Rédaction | Gavroche | 07/02/2020
Village francophone / Actu  

THAÏLANDE - JUSTICE: «Je suis française et je visite les prisons de Bangkok»

Katherine est une résidente française de 65 ans installée en Thaïlande. Membre de l'Association française de bienfaisance en Thaïlande, elle rend visite aux détenus dans les prisons de la capitale. Une mission particulièrement importante pour maintenir le contact entre les prisonniers et le monde extérieur. Elle nous raconte.

Mon prénom est Katherine, 65 ans, j’ai 3 enfants et quatre petits enfants. Je suis mère de détenu et visiteuse de prison !

Faire partie de l’AFBT est pour moi un réel engagement auprès de ceux qui sont dans la difficulté et en cela tous les membres du comité directeur sont en parfaite symbiose. Le soutien et l’empathie de l’AFBT sont une véritable réconciliation face aux dures épreuves que la vie peut vous infliger.

Gavroche : Pourquoi êtes vous devenu visiteuse de prison pour l’association française de bienfaisance en Thaïlande ?

K : Je vivais à Samui lorsque mon plus jeune fils a été arrêté et emprisonné il y a 3 ans. Mon univers confortable s’est écroulé et j’ai pris la seule décision qui s’imposait à moi, celle de m’installer à Bangkok pour le soutenir. Je n’avais jamais été confrontée à l’univers carcéral, et mon chemin personnel est devenu l’apprentissage de la résilience et de la douleur. Au fil des visites auprès de mon fils et de nos conversations, j’ai pris conscience de l’aide que je pouvais apporter aux autres détenus et à leurs familles. Je réalisai que mon expérience quotidienne devenait un atout majeur pour visiter les prisonniers. Il y a une phrase que j’affectionne particulièrement d’Antoine de Saint-Exupéry dans le Petit-Prince : « On ne voit bien qu’avec le cœur ! L’essentiel est invisible pour les yeux ! » Voici comment je me suis lancée dans cette action. Mais pour que mes actes ne soient pas manqués, il me fallait une structure pour partager, pour m’aider et pour me soulager car seule la tâche est difficile. C’est alors que L’AFBT m’a proposée de rejoindre leur équipe et particulièrement de prendre en charge la section « aide aux prisonniers » qui se trouvait vacante. Je trouvais là, sans nul doute, une famille avec de belles valeurs. Forte de ce soutien je pouvais commencer ma mission.

G : En quoi consiste votre travail sur le terrain ?

Tout d’abord c’est la présence, c’est faire comprendre que nous sommes là. L’incarcération est une dure épreuve et elle devient très cruelle dans un pays étranger, dont la culture est totalement différente de la nôtre. Il n’est pas question de juger les prisonniers, ils le sont déjà et parfois très lourdement. Il faut mettre en place une équipe parfaitement consciente de son rôle. Être visiteur de prison n’est pas anodin et je réalise toujours une visite en tandem avec le nouveau bénévole lors de ses premières fois, car parfois même avec toute leur bonne volonté, ils peuvent être choqués par l’univers carcéral. Il faut donc des personnes dont l’engagement s’inscrit dans la durée. Visiter un prisonnier c’est établir une relation de confiance. La visite dure 20 minutes à travers une vitre doublée d’une grille, et un téléphone fixe, le tout dans un lieu commun où le brouhaha des conversations assomme. Néanmoins, comme par magie, on se concentre, et on oublie l’environnement. Parler, écouter, s’intéresser et donner du courage pour leur avenir, ouvrir une fenêtre sur la France en parlant de l’actualité et se charger des messages familiaux sont notre quotidien. Nous sommes finalement un lien entre eux et le monde extérieur dans toutes ses facettes. Puis la sonnerie ordonne la fin… déjà ! C’est trop court ! Après la visite, et pour ceux que l’AFBT aide financièrement, je fais des achats par le biais du magasin carcéral. Entre l’attente pour le tour de visite et le moment où je pars il y a bien souvent 4 à 5 heures d’écoulées. Il fait chaud, très chaud l’air est souvent irrespirable, mais lorsque la visite prend fin et que l’on se dit : Au revoir, à la semaine prochaine…! Leur sourire est notre récompense. Enfin, nous gérons l’approvisionnement des livres et magazines auxquels ils ont droit mensuellement, en faisant appel à la communauté française.

G : Vous avez participé à un événement sportif organisé dans une prison. Pouvez vous nous en dire plus ?

Effectivement, l’AFBT a offert des équipements sportifs, au centre pénitentiaire de Bombat à Bangkok, organisateur d’un tournoi de Football et de Volleyball entre détenus. Ce don avait été proposé à l’administration carcérale il y a quelques mois. L’accord du centre pénitencier atteste du niveau de confiance déjà établi entre l’AFBT et le Département de la Justice. Plusieurs équipes étaient en compétition durant ces mois de Décembre et Janvier. Environ 150 prisonniers de toute provenance ont participé pour la plus grande joie de tous. Les gagnants ont reçu de notre part, un équipement, maillot, short, chaussettes, des trophées et médailles et plusieurs milliers de biscuits partagés entre tous. L’équipe championne a reçu un trophée représentant la Coupe du Monde rappelant ainsi notre titre mondial au football. Du réconfort, des moments chaleureux échangés entre les prisonniers de toutes origines ont peut-être contribué au rayonnement de la France et à l’amélioration de leur quotidien, notamment en cette période de fêtes.

