Sans compter que ce n’était pas comme pour l’ivoire : seuls les mâles avaient des défenses. La peau, elle, on pouvait aussi la trouver sur les femelles et même sur les éléphanteaux ! Alors, les trafiquants d’ivoire s’étaient reconvertis dans le business de la peau d’éléphant qu’ils allaient livrer aux Chinois de Ban Houayxay, au Laos : ils n’avaient que le pont sur le Mékong à traverser depuis Chiang Khong !

Il y avait aussi les Lahus. Un matin, ils avaient vu passer au loin, dans le sous-bois, six hommes, le fusil à la main. Ils portaient des vêtements en tissus uni noir avec une bande bleue à l’encolure, aux poignets et aux épaules.

— Le « La » de Lahu signifie « tigre » chez eux et cet animal occupe une place particulière dans leur mythologie, expliqua Martin à Nina. Ce sont des mussur, des chasseurs. Il y a des tigres en ce moment dans les environs : j’ai vu les griffures qu’ils font aux écorces des arbres pour signaler leur présence. Ils vendent la peau ainsi que les griffes et les dents, symboles de puissance et d’invincibilité. Les os servent à faire une liqueur qui donne force et vigueur.

Continuer vers le nord

Pendant plusieurs jours, ils ont continué vers le nord avant de s’arrêter sur cette colline d’où l’on peut apercevoir, à gauche, la Birmanie et, à droite, le Laos.

— C’est ici que sera notre royaume, Nina, dit-il, et ce royaume n’aura ni capitale ni aucune de ces frontières imbéciles que les hommes ont dressé entre eux pour satisfaire leur vanité.

Et plus personne n’entendit plus jamais parler d’eux.

Plus personne, sauf le Vieux.

Le secret du Vieux

Au village de Ban Sop Ruak, nul ne sait comment il s’appelle. Même lui, il l’a oublié. Mais ça n’a aucune importance : pour tous, il est Kèā, le Vieux. On dit qu’il a perdu sa tête et qu’il parle aux esprits. Les plus anciens n’ont pas oublié qu’il a commencé par se livrer au trafic d’opium, au Laos, comme beaucoup de Hmong. Au début, c’était de l’opium à usage médicinal et récréatif. Et puis, les communistes au pouvoir avaient décidé de se lancer dans l’exportation massive vers les États-Unis pour faire entrer des devises et nuire à l’ennemi capitaliste qui transformait l’opium en héroïne. Hélas, comme beaucoup d’autres Hmong, le Vieux n’avait pas vu la couleur de l’argent resté aux mains des trafiquants, comme ce Xaysana Keophimpa, qui était maintenant emprisonné à vie, en Thaïlande. Sans compter la concurrence des laboratoires clandestins, au Laos, qui avaient tué le marché en fabriquant des méthamphétamines.

Kèā brûle une boule de résine d’opium brun foncé au-dessus d’une bougie puis la place dans sa pipe en bambou avant d’en tirer cinq longues bouffées. Il porte un ensemble en velours noir brillant à poil ras composé d’une veste à manches trois quart croisée sur le devant et d’un pantalon brodé de type sarouel.

À ceux qui lui posent la question, il dit qu’il fume trois fois par jour, qu’il a commencé à trente ans, quand il était dans le trafic, que, l’opium, ça l’avait fait vivre, et, que, maintenant, ça lui permettait de communiquer avec le farang et que c’est comme ça qu’il avait appris que l’étranger était devenu un Chao Thi, un génie protecteur qui voulait tenir à distance de son royaume les Phi, les esprits malveillants car son royaume était vaste et n’avait pas de frontières. Le farang l’appelait le Royaume de Nina mais c’était un secret, ajoutait alors invariablement le vieil homme en tirant à nouveau sur sa pipe avant de s’allonger sur le côté et de fermer les yeux.

A suivre...

