Anonyme | Gavroche | 28/09/2017
Santé / Actu  

THAÏLANDE Les dangers du poisson cru (d’eau douce)

Les habitants des campagnes du Nord-Est de la Thaïlande, du Laos, du Cambodge et Nord Vietnam paient un lourd tribut aux maladies parasitaires provoquées par l'indigestion de poissons d’eau douce fermentés, crus ou marinés, malgré la simplicité de la prévention et de la disponibilité de traitements efficaces et peu coûteux.

Les deux douves principales sévissant en Asie du Sud-Est sont des vers plats de quelques millimètres de longueur, connus sous les noms scientifiques de Opisthorchis viverrini et Clonorchis sinensis, ce dernier encore appelé douve de Chine. Les parasites causent des maladies nommées distomatoses du foie et des voies biliaires.

Ces vers ont un cycle de développement particulier qui nécessite deux hôtes intermédiaires : vivant dans les canaux biliaires de mammifères, les adultes pondent des milliers d’œufs qui s’acheminent dans l’intestin par la bile, puis sont éliminés dans le milieu naturel par les selles.

Le premier hôte intermédiaire est un escargot aquatique : après éclosion des œufs (soit dans l’eau pour Opisthorchis viverrini, soit dans le corps du mollusque après ingestion par celui-ci pour Clonorchis sinensis), les larves qui en résultent vont se développer initialement à l’intérieur du mollusque.

Arrivée à terme après quelques jours, le parasite désormais très mobile sort du corps de l’escargot et pénètre sous les écailles ou dans la chair de nombreuses espèces de poissons d’eau douce (deuxième hôte intermédiaire) pour s’y enkyster.

Le cycle ne peut évoluer que si le poisson est consommé cru par un mammifère piscivore (hôte définitif) comme les chats, rongeurs, chiens et bien sûr l’homme.

Après absorption, le kyste s’ouvre dans l’intestin de l’hôte définitif et libère le jeune ver qui remonte à contre-courant dans les canaux biliaires et du foie pour s’y implanter et pondre ses œufs. Le cycle est ainsi bouclé. Les douves peuvent vivre plus de 20 ans et libérer des milliers d’œufs chaque jour dans la nature.

Dans les régions rurales de ces pays asiatiques où les plats traditionnels à base de poisson cru sont fortement consommés, la fréquence d’infestation peut ainsi atteindre près de 100% de la population.

Les symptômes vont dépendre du degré et de la pérennisation de l’infection. Lors d’une faible contamination, le patient se plaint de troubles digestifs relativement modérés incluant nausées, vomissements, difficultés à digérer, fièvre, réactions allergiques et douleurs abdominales. Cette symptomatologie en apparence banale explique partiellement le manque cruel de lutte sérieuse contre ces parasitoses.

Sans traitement, la maladie peut conduire, après des mois ou des années, à des calculs ou une infection des voies biliaires, voire une obstruction de l’élimination de la bile nécessitant un traitement urgent, parfois chirurgical pour extirper les douves.

Mais la plus importante complication est la conséquence à long terme de l’inflammation chronique des voies biliaires qui induit le développement d’un cancer de la vésicule biliaire, le cholangiocarcinome, de pronostic aussi sombre que le cancer du foie.

Ces distomatoses du foie ont ainsi été classées en 2009 comme affections parasitaires hautement cancérigènes par l’Agence internationale de la Recherche sur le Cancer (IARC).

Le traitement principal des distomatoses est l’administration de médicaments « vermifuges » bien connus, comme le Praziquantel ou l’Albendazole. Les complications, si elles existent, seront traitées de manière spécifique.

La prévention – arrêt total de la consommation de poissons crus ou insuffisamment cuits – est d’une simplicité absolue mais se heurte, dans ces provinces rurales à risque, à un manque d’éducation sanitaire de masse ainsi qu’aux habitudes alimentaires traditionnelles où le poisson d’eau douce reste le principal apport en protéines animales.

Les parasites enkystés peuvent rester plusieurs semaines dans le poisson séché et plusieurs heures ou jours dans les saumures ou les salaisons.

Ils sont par contre détruits à la cuisson dès 70°C, ou après cinq jours de congélation à -10°C. Les expatriés et touristes aventureux doivent être parfaitement informés de l’existence de ces parasitoses.

Dr. Gérard Lalande

Directeur de CEO-HEALTH  

A Lire Aussi
Les dangers des inondations
Dengue : une résurgence de l'épidémie en Thaïlande et en Asie
La Thaïlande va augmenter les taxes sur les boissons sucrées
THAILANDE : dangers à la plage !
THAILANDE un rapport détonnant sur la présence de résidus de pesticides chimiques dans les fruits et légumes
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(0)
Soyez le premier à nous faire part de votre réaction !
Que faire ce week-end à Bangkok?

Chaque vendredi, retrouvez les
spectacles, concerts, films, évènements
du week-end à ne pas manquer.

Voir la newsletter du 23/11 au 29/11



Retrouvez-nous sur Facebook
10 Dernières Petites Annonces
Dernières bonnes adresses
Osteopathe
Thailande / Bangkok SantÉ / Bien-Être
 
La Petite Ecole Bangkok
Thaïlande / Bangkok Écoles Internationales
 
Ecole française de Pattaya - BJP Elite Academy
Thaïlande / Pattaya Écoles Internationales
 
ECOLE FRANCOPHONE PATTAYA
THAÏLANDE / PATTAYA Écoles Internationales
 
Paul
Thaïlande / Bangkok Boulangeries Cafes
 
bons plans de la semaine

Nous sélectionnons pour vous les meilleures offres et promotions du moment

Tous nos BONS PLANS

Taux de Change
Prévisions aujourd'hui

Click for Bangkok, Thaïlande Forecast

Tourisme
Bangkok : un hôtel propose de dormir en prison - Gavroche
SUAN PHEUNG Au coeur de la nature -
INDONESIE Raja Ampat : l'île Maurice version Asie - Gavroche
THAILANDE Fermeture de sites de plongée -
BANGKOK Le Grand Palais plus visité que la tour Eiffel -
Culture
Musée du Bangkokois : le quotidien à Bangkok dans les années 40
Pichet Klunchun : l’enfant terrible des arts dramatiques thaïlandais
BANGKOK Des entrepôts de la Seconde Guerre mondiale reconvertis en espaces d'art
Thaïlande - Devenir guide bénévole au Musée national
BANGKOK Scala : un cinéma hors du temps
Dernières Offres d'Emploi
21/11/2017
Lieu: Bangkok
 
 
20/11/2017
Lieu: Lat Prao (MRT) Bangkok
 
 
15/11/2017
Lieu: Bangkok - Nonthaburi
 
 
14/11/2017
Lieu: Bangkok
 
 
13/11/2017
Lieu: Khanom
 
 
crown-relocations
samitivej-sep16
bangkok-hospital
gavroche-mediav3
asita
oif-fev14
dfdl
ftcc