Redaction | Gavroche | 26/03/2020
Société / Actu  

THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Human Rights Watch s'inquiête des restrictions des libertés au nom du Covid 19

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch monte au créneau contre un Etat d'urgence sanitaire synonyme de restriction problématique de la liberté d'expression . Selon Human Rights Watch, les autorités thaïlandaises devraient immédiatement cesser d'utiliser les lois «anti-fake news» pour poursuivre les personnes qui critiquent la réponse du gouvernement à la pandémie COVID-19. L'état d'urgence, entré en vigueur ce 26 mars 2020, renforce les craintes d'une répression accrue.

Nous reproduisons un communiqué de Human Rights Watch disponible ici en anglais.

Les autorités thaïlandaises semblent déterminées à faire taire les opinions critiques des médias et du grand public sur leur réponse à la crise COVID-19» estime Brad Adams, directeur de l'Asie à Human Rights Watch. «Le décret instaurant l'Etat d'urgence donne au gouvernement une main libre pour censurer la liberté d'expression».

Le 23 mars, la police a arrêté Danai Ussama dans sa galerie d'art à Phuket, et l'a amené à la Division de la répression du crime à Bangkok. Il a été accusé d'avoir violé la section 14(2) de la loi sur la criminalité informatique pour avoir "introduit dans un système informatique de fausses données informatiques d'une manière susceptible de provoquer la panique dans le public". S'il est reconnu coupable, il risque jusqu'à cinq ans de prison et une amende pouvant atteindre 100 000 bahts (3 050 $ US).

Plainte de l'aéroport

L'accusation est basée sur une plainte déposée par Airports of Thailand PCL, l'opérateur national de l'aéroport, contre Danai pour un message publié le 16 mars sur Facebook. Utilisant le pseudonyme "Zen Wide", Danai a écrit qu'à son retour de Barcelone, lui et les autres passagers de son vol n'ont rencontré aucun contrôle COVID-19 à l'aéroport Suvarnabhumi de Bangkok. Le PCL des aéroports de Thaïlande a affirmé que son message n'était pas factuel et a provoqué la panique du public, et a induit les gens en erreur en leur faisant croire que l'aéroport Suvarnabhumi n'avait pas utilisé efficacement le contrôle COVID-19.

Lanceurs d'alerte


Dans le rapport "Human Rights Dimensions of the COVID-19 Response", Human Rights Watch a exprimé ses inquiétudes quant au fait que la Thaïlande restreignait la liberté d'expression dans le cadre de la crise COVID-19. Les lanceurs d'alerte dans le secteur de la santé publique et les journalistes en ligne ont fait l'objet de poursuites en représailles et d'intimidations de la part des autorités après avoir critiqué la réponse du gouvernement à l'épidémie et rapporté des allégations de corruption liées à la thésaurisation de masques chirurgicaux et d'autres fournitures et au profit du marché noir. Les autorités thaïlandaises ont également menacé certains membres du personnel médical de mesures disciplinaires, notamment la résiliation de leur contrat de travail et la révocation de leur licence, pour s'être exprimés sur la grave pénurie de fournitures essentielles dans les hôpitaux du pays.

Désinformation

Les inquiétudes concernant les restrictions gouvernementales à la liberté d'expression se sont considérablement accrues lorsque le Premier ministre, le général Prayut Chan-ocha, a déclaré l'état d'urgence le 24 mars. Lors d'une conférence de presse, il a déclaré : "Après l'annonce de l'état d'urgence, tout le monde doit faire attention à la désinformation dans les médias sociaux ... les médias et tous ceux qui utilisent les médias sociaux pour déformer l'information seront examinés de près".

Le 25 mars, le Premier ministre Prayut a publié une liste d'interdictions dans le cadre de l'état d'urgence, comprenant des restrictions vagues et trop larges de la liberté d'expression et de la liberté des médias :

"Il est interdit de rapporter ou de diffuser des informations concernant COVID-19 qui sont fausses et peuvent susciter la peur du public, ainsi que de déformer délibérément les informations qui provoquent des malentendus et affectent donc la paix et l'ordre, ou la bonne moralité des gens. Dans ce cas, les fonctionnaires suspendront ou modifieront ces informations. Si l'affaire a des conséquences graves, la loi sur la criminalité informatique ou le décret d'urgence sur l'administration publique en situation d'urgence seront appliqués pour engager des poursuites".

Violation des droits de l'homme

Le décret thaïlandais sur l'administration publique en situation d'urgence donne aux autorités de larges pouvoirs pour violer les droits de l'homme, y compris la censure des nouvelles, des informations et de la correspondance personnelle. Depuis que la loi a été introduite en 2005, les autorités l'ont utilisée pour violer les droits fondamentaux et supprimer les libertés fondamentales en toute impunité.

L'accès à l'information et la liberté d'expression font partie intégrante du droit à la santé, en particulier dans le contexte d'une pandémie mondiale. L'accès à l'information comprend le droit de rechercher, de recevoir et de partager des informations, ce qui est particulièrement pertinent dans le cas de l'épidémie de COVID-19 pour garantir que chacun soit informé sur la maladie ainsi que sur la réponse du gouvernement, a déclaré Human Rights Watch.

"Alors que le gouvernement thaïlandais a la responsabilité d'adopter des mesures qui protégeraient le peuple thaïlandais contre l'épidémie, le décret sur l'Etat d'urgence est un avertissement dangereux pour la presse et les utilisateurs des médias sociaux à s'autocensurer ou à faire face à des poursuites judiciaires. Les gouvernements militaire et civil du Premier ministre Prayut ont un long passé de répression des opinions contraires, d'arrestation des critiques et de persécution des dénonciateurs. Le gouvernement s'est octroyé des pouvoirs pratiquement illimités sous le couvert du Covid 19» estime Human Rights Watch.

