Alexandra Colombier | Gavroche | 25/05/2020
Politique / Actu  

THAÏLANDE - HISTOIRE: Les «chemises rouges», un épisode à garder en mémoire pour comprendre le royaume

Aux cotés de notre analyste Philippe Bergues, notre collaboratrice Alexandra Colombier, basée en Thaïlande, garde elle aussi un souvenir aigu des journées d'avril-mai 2010 marquées par l'affrontement entre «chemises rouges» et «chemises jaunes». Nous publions ici sa contribution et nous invitons nos lecteurs à nous livrer leurs souvenirs et commentaires sur ce moment douloureux de l'histoire récente du royaume.

Une contribution d'Alexandra Colombier

De mars à mai 2010 une mobilisation politique particulièrement violente se déroule à Bangkok entre force de l’ordre et manifestants antigouvernementaux dirigés par le Front Uni pour la Démocratie et contre la Dictature (UDD), également connu sous le nom de « chemises rouges ». Ces affrontements feront au moins 90 morts et plus de 2000 blessés. Nous nous proposons de revenir sur ces événements.

Le mouvement déclencheur : les « chemises jaunes » contre Thaksin Shinawatra

Les tensions à l'origine de cet affrontement se sont accélérées fin 2005 sous le premier ministre Thaksin Shinawatra. Élu en 2001, celui-ci voit sa popularité s’affaiblir au fur et à mesure au sein d’une partie de la population. En effet de nombreux thaïlandais de la classe moyenne urbaine commencent à s’opposer à lui à la fin de 2005, l’accusant de corruption.

Ces thaïlandais mécontents se sont peu à peu organisés en mouvement, portant le nom de l’Alliance Populaire contre la Démocratie (PAD) aussi connu comme les « chemises jaunes » (le jaune étant la couleur représentative de la monarchie en Thaïlande). Ce mouvement rassemble essentiellement les classes moyennes et aisées, particulièrement de Bangkok. L’alliance des « chemises jaunes » a notamment été fondée par Sondhi Limthongkul, magnat de la presse, qui est fermement opposé à Thaksin Shinawatra après avoir été son partenaire en affaires.

Des rassemblements de « chemises jaunes », dont la taille augmente de jour en jour, commencent à s’organiser à Bangkok, toujours avec la même volonté de voir destituer Thaksin. En septembre 2006, après plusieurs mois de tensions, un coup d’état a lieu, Thaksin Shinawatra, qui est alors à l’étranger, est démis de ses fonctions.

Manifestations à grande échelle

Malgré la destitution de Thaksin Shinawatra, les tensions restent élevées et, en mai 2008, les « chemises jaunes » reprennent leur protestation contre le gouvernement. La raison de ses protestations : le nouveau premier ministre Somchai Wongsawat, beau-frère de Thaksin Shinawatra, élu par le parlement est selon les protestataires un mandataire de l’ancien premier ministre.

Des manifestations à grande échelle et de plus en plus violentes ont alors lieu ; les « chemises jaunes » bloquent pendant plusieurs mois des bureaux gouvernementaux et fin novembre, ils organisent un rassemblement d’une semaine dans les deux aéroports de Bangkok, ce qui entraine la fermeture de ces derniers.

Le 2 décembre 2008, après des semaines de tension, la Cour Constitutionnelle démet Somchai Wongsawat de ses fonctions. Le 15 décembre 2008 Abhisit Vejjajiva, chef du parti démocrate d'opposition, devient alors Premier Ministre. Les « chemises jaunes » stoppent leurs protestations.

Les «chemises rouges» dans la rue

Mais du mécontentement des « chemises jaunes » nait le mécontentement des « chemises rouges ». C’est après ces événements que tout s’est accéléré jusqu’au point culminant : mars – mai 2010.

Début 2009 une autre alliance émerge : les « chemises rouges », ou le Front Uni pour la Démocratie et contre la Dictature (UDD). Ce mouvement est principalement issu de classes ouvrières et rurales de Thaïlande, notamment du Nord et Nord-Est du pays. Il se compose néanmoins également d’étudiants, activistes et hommes d’affaires qui voient comme une menace pour la démocratie la mainmise de l’élite urbaine sur la politique thaïlandaise.

Les chemises rouges de la première heure sont des partisans de Thaksin Shinawatra. Ils soutiennent ce dernier notamment car, durant son mandat, il a favorisé, plus qu’à l’accoutumée du moins, les populations démunies en créant un fond pour la santé et l’éducation.

L’UDD, poussé par Thaksin Shinawatra, exige à son tour la démission du nouveau premier ministre Abhisit Vejjajiva, la dissolution du parlement et la tenue d’élections anticipées. De nombreuses manifestations ont lieu et les tensions se font de plus en plus sentir. En avril 2009, suite à des protestations le sommet de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), qui se tenait à Pattaya, a dû être annulé.

Le reste de l’année 2009 se déroulera dans un climat de tensions entre les camps et sans réellement trouver de solution de crise et les manifestations ont repris de plus belle début 2010.

