Margaux FRITSCHY | Gavroche | 27/12/2012
Tourisme  

THAILANDE : L'arnaque des bus réservés aux touristes

Étrange mais véridique. Les Thaïlandais ne peuvent pas forcément voyager dans toutes les compagnies de bus en Thaïlande.
Lorsqu’il a fallu réserver des places, à Chiang Mai, pour rentrer à Bangkok, un groupe d’expatriés n’a pas pu voyager avec son ami thaïlandais. Et pas de concession possible. L’agence de voyage n’accepte de vendre des billets qu’aux étrangers. Le Thaïlandais a dû se tourner vers l’avion, le seul moyen de transport avec des places libres, à deux jours du départ. Et tant pis, malheureusement, si le billet coûtait au moins cinq fois plus cher.

Cette interdiction aurait dû mettre la puce à l’oreille des voyageurs. Car ce « détail » – certes le plus choquant – ne fut que le premier. Entre l’attente avant le départ, sans informations, les problèmes avec l’embrayage du bus et, par conséquent, les arrêts multiples sur la route, l’équipe est arrivée dans le quartier de Khaosan 15 heures après son départ de Chiang Mai. Ce trajet ne prend pourtant pas plus de 9 heures en temps normal. Sans compter que le véhicule ne possédant pas de toilettes à bord, les voyageurs ont dû faire travailler leur résistance avant et après l’unique pause du voyage...
Que s’est-il passé ? Quelles sont ces compagnies ? L’indice, dans toute cette histoire, est Khaosan Road, le haut lieu des backpackers à Bangkok. En temps normal, les bus arrivent dans l'une des trois gares routières de Bangkok : Ekkamai, Mochit ou Saitai. Et non à Khaosan. Les bus qui partent et arrivent de là-bas visent uniquement la clientèle touristique étrngère. Les véhicules viennent chercher leurs clients près de leur hôtel et coûtent moins chers que bus thaïlandais. Un billet pour Phuket s’achète environ 500 bahts  alors que les dits bus VIP proposent des places pour plus de 900 bahts. Un bon point pourrait-on penser. Et bien, il faut croire que le prix se trouve ailleurs. « Nous avons été parqués, sans explication, au milieu d’un giratoire, à Bangkok, pendant plusieurs minutes avant que notre bus ne vienne nous prendre », se souvient Léa Stern, une Suissesse qui se rendait à Koh Tao en mars dernier. Elle a même cru à un moment avoir raté son bus et a hésité à prendre un taxi pour retourner à Khaosan. « Lors de notre pause repas, nous nous sommes arrêtés en pleine nuit sur une aire où tous les restaurants étaient fermés sauf un seul. Les prix y étaient nettement plus élevés que d’habitude », ajoute la voyageuse. Et sur les forums de voyage, les commentaires sur le sujet foisonnent. Comme cet internaute qui prévient de ne pas acheter son titre de transport à Khaosan.
« J’y ai acheté un billet 1ère classe pour 600 bahts mais le bus était en mauvais état, de la condensation tombait du toit. » Et plus grave : une certaine Elo raconte que la majorité des passagers ont été volés pendant le trajet.

Une histoire de licence
Lorsqu’on lui demande son avis sur les bus touristiques, l’office du tourisme thaïlandais (TAT) détourne habilement la question. La TAT énumère les différents types et compagnies de bus sans citer ceux de Khaosan. L’office du tourisme conseille tout de même d’éviter de réserver son billet auprès des compagnies qui ne possèdent pas de licence. Toujours sans citer ceux de Khaosan…
Au niveau gouvernemental, il existe deux compagnies : la Bangkok Mass Transit Authority et la Transport Company Limited. À côté de cela, toute une série de compagnies privées proposent leurs services. Le plus simple est de se rendre aux gares routières pour faire son choix.

