Gaëlle Caradec | Gavroche | 13/07/2018
Société / Actu  

La Thaïlande : terre promise des Youtubeurs français ?

Phénomène étonnant, ces trois dernières années plusieurs youtubeurs français ont choisi de faire rayonner leurs chaînes à partir du pays du Sourire. Ces animateurs vidéo aux profils divers semblent avoir trouvé en Thaïlande un point d’attache en commun, à 9400 kilomètres de leur audience. Raisons économiques, pratiques ou artistiques ? Découvrez ce qui pousse ces jeunes entrepreneurs numériques à s'expatrier. 

Biologie, animalerie et développement personnel : a priori, rien ne relie les trois Youtubeurs français des chaînes « Dirty Biology », « Toopet » et « Vert Feuille ». Pourtant, ces trois hommes ont décidé de tourner une partie de leurs vidéos et faire fructifier leurs projets en Thaïlande. Le pays n’a pas été pour eux l’élément déclencheur de leur vocation ou l’objet de leur travail. Il leur a servi de refuge privilégié, où réaliser leurs vidéos était encore plus excitant et stimulant. Un hazard pour Léo Grasset de Dirty Biology, une envie ancienne pour Tanguy de Saint Sauveur de Toopet ou un véritable tremplin pour Emilio Abril de Vert Feuille, la Thaïlande se pose en terrain fertile pour les graines du web.

Comme un décor de cinéma, le pays est vidéogénique. Les temples feuillus du Nord ou la forêt d’immeubles de Bangkok dépaysent l’internaute français devant son écran. « Pour une prochaine vidéo sur la perception de la couleur, je vais montrer que le rose n'existe pas. L'épisode sera en partie au lac Talay Bua Dang à côté d’Udon Thani, fameux pour ses lotus roses », détaille Léo, fondateur de Dirty Biology. 



Cette chaîne de vulgarisation scientifique se concentre sur les questions biologiques quotidiennes ou existentielles, comme : «A quoi ça sert d’être triste ?». Celui qui se définit comme communiquant en sciences est parfois amené sur le terrain de l’ethnographie. Sa chaîne est l'une des plus connues de la vidéosphère scientifique francophone. Plus de 590 000 personnes s’y sont abonnées depuis sa création en mars 2015. Léo a commencé Dirty Biology alors qu’il vivait dix mois à Chiang Mai. Parti en Thaïlande pour un projet de recherche scientifique avec l’Institut de Recherche pour le Développement, le jeune chercheur n’a  jamais pu le commencer et a saisi cette opportunité manquée pour créer sa chaîne Youtube. 

Une échappée créative à faibles coûts

A cette époque, Léo avait déjà entretenu un blog sur ses recherches au Zimbabwe dont il avait ensuite tiré un livre, Le coup de la girafe. Avec des sujets abordés comme : « Quel rapport entre une foule de supporters sportifs et un troupeau de gazelles ? » ou «le point commun entre les tétons humains et le pénis des hyènes », le ton accrocheur et accessible de Dirty Biology était donné. «J’avais déjà envie de faire une chaîne Youtube avant de vivre en Thaïlande, mais c’est parce que je vivais là-bas que j’ai pu réaliser ce projet, explique-t-il. Comptant uniquement sur mes économies, j’aurais tenu trois mois en France. En Thaïlande j’en ai tenu douze. »

Le faible coût de la vie thaïlandaise a aussi été un coup de pouce pour Emilio Abril. Sa chaîne de bien-être Vert Feuille traite de développement personnel, de nutrition et de sport (« Comment réduire le stress? », « Sortir de sa zone de confort », ou « Muscu vegan : quelles protéines choisir », par exemple). Elle a atteint les 100 000 abonnés en un an et demi. Le jeune Bordelais avait démarré en France avec quelques vidéos sur l’arrêt du tabac. Quelques mois plus tard, observant d’autres youtubeurs-voyageurs, il arrête ses études d’informatique et prend un aller simple pour Bangkok. Son pari : s’investir à 100% dans le life-coaching via ses vidéos et les formations en ligne qu’il développe. « Au début, j’étais assez stressé par le manque d’argent, mais j’ai réussi à vivre pour pas cher ici et à lancer mon projet entrepreneurial », confie-t-il. Emilio gagne dorénavant sa vie confortablement grâce à ses formations. Son best-seller, le programme de douze semaines « Booster sa confiance en soi » comprend aujourd’hui 220 membres. « Mes vidéos Youtube sont des capsules. En dix minutes, elles donnent seulement un aperçu de mes connaissances », précise-t-il.



« J’avais besoin de changer d’environnement, ajoute Emilio. La Thaïlande a été un terrain favorable pour entreprendre, car à l’équilibre entre modernité et dépaysement. Je trouve l’atmosphère plus paisible, plus respectueuse. Les gens sont moins dans le jugement qu’en France, c’est pour ça que je m’y sens plus créatif. »

Ce terreau d’idées et d’impulsions nouvelles, le vidéaste scientifique Léo l’a lui aussi ressenti : « Comme je venais de débarquer dans un nouveau pays, je me posais beaucoup de questions et ça a généré plein d’idées d’épisodes. En plus, j’étais en colocation avec d’autres Français du milieu de la composition sonore et de l’animation. C’était comme une colonie de vacances créative. »

Nomade, showman et businessman

De nouveaux pays, Léo en a visité beaucoup pour sa chaîne mais revient au moins une fois par an en Thaïlande. Islande, Birmanie, Madagascar, Canada. Le Youtubeur de 28 ans parcourt le monde, l’appareil photo sur l’épaule, sans jamais vraiment poser bagage. Quant à Emilio, il déménage tous les trois mois. Vivant aujourd’hui à Bangkok, le jeune homme embarque aussi son baluchon et son business dans différents pays de la région. 