2010 : la descente en enfer

Après une année sous haute tension, les événements ont continué à s’intensifier en février 2010 après le Verdict de la Cour suprême gelant 60 % de la fortune de Thaksin Shinawatra pour abus de pouvoir. Suite à cette décision, les « chemises rouges » reprennent les manifestations dans Bangkok.

A la mi-mars des dizaines de milliers de chemises rouges venant des quatre coins du pays se rendent dans la capitale pour protester. Ils se barricadent notamment dans le district de Ratchaprasong (artère commerciale de Bangkok).

Au cours de ces deux mois ils organisent plusieurs manifestations plus ou moins pacifistes.

Cependant à la mi-avril les manifestations prennent un tournant violent, ayant pour conséquence plusieurs morts et blessés. Le climat se faisant de plus en plus tendu le gouvernement propose, début mai 2010, de tenir des élections mais à la condition que les manifestations cessent immédiatement et que les dirigeants se rendent. Les « chemises rouges » rejettent la proposition et le 12 mai, Abhisit Vejjajiva annonce que les négociations ne sont plus valables.

L'absence de compromis

Les deux camps ne trouvent pas de compromis et le 19 mai a lieu l’assaut contre le camp retranché de Ratchaprasong. Trente-cinq bâtiments sont brûlés et saccagés : Central World,Siam Theatre, la chaîne de télévision Channel 3, la Bourse de Thaïlande. Des dizaines de personnes sont tuées et des centaines de personnes sont blessées.

Les violences qui ont lieu en mai 2010 ne sont pas limitées à Bangkok :

« Le 19 mai, en réponse aux événements dans la capitale, des partisans de l'UDD dans les provinces de Khon Kaen, Ubon Ratchathani, Udorn Thani et Mukdahan ont provoqué des émeutes et incendié des bâtiments gouvernementaux. Dans plusieurs cas, les forces de sécurité ont ouvert le feu sur les manifestants, faisant au moins trois morts et des dizaines de blessés » selon le rapport de « Human Rights Watch ».

Après cette escalade de violence les manifestations cessent, les dirigeants des chemises rouges sont arrêtés et l’état d’urgence toujours en vigueur.

L’après 2010

Environ un an après ces événements le Phak Puea Thai (PPT : «For Thais Party») gagne les élections. Ce parti est dirigé par la sœur de l’ancien ministre Thaksin, Yingluck Shinawatra,

En mai 2013 les commémorations du 19 mai 2010 se transforment en manifestation d’environ 20 000 « chemises rouges ». Cette mobilisation intervient alors que le gouvernement tente de faire adopter un projet de loi accordant l’amnistie aux personnes impliquées dans la crise politique de 2006 à 2010.

La responsabilité des violences est un sujet largement débattu en Thaïlande et c’est l’une des revendications qui revient chaque année lors des commémorations. Le peuple demande une enquête sérieuse pour poursuivre les responsables de ces tragiques événements.

Début mai 2020 le message « Searching for the Truth » est projeté un peu partout dans Bangkok. Une action symbolique qui a été revendiquée par le « mouvement progressiste » de Thaïlande (“Progressive Movement”) en soutien avec la population qui exige du gouvernement depuis maintenant dix ans justice pour les morts et blessés d’avril et mai 2010.

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

Alexandra Colombier

A Lire Aussi
THAÏLANDE - POLITIQUE: Suthep Thaugsuban reprend du service comme «parrain» politique
THAÏLANDE - POLITIQUE: Pourquoi les jeunes thaïlandais s'intéressent au coup d'état de 1932 ?
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'histoire, nouveau bras de fer entre opposition et militaires dans le royaume
THAÏLANDE - POUVOIR: Prawit Wongsuwan, vrai patron politique du royaume ?
THAÏLANDE - POLITIQUE: Bangkok, le champ de bataille du pouvoir post Covid-19
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(1)
Patrice Pimoulle 2020-05-25 00:00:00
Chemises Rouges.
Il y a un grand absent dans cet article, c'est le roi. le roi est chef de l’État, son premier devoir est de conserver l’État et donc de réduire la corruption; il l'a fait à deux reprises,en 2006 et en 2014. Il ne s'agit donc en aucun cas d'un "coup d’État".
Retrouvez-nous sur Facebook
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 6/07