Quant à savoir ce qu’elle pense de cette politique anti-thaïlandaise, la TAT refuse de s’exprimer. À Khaosan, les agences de voyage restent un peu plus loquaces. « On risque une amende de 200 000 bahts pour chaque passager thaïlandais que nous acceptons, alors on préfère ne pas prendre de risques », explique un vendeur, au comptoir d’une agence, à deux pas de Khaosan Road. Pourquoi ? « Parce que nous détenons une licence de bus touristique et n’avons pas le droit de transporter de Thaïlandais. » Une réponse pour le moins originale… Et 100 mètres plus loin, une autre agence sert exactement les mêmes arguments. Selon la police touristique de Bangkok, ces amendes n’existent pas. Tout comme les licences spécifiques mentionnées par les agences d’ailleurs. « Ces compagnies ne veulent que des étrangers pour gagner plus d’argent », soupçonne l’interlocutrice de la police pour les touristes.

Conclusion ? Khaosan, avec tous les autres quartiers touristiques de Thaïlande, ne sont pas des gares routières. Les voyageurs ont meilleur temps d’éviter ces services qui sentent plus l’arnaque qu’autre chose.



Votre article vous a été présenté avec notre partenaire le portail en ligne Holidaycheck.fr. Avant votre départ en Thaïlande, retrouvez les astuces et recommendations partagées par les internautes.
A Lire Aussi
CHINE - TOURISME : Le marché mondial de l'hospitalité devient de plus en plus «Made in China»
THAÏLANDE - TOURISME: Un voyage bucolique au «jardin des abeilles» de Suan Phueng
ASIE - TOURISME: Beau succès pour ITB Asia à Singapour
HONG KONG - TOURISME: Les hôtels l'affirment: «C'est la catastrophe» pour le territoire
VIETNAM - DESTINATION: A Sapa, où les rizières ont rendez-vous avec le ciel
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(6)
moonmartre 2013-02-01 12:11:31
Arnaque?
Je serais surpris qu'un Thai qui paie le prix normal se fasse éjecter! Ayant prix plusieurs fois le bus VIP bangkok - Koh chang, il y a avait des thai parmi les passagers. Le prix ? 900 bahts. Retour avec un minibus de 13 personnes à 600 bahts, encore des thai. Bref, il y aura toujours des rigolos ou des naïfs pour se faire avoir; mais surtout à force d'aller en Thailande, je connais beaucoup mieux les façons de faire, les bons plans, et si je me fais un peu avoir, cela n'a rien de méchant, cela n'enlève rien au fait qu'en thailande, les transports quels qu'ils soient, sont d'une très grande efficacité.
tango974 2012-06-15 09:43:26
KaoSan ... l'arnaque ?
... mais que fait la police ? est elle dans la combine ? Pour ceux qui aiment ce pays qu'est la Thailande, arrêtez les plans foireux dans lesquelles vous allez vous faire arnaquer. Ils existent suffisamment de forum sur le net pour y trouver toutes les informations nécessaires et les retours d'expérience de ceux qui sont déjà passé ! Un conseil : réservé à l'avance votre hôtel sur internet, prenez les train au lieu du bus ... soit disant VIP ! Bon séjour à ceux qui vont y aller.
FromBKK 2012-06-11 13:50:36
Kao San, le repere a touriste et a mauvais plan
Oui, Kao San Road est un repere a touriste. Qui dit touriste dit pognon Du coup se developpe tout un tas de mauvais bons plans. C'est le quartier non desservi par MRT ou BTS ou quand tu veux prendre un taxi, ils ne veulent pas mettre le meter surtout si tu es farang. Quartier sans aucun interet selon mon point de vue. Comme dit plus haut, le quartier de rachada est bien plus sympa et tout aussi economique. Quand je pense qu'ils font payer la photo du stand d'insecte sur kao san road.
Jeepy 2012-06-07 08:30:40
Touristic place
Khao San Road est typiquement ce genre d'endroits que je qualifie de getho pour touristes. Pahar Ganj à Delhi, Sudder street à Calcutta sont du même acabit. A fuire, car, dans le fond, faire 12000 bornes pour se retrouver entre "nous" me semble un non-sens. Bien sûr, mon épouse est Thaï. Elle est originaire de l'Isaan, que j'adore car largement préservé du tourisme. Bonne route. Jeepy
Anne 2012-06-06 09:00:53
Old news, ça fait 10 ans que ça dure
Déjà en 2002, lors de mon premier séjour en Thailande, le célèbre VIP tourists only bus sévissait : J'ai ainsi fait un trajet pour me rendre à Chiang Mai.La redbull à goo, et la sono à fond pour ne pas que le chauffeur dorme; Un seul arret pipi/resto à prix prohibitif, mon Lonely Planet volé, une descente forcée en fin de parcours sur un parking désert ou comme par hasard vous attendent des pickups vous conduisent à des guesthouses dans la combine. C'est un grand classique de Kao san road ... Tous les forums ont ecrit là dessus, mais ya rien à faire, les touristes aiment se retrouver entre eux, le bus est un pick up joint, et tout le monde sort sa panoplie de parfait "traveller" avec dreadlocks fraichement acquises à Kao san la veille...C'est un des rites du voyage ...
jeffdepangkhan 2012-06-05 08:33:26
Khao San
Bonjour, Je n'ai jamais été confronté à cette offre de transport de bus douteux, prenant toujours les bus dans les stations de bus de Morchit ou autres ! Par contre je me souviens très bien qu'à la fin des années deux mille, allant sur Khaosan, je désirais prendre une chambre dans un petit hôtel (entre nous que je trouvais très cher et sale)et à ma grande surprise, on me refusa de me louer la chambre pour la nuit...La raison était que j'étais accompagné de ma femme thaïlandaise( pas ma copine, j'étais marié et puis même !) ! Depuis je n'y ai jamais remis les pieds et je ne le regrette pas...Je descends plutôt dans le quartier de Ratchada ou de nombreux petits hôtels vous offrent un accueil incomparable dans un quartier de la ! Je ne regrette pas de ne pas avoir remis les pieds dans cet endroit de Bangkok, Ce que j'avais déjà vu à l'époque et l'anecdote vecue m'avait totalement vacciner de Khaosan ! Jeff
Retrouvez-nous sur Facebook
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 21/10



Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
Elections thaïlandaises 2019
THAILANDE: La député Pannika Wanich, nouvelle cible des autorités pour «lèse majesté» - Gavroche
COMMENTAIRE: En Thaïlande, l'armée fait désormais face à la jeunesse - Gavroche
THAÏLANDE: Prayuth Chan-Ocha reste aux commandes du nouveau gouvernement - Gavroche
THAÏLANDE: Le premier ministre Prayuth bien parti pour demeurer au pouvoir - Gavroche
THAÏLANDE: Le parti démocrate rejoint la coalition proposée par les militaires - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X insiste sur la stabilité nationale devant le parlement élu en mars - Gavroche
Tourisme
CHINE - TOURISME : Le marché mondial de l'hospitalité devient de plus en plus «Made in China» - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Un voyage bucolique au «jardin des abeilles» de Suan Phueng - Gavroche Magazine
ASIE - TOURISME: Beau succès pour ITB Asia à Singapour - Gavroche
HONG KONG - TOURISME: Les hôtels l'affirment: «C'est la catastrophe» pour le territoire - Gavroche
VIETNAM - DESTINATION: A Sapa, où les rizières ont rendez-vous avec le ciel - Gavroche
La bibliothèque de Gavroche
Dernières Petites Annonces
Dernières Offres d'Emploi
15/10/2019
Lieu: Phuket
 
 
08/10/2019
Lieu:
 
 
03/10/2019
Lieu: Bangkok/Sukhumvit
 
 
19/09/2019
Lieu: Bangkok et Hanoi
 
 
07/09/2019
Lieu: N'importe ou
 
 
Dernières bonnes adresses
5 stars transactions immobilieres
Thailande / Bangkok Agences Immobilieres
 
ACACIA
Thailand / Bangkok Écoles
 
MONDASSUR
France / - Assurances
 
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
CENTURY 21 Sweet Home
Thailand / Bangkok Agences Immobilieres
 
booked.net
Programme Tele TV5
Conseils aux Expatriés
Thaïlande : Mieux vaut-il louer ou acheter lorsque l’on est expatrié ?>>
IMPORT / EXPORT : quelle fiscalité pour les sociétés thaïlandaises ?>>
Vivre à l’étranger en tant qu’expatrié peut-il avoir un impact sur votre régime matrimonial ?>>
Publication en ligne : un guide indispensable pour investir en Birmanie>>
Imposition des expatriés en Thaïlande : quelles règles ?>>
la-petite-ecole
crown-relocations
wrlife
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14