Guillaume Dupré | Gavroche | 05/02/2013
Santé / Dossier  

Assurance santé : les questions les plus fréquemment posées par les expatriés

Les Français expatriés en Thaïlande, et plus généralement les expatriés en Asie, ont de nombreuses questions sur le fonctionnement des assurances santé internationales. Guillaume Dupré, conseiller chez MSH INTERNATIONAL (Thailand). répond aux questions les plus souvent soulevées.

Est-il possible d’assurer les membres de sa famille, même si le ou la conjoint(e) est thaïlandais(e) ?

Les assurances pour expatriés proposent toutes des formules qui permettent de couvrir les personnes seules, en couple, avec ou sans enfants. Tous les membres de la famille seront alors couverts par l’assurance. Par exemple, une famille composée d’un père français, d’une épouse thaïlandaise et de leurs enfants peut tout à fait souscrire à une assurance santé internationale pour la famille.

Faut-il travailler, avoir un permis de travail ou un visa particulier ?

Non, les contrats d’assurance sont accessibles à toute personne expatriée, et ce même si la personne n’exerce aucune activité professionnelle. Il en est de même pour le visa, nous ne demandons pas cette information à nos membres. Il faut simplement que l’assuré principal réside en dehors de son pays d’origine plus de 180 jours par an.

Dans quels pays les assurances internationales couvrent-elles ?

Il existe des assurances qui couvrent mondialement, et d’autres qui couvrent des zones spécifiques. Pour les personnes qui voyagent très souvent pour plusieurs mois dans chaque pays, une couverture sur l’ensemble du monde est judicieuse. Mais ces couvertures sont onéreuses. C’est pourquoi une personne qui réside la plus part du temps en Thaïlande, et qui part en vacances quelques semaines par an a plutôt intérêt à choisir une couverture spécifique à l’Asie du Sud-Est.

Ainsi, avec Asia Care par exemple, la personne sera couverte en Asie du Sud-Est, mais également en France. En dehors de cette zone, l’assuré bénéficiera d’une couverture dans le monde entier en cas d’urgence, d’accident ou de maladie inopinée ne pouvant attendre le retour dans le pays de résidence.

Peut-on aller dans les hôpitaux de son choix ou est-ce l’assurance qui décide ?

En effet, certains hôpitaux, notamment les hôpitaux internationaux privés, peuvent pratiquer des tarifs supérieurs aux tarifs d’autres établissements de soin. Mais un assuré est en droit d’exiger les meilleurs soins dans les établissements de son choix. Les assurances santé internationales doivent proposer des plafonds suffisamment élevés pour couvrir ces établissements.

Le traitement du cancer est-il couvert ?

C’est un point très important. Certains contrats ne prennent en charge que les soins pratiqués à l’hôpital, et ne couvrent pas les traitements à prendre chez soi par exemple. Or ces traitements peuvent être réguliers et onéreux. C’est pourquoi il est important de vérifier que l’assurance couvre le traitement du cancer à 100%, à l’hôpital comme en dehors.

Est-il possible de souscrire une assurance si on a une condition médicale particulière ?

Beaucoup de personnes étant sous traitement ou ayant eu des opérations dans le passé pensent qu’il sera très difficile de trouver une assurance qui les couvrira. Chez MSH INTERNATIONAL, nous couvrons les conditions préexistantes, sous réserve d’acceptation par notre équipe de médecins.

Certaines assurances ont une limite d’âge. Que se passe-t-il ensuite ?

Chaque couverture a une limite d’âge pour y souscrire, 65 ans par exemple. Il faut alors simplement demander si le contrat est bien viager, autrement dit si le contrat est renouvelable à vie, tout particulièrement pour les personnes approchant l’âge limite d’inscription, car il leur sera très difficile de trouver une assurance par la suite.

Dois-je faire un bilan de santé pour m’inscrire ?

Non, en règle générale, le bilan de santé n’est pas exigé, mais cela peut arriver si la personne a une condition médicale qui demande une attention toute particulière.

Guillaume Dupré
Conseiller en assurance santé chez MSH INTERNATIONAL Thailand
Email: guillaume.d@sea.msh-intl.com
Tel : (+66) (0)2 665 3631
sea.msh-intl.com 

A Lire Aussi
Les dangers des inondations
THAÏLANDE Les dangers du poisson cru (d’eau douce)
Dengue : une résurgence de l'épidémie en Thaïlande et en Asie
La Thaïlande va augmenter les taxes sur les boissons sucrées
THAILANDE : dangers à la plage !
Que faire ce week-end à Bangkok?

Chaque vendredi, retrouvez les
spectacles, concerts, films, évènements
du week-end à ne pas manquer.

Voir la newsletter du 7/12 au 13/12



Retrouvez-nous sur Facebook
10 Dernières Petites Annonces
Dernières bonnes adresses
Osteopathe
Thailande / Bangkok SantÉ / Bien-Être
 
La Petite Ecole Bangkok
Thaïlande / Bangkok Écoles Internationales
 
Ecole française de Pattaya - BJP Elite Academy
Thaïlande / Pattaya Écoles Internationales
 
ECOLE FRANCOPHONE PATTAYA
THAÏLANDE / PATTAYA Écoles Internationales
 
Paul
Thaïlande / Bangkok Boulangeries Cafes
 
bons plans de la semaine

Nous sélectionnons pour vous les meilleures offres et promotions du moment

Tous nos BONS PLANS

Taux de Change
Prévisions aujourd'hui

Click for Bangkok, Thaïlande Forecast

Tourisme
Bangkok : un hôtel propose de dormir en prison - Gavroche
SUAN PHEUNG Au coeur de la nature -
INDONESIE Raja Ampat : l'île Maurice version Asie - Gavroche
THAILANDE Fermeture de sites de plongée -
BANGKOK Le Grand Palais plus visité que la tour Eiffel -
Culture
Musée du Bangkokois : le quotidien à Bangkok dans les années 40
Pichet Klunchun : l’enfant terrible des arts dramatiques thaïlandais
BANGKOK Des entrepôts de la Seconde Guerre mondiale reconvertis en espaces d'art
Thaïlande - Devenir guide bénévole au Musée national
BANGKOK Scala : un cinéma hors du temps
Dernières Offres d'Emploi
13/12/2017
Lieu: Bangkok
 
 
07/12/2017
Lieu: Emploi à domicile
 
 
07/12/2017
Lieu: Phnom Penh - Cambodge
 
 
27/11/2017
Lieu: Koh Samui
 
 
21/11/2017
Lieu: Bangkok
 
 
samitivej-sep16
crown-relocations
bangkok-hospital
gavroche-mediav3
asita
oif-fev14
dfdl
ftcc