Coronavirus
VIETNAM - ÉCONOMIE: La croissance vietnamienne bien placée pour repartir au second semestre 2020 - Gavroche
INDONÉSIE - CORONAVIRUS: L'indépendance sera célébrée dans l'ombre de la pandémie - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les tournois de boxe thaïes ont repris le 4 juillet...sans spectateurs - Gavroche
ASIE DU SUD EST - ÉCONOMIE: Le travail des femmes, principale victime de la Covid-19 - Gavroche
GAVROCHE - HUMOUR: Quand l'Etat d'urgence devient une (triste) routine thaïlandaise - Gavroche
INDONÉSIE - TOURISME: Prières de masse à Bali pour conjurer le retour de la Covid-19 - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - ÉPIDÉMIE: Le point sur le Coronavirus / Covid 19 au 5 juillet - Gavroche
INDONÉSIE - BALI: Les chauffeurs routiers refusent de payer les tests Covid-19 - Gavroche
MALAISIE - TOURISME: Une foire aux voyages en ligne pour inciter les malaisiens à voyager et dépenser - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les bars et karaoké ouvrent, mais l'état d'urgence perdure - Gavroche
THAÏLANDE - AVIATION: Voler vers Bangkok au temps du coronavirus, le mode d'emploi - Gavroche
CAMBODGE - VOYAGE : Un français raconte son retour à Phnom Penh, tests à l'appui - Gavroche
SINGAPOUR - CORONAVIRUS: Les échanges frontaliers avec la Malaisie vont reprendre - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: l'interdiction des vols internationaux prolongée jusqu'au 15 juillet - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: Voici pourquoi les vietnamiens ont repoussé l'épidémie... - Asia Sentinel
THAÏLANDE - FRANCE: Le 1er juillet, les frontières européennes rouvrent à géométrie variable - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Les postes frontières cambodgiens avec la Thaïlande et le Laos restent fermés - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Les éléphants, protégés eux aussi contre l'épidémie de Covid-19 - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: Restrictions sévères pour les visiteurs étrangers - Gavroche
ASIE - CORONAVIRUS: Le plasma des sud-coréens contaminés va-t-il livrer les secrets du coronavirus ? - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - POLITIQUE: Suthep Thaugsuban reprend du service comme «parrain» politique - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Pourquoi les jeunes thaïlandais s'intéressent au coup d'état de 1932 ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'histoire, nouveau bras de fer entre opposition et militaires dans le royaume - Gavroche
THAÏLANDE - POUVOIR: Prawit Wongsuwan, vrai patron politique du royaume ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Bangkok, le champ de bataille du pouvoir post Covid-19 - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: «Je ne suis pas une personne cruelle qui peut ordonner un meurtre» affirme Prayuth Chan Ocha - Gavroche
THAÏLANDE - VISITE DU PAPE
JAPON - DIPLOMATIE: Après avoir promu le dialogue à Bangkok, le pape François s'insurge contre le nucléaire à Nagasaki - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: Quel bilan pour la visite du pape François ? - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Un entretien avec Son Éminence Francis Xavier Cardinal Kriengsak Kovithavanij, évêque de Bangkok - Gavroche Magazine
GAVROCHE HEBDO - EDITORIAL: Face au pape François, une société thaïlandaise en demande de repères - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Pourquoi les Thaïlandais n'ont pas été évangélisés - Gavroche
Tourisme
THAÏLANDE - TOURISME : Derrière la télé-réalité, la vraie Koh Lanta - Gavroche Magazine
THAÏLANDE - TOURISME: Plus de «tarifs farangs» dans les parcs nationaux thaïlandais ! - Gavroche
THAÏLANDE - CHRONIQUE : « Hua Hin : l'autre visage (1) Au resto « Pa Malee » - Gavroche
KOH SAMUI - TOURISME: Alerte rouge sur l'hôtellerie insulaire assommée par les faillites - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Les éléphants, protégés eux aussi contre l'épidémie de Covid-19 - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
06/07/2020
Lieu:
 
 
11/04/2020
Lieu: à domicile
 
 
08/03/2020
Lieu:
 
 
28/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - CORONAVIRUS: l'interdiction des vols internationaux prolongée jusqu'au 15 juillet
BIRMANIE - POLITIQUE: Les 75 ans d'Aung San Suu Kyi, un beau cadeau électoral
BIRMANIE - TOURISME : La pagode du rocher doré
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Le ciel birman reste fermé aux vols internationaux jusqu'au 30 juin
BIRMANIE - TOURISME Découvrez le lac Inlé à vélo
Dernières bonnes adresses
5 stars transactions immobilieres
Thailande / Bangkok Agences Immobilieres
 
ACACIA
Thailand / Bangkok Écoles
 
MONDASSUR
France / - Assurances
 
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
VOVAN & ASSOCIÉS
THAÏLANDE / BANGKOK Avocats
 
Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
booked.net
Programme Tele TV5
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - FRANCE: 19 nouveaux boursiers cambodgiens pour l'année 2020-2021
INDOCHINE - HISTOIRE: Les découvertes de l'archéologue Henri Mansuy, l'autre visage du Cambodge ancien
CAMBODGE - ÉCONOMIE: L'avertissement de Sam Rainsy aux banques européennes actives dans le microcrédit
CAMBODGE - VOYAGE : Un français raconte son retour à Phnom Penh, tests à l'appui
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Les postes frontières cambodgiens avec la Thaïlande et le Laos restent fermés
la-petite-ecole
crown-relocations
sds
mtgp
wrlife
lfib-fev20
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14