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

A Lire Aussi
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la Covid-19 dans le royaume au 22 janvier
THAÏLANDE - MONARCHIE: Première semaine d'hôpital pour la princesse Sirindhorn
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Chonburi, Samut Sakhon, Nongkhai, Chanthaburi et Trat...provinces les plus verrouillées du pays
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: L'échec flagrant de la quarantaine de luxe pour retraités
BANGKOK - POLLUTION: En janvier, la cité du sourire est la cité de tous les dangers
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(1)
Mat O. 2020-03-26 09:31:30
Le besoin de vouloir contrôler l'info
Quelque part on peut comprendre le besoin du gouvernement de vouloir contrôler l'info et de punir ceux qui créent des paniques inutiles et même parfois dangereuses. il y a beaucoup de conneries qui circulent et vouloir exercer un certain contrôle sur l'information, tant qu'elle soit correcte, n'est pas forcément quelque chose de "mal" ou de "dictatorial" ...
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 18/01



Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
Thaïlande - Crise politique
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les vaccins anti Covid-19, otages de la crise politique thaïlandaise - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Pourquoi l'opposant Thanathorn est accusé de lèse-majesté ? - Gavroche
THAÏLANDE - MONARCHIE: Le Roi Rama X dans une prison, le crime de lèse-majesté aux avants postes: des médias étrangers stupéfaits - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'opposant Thanathorn poursuivi à son tour pour «lèse majesté» - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 43 ans de prison pour lèse majesté...mais la crise politique demeure - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 87 ans de prison pour lèse-majesté, inacceptable pour Amnesty International - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - POLITIQUE: Les vaccins anti Covid-19, otages de la crise politique thaïlandaise - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: Pourquoi l'opposant Thanathorn est accusé de lèse-majesté ? - Gavroche
THAÏLANDE - MONARCHIE: Le Roi Rama X dans une prison, le crime de lèse-majesté aux avants postes: des médias étrangers stupéfaits - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: L'opposant Thanathorn poursuivi à son tour pour «lèse majesté» - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 43 ans de prison pour lèse majesté...mais la crise politique demeure - Gavroche
THAÏLANDE - JUSTICE: 87 ans de prison pour lèse-majesté, inacceptable pour Amnesty International - Gavroche
Coronavirus
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la Covid-19 dans le royaume au 22 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: A Pattaya, fermeture à tous les étages - Gavroche
MALAISIE - CORONAVIRUS: Retour drastique au «lockdown» - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le soutien économique, doctrine du gouvernement - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - PANDÉMIE: Le point sur la Covid-19 au 18 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Chonburi, Samut Sakhon, Nongkhai, Chanthaburi et Trat...provinces les plus verrouillées du pays - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: L'échec flagrant de la quarantaine de luxe pour retraités - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Ce qu'il faut savoir sur la Covid-19 dans le royaume au 15 janvier - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Chiang Mai promet 100 000 bahts aux touristes, puis se rétracte - Gavroche
INDONÉSIE - BALI: Les hôtels exigent davantage d'aide - Gavroche
Tourisme
THAÏLANDE - TOURISME Ce que fait TAT pour continuer d'attirer les visiteurs étrangers - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Suvanarbhumi, l'aéroport vide qui continue de grandir - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: L'heure de réouverture du pays sonnera fin 2021 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Au Koh Jum Lodge, oubliez la pandémie à un prix imbattable - PUBLI-INFO
THAÏLANDE - TOURISME: Chiang Mai promet 100 000 bahts aux touristes, puis se rétracte - Gavroche
PHILIPPINES - TOURISME : Un pays aux mille paysages - Gavroche
CAMBODGE - TOURISME: Kampot, sanctuaire cambodgien bientôt défiguré - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME: Plus question de faire peur aux étrangers avec la Covid-19 - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME : une halte à Prachuap Khiri Khan - Gavroche
THAÏLANDE - TOURISME - Koh Kret, une bouffée d’air ! - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
03/01/2021
Lieu: Ventiane
 
 
25/12/2020
Lieu: Bangkok
 
 
13/12/2020
Lieu: BANGKOK
 
 
13/12/2020
Lieu: BANGKOK
 
 
08/12/2020
Lieu: télétravail
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - LIVRE: «Mogok», le roman qui raconte les entrailles birmanes et...parisiennes
BIRMANIE - LIVRE: Rohingyas, de la fable à la réalité
BIRMANIE - ÉCONOMIE: Tableau de bord économique birman au début décembre 2020
BIRMANIE - HISTOIRE: L'université de Rangoon a 100 ans, et célèbre le symbole du paon
BIRMANIE - HISTOIRE: Il y a dix-huit ans, la mort du Maréchal Ne Win
booked.net
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - POLITIQUE: Le Funcinpec tente de renaitre de ses cendres autour du prince Ranariddh
CAMBODGE - JOURNALISME: Comprendre l'actualité du royaume avec Ate Hoestra
CAMBODGE - JUSTICE: L'épuration politique se joue dans les tribunaux cambodgiens
CAMBODGE - EUROPE: L'aide au développement, malgré les sanctions
CAMBODGE - LIVRE : « Mémoire d'une guerre oubliée », le testament jamais publié de l'ancien chef d'état-major de Lon Nol !
crown-relocations
sds
wrlife
lfib-fev20
pimp-my-dive
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14