Retrouvez ici l'intégralité des épisodes de «La voie du farang»:

Retrouvez ici l'épisode 1 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 2 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 3 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 4 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 5 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 6 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 7 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 8 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 9 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 10 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 11 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 12 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 13 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 14 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 15 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 16 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 17 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 18 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 19 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 20 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 21 de «La voie du farang»

Retrouvez ici l'épisode 22 de «La voie du farang»

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

A Lire Aussi
ASIE - ROMAN: Pour fêter «Songkran». un nouveau roman de Patrice Montagu Williams
INDOCHINE - ÉCRIVAIN : L'inconnu mais talentueux Albert Puech
ASIE DU SUD-EST - LIVRE: Le rapport annuel 2021 de l'Irasec sur l'Asie du Sud-Est est paru
THAÏLANDE - LIVRE: Relire la Thaïlande (Ed. Karthala) de notre ami disparu James Burnet
INDOCHINE - ÉCRIVAINS: Jeanne Leuba, le mal être d'une occidentale à l'ère coloniale
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(0)
Soyez le premier à nous faire part de votre réaction !
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 12/04



Évènements Birmanie
BIRMANIE - POLITIQUE: En 2018 déjà, l'ONU alertait sur l'impuissance du pouvoir civil face à l'armée
BIRMANIE - ÉCONOMIE: La responsabilité du géant Total soulignée par Asialyst
BIRMANIE - ANALYSE: L'économie birmane, ruinée par le coup d’État militaire
BIRMANIE - EUROPE: Le décryptage européen accablant de la crise birmane
BIRMANIE - MASSACRE: 80 tués par l'armée prés de Rangoun où les manifestants défilent en rouge-sang
Thaïlande - Crise politique
THAÏLANDE - JUSTICE: Davantage de places de prison dans le royaume, les activistes inquiets - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Les accusations de sédition pleuvent sur les activistes - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Des protecteurs de la monarchie promettent de manifester chaque week-end - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les manifestants ne cèdent pas à Bangkok - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les réseaux sociaux, l'arme de la contestation massive - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Vers une division du mouvement pro-démocratie entre manifestants et partisans d'un compromis ? - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - POLITIQUE: Pour le gouvernement Prayut, les variants du Covid riment avec fiasco - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Vers un retour de Yinluck Shinawatra en Thaïlande ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Délit de lèse majesté contre la reine Suthida, cinq inculpés - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Le 7 mai, Thanathorn face au délit de lèse majesté - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Un internaute menace les filles de Prayut Chan-Ocha - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Davantage de places de prison dans le royaume, les activistes inquiets - Gavroche
Coronavirus
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Un nouvel an thaï dans l'ombre de la Covid-19 - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la pandémie Covid à Phnom Penh - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Pour le gouvernement Prayut, les variants du Covid riment avec fiasco - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Dans les clubs thaïlandais, la Covid et les massages font bon ménage - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 10 avril - Gavroche
PHILIPPINES - CORONAVIRUS: Alerte à la Covid-19 dans les hôpitaux de Manille - Gavroche
CAMBODGE - FESTIVITÉ: Comment fêter le nouvel an khmer en évitant la Covid ? - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ministres et députés mis à l'isolement - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 4 avril - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Le royaume enregistre le 19ème décès du au Covid - Gavroche
Tourisme
CHIANG MAI - TOURISME: Le lac Huay Thueng Tao, oasis montagnard de Chiang Mai - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Koh Chang ou le Covid pour Songkran, les Bangkokois ont choisi - Gavroche
THAÏLANDE - AVIATION: Thai Airways revient peu à peu en Europe - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Pattaya mise sur la quarantaine anti-Covid - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Au Koh Jum Lodge, oubliez la pandémie à un prix imbattable - PUBLI-INFO
THAÏLANDE - TOURISME: Nakhon Nayok, une province spirituelle qui mérite le détour - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: La quarantaine de dix jours est désormais en vigueur - Rapide Visa
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: La quarantaine à Bangkok ou le supplice de Tantale raconté en direct - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Thai Airways mise sur Phuket - Francfort - Gavroche
CHIANG MAI - TOURISME: En vadrouille, l'ami Eric nous fait découvrir le riz et le blé du nord - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
08/04/2021
Lieu: A domicile
 
 
15/03/2021
Lieu: à domicile
 
 
03/01/2021
Lieu: Ventiane
 
 
25/12/2020
Lieu: Bangkok
 
 
13/12/2020
Lieu: BANGKOK
 
 
Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
booked.net
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - FINANCE: Avec la pandémie, les emprunteurs cambodgiens ne peuvent plus payer
CAMBODGE - POLITIQUE: Au nom de l'opposition, Sam Rainsy dénonce la succession au sein du clan Hun Sen
CAMBODGE - DIPLOMATIE: Fureur à Phnom Penh contre le rapport annuel américain sur les droits de l'homme
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Le royaume enregistre le 19ème décès du au Covid
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Pas de confinement en vue pour Phnom Penh
crown-relocations
sds
wrlife
lfib-fev20
pimp-my-dive
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14