Pour Tanguy de la chaîne « Toopet », sa vie se partage pour l’instant entre la Thaïlande et la France. Ce fana d’animaux en tout genre a monté sa chaîne en juillet 2015 avec la société de production Coyote, pour laquelle il était coordinateur artistique. Face caméra, il donne avec humour tous les conseils et informations nécessaires aux personnes intéressées par les animaux domestiques, des reptiles aux rongeurs. 

Ses allers-retours avec la Thaïlande datent de plusieurs années. « Dès l’âge de 13 ans, j’y allais tous les ans en vacances. J’ai eu un coup de foudre pour le pays, et pour ses animaux », explique le passionné. Aujourd’hui âgé de 34 ans, il compte bien s’installer à plein-temps à Bangkok et y cherche actuellement une maison. « Je vais pouvoir y continuer mes activités pour Toopet mais aussi d’export de poissons d’aquarium, projette-t-il. Il y a un énorme dynamisme dans ce secteur en Thaïlande et un vrai essor de l'affection pour les animaux de compagnie. » 

Ce qu’ils apportent à la Thaïlande

Cet animateur vidéo hyperactif a déjà réalisé de nombreuses vidéos en Thaïlande. On le suit faire une randonnée nocturne dans la forêt à la recherche de reptiles et d’insectes, visiter un parc de réhabilitation d’éléphants ou encore remettre des dons à une femme qui recueille les chiens de rue. « Je souhaite m’investir dans la cause animale en Thaïlande et renseigner au mieux les touristes français sur les endroits à privilégier pour respecter et observer les animaux », raconte Tanguy.

Si la Thaïlande a beaucoup apporté à ces trois Youtubeurs, ils lui offrent en retour plus de visibilité. Ces créatifs numériques qui partagent leurs connaissances partout dans le monde forment un nouveau genre d'expatriés économiques. A leur échelle, ils symbolisent la mondialisation des services, du divertissement et de la science. Et la Thaïlande a son rôle à jouer. 

Gaëlle Caradec (http://www.gavroche-thailande.com)

Article à retrouver dans le Gavroche de juillet, n°285, disponible ici

A Lire Aussi
FRANCE: Un touriste thaïlandais parmi les victimes au marché de Noël de Strasbourg
CHRONIQUES DE SUKHOTHAI: Muay-thaï : cinquième round
E-COMMERCE: La Malaisie au 5ème rang mondial pour le commerce électronique, la Thaïlande 6ème
ÉCONOMIE: La Thaïlande, pays le plus inégalitaire du monde ? Ce que ne dit pas le rapport du Crédit Suisse
CLIMAT : La Thaïlande et le Vietnam en tête des victimes des risques climatiques
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(0)
Soyez le premier à nous faire part de votre réaction !
Que faire ce week-end à Bangkok?

Chaque vendredi, retrouvez les
spectacles, concerts, films, évènements
du week-end à ne pas manquer.

Voir la newsletter du 7/12 au 13/12



Retrouvez-nous sur Facebook
10 Dernières Petites Annonces
Dernières bonnes adresses
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
CENTURY 21 Sweet Home
Thailand / Bangkok Agences Immobilieres
 
VOVAN & ASSOCIÉS
THAÏLANDE / BANGKOK Avocats
 
VOVAN ET ASSOCIÉS
Thailande / HUA HIN Avocats
 
TROCADELYO LS (MYANMAR) CO.,LTD.
Myanmar / Yangon Avocats
 
booked.net
bons plans de la semaine

Nous sélectionnons pour vous les meilleures offres et promotions du moment

Tous nos BONS PLANS

Tourisme
LU AILLEURS: Seule passagère sur un vol Bangkok-Koh Samui ! - Gavroche
TOURISME : Méditer dans les temples de Suphanburi - www.temple-thai.com
BANGKOK : A 314 mètres, sur la terrasse transparente de Mahanakorn - Gavroche
TOURISME: Pour les japonais, Koh Samui est «l'île nauséabonde» - Gavroche
TOURISME: Boracay, modèle philippin pour la Thaïlande ? - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
03/12/2018
Lieu: koh samui
 
 
17/11/2018
Lieu: A domicile
 
 
01/11/2018
Lieu: Bangkok et Hanoi
 
 
17/10/2018
Lieu: Luang prabang, Laos
 
 
05/10/2018
Lieu: Bangkok
 
 
Programme Tele TV5
Dernières Annonces Immo
Villa 3 chambres et piscine privée
Chambres: 3
Salles de bain: 3
...
- 26/11/2018
 
 
2 pièces - colocation à bangkok

Colocation, libre durant mon absence, je propose mon 2 pi...

- 18/11/2018
 
 
Part loue condo ekamai/tonglor. bts ekamai bangkok
Beau T2, immeuble neuf, tout equipé et meublé tv, int...
- 09/11/2018
 
 
Conseils d'Expat
FINANCE: Top 3 des raisons d’investir dans l’immobilier pour préparer sa retraite.>>
Thaïlande : Mieux vaut-il louer ou acheter lorsque l’on est expatrié ?>>
IMPORT / EXPORT : quelle fiscalité pour les sociétés thaïlandaises ?>>
Vivre à l’étranger en tant qu’expatrié peut-il avoir un impact sur votre régime matrimonial ?>>
Publication en ligne : un guide indispensable pour investir en Birmanie>>
ags-four-winds-2
samitivej-jul18
crown-relocations
wrlife
bangkok-hospital
ata-office
bumrungrad
amar
yves-joaillier-3
ftcc
dfdl
oif-fev14
ata-car