G : Recevez vous de l’aide de la communauté francophone ?

L’AFBT agit en collaboration avec le service social de l’Ambassade de France. Chaque année nous avons l’honneur de pouvoir organiser notre évènement « Le Beaujolais Nouveau » dans les jardins de l’Ambassade mis à notre disposition par Monsieur l’Ambassadeur. Cette année nous avons eu la présence de certains officiers du Département de la Justice qui ont été très impressionnés par la qualité de cette réception et ont ressenti une certaine fierté à partager ce moment convivial au sein de notre prestigieuse Résidence. Cette reconnaissance de l’administration thaïlandaise nous permet de construire une relation riche et amicale qui nous facilite les échanges pour poursuivre notre mission.

Remerciements à Renaud Cazillac

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici
A Lire Aussi
THAÏLANDE - IMMIGRATION: Gare aux fraudes sur les extensions de visas !
ASIE - FRANCE : Dans la course aux masques de protection, le soutien actif d'Airbus
THAÏLANDE - FRANCE: L'appel de la chambre de commerce franco-Thaïlandaise face à la crise du Covid 19
THAÏLANDE - TÉMOIGNAGE: Des Français contaminés face aux colères thaïlandaises
GAVROCHE - CORONAVIRUS: Annonceurs, lecteurs, institutions....Nos partenaires peuvent compter sur nous
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
(15)
Michel D. C. 2020-02-27 11:23:26
Mais pourquoi tant d'animosité ?!?!
Mais pourquoi il faut toujours des personnes qui recherchent une polémique dans un sujet si difficile, mais qui pourtant fait émerger une belle initiative ! Mme Coralie quel est votre problème exactement !? Pourquoi ne pas tout simplement souligner la belle initiative de cette dame, qui pourrait donner envie à d'autre personne de faire preuve d'altruisme, au lieu de réagir négativement ? Soit vous êtes encore l'un de ces lâches qui déversent leur haine derrière un pseudo sur internet ou alors votre âme noire vous pousse à avoir des réactions totalement inappropriées. En tout cas, je remercie Catherine et cette association pour ces belles actions qui me permettent d'être fier de mon pays. Merci madame et courage pour votre combat.. Quand à Mme Coralie... Pauvre dame...
Michel M 2020-02-09 20:03:51
Bravo à Katherine !
Coralie, à la lecture de vos posts, vous semblez visiter vous aussi les prisons. Je vous félicite pour cette action. Mais j'ai beaucoup de mal à comprendre vos écrits qui montrent beaucoup de rancœur. Soyez heureuse de faire ce que vous avez souhaitez faire, il me semble inutile de vous positionner contre d'autres initiatives similaires.
Coralie de V. 2020-02-09 14:37:27
C'est nouveau ?
Quel soulagement pour nous les visiteurs et quelle bonne nouvelle, vous Madame Bienfaisance, vous allez prendre en charge et apporter 3 bouquins par mois par prisonniers, soit 12x 3 = 36 livres par mois !! C'est nouveau !! A partir de quand ? On aura plus a le faire ???!!! 🤣🤣🤣🤣
มิกาเอล อั. 2020-02-09 14:36:47
Fautes graves ?
La question pourquoi des français sont en prison sûrement pour une faute très grave genre la drogue.
Coralie de V. 2020-02-09 14:35:49
Pas un sous pour Noel
Quel dommage que la Bienfaisance n'ai pas donné un sous pour le panier de Noël des prisonniers français et préfère favoriser la prison de Bumbat ou il n'y a que votre fils, Madame, interressé par ce tournoi. Les nombreux prisonniers français de Klong Prem n'ont pas eu cette chance !!!
Pierre B. 2020-02-09 14:35:15
Merci tout simplement
Merci Madame il y a 5 ans j'ai été emprisonné 45 jours à Bangkok à l'immigration détenteur Center j'ai apprécié la qualité de certaines personnes comme vous qui sont venus me rendre visite pendant ma détention merci encore pour votre générosité et votre amitié et surtout votre sincérité à réconforter des gens emprisonné je n'oublierai jamais des personnes comme vous vous êtes formidables
alan 2020-02-08 00:46:32
AFBT
Cette femme ne parle que d'elle-même et AFBT en rajoute ...
Katy 2020-02-08 00:00:00
Infos ++
En réponse à Salem :il n'y a pas que la prison de Bombat qui est visitée par l'AFBT, et oui! ainsi qu'il est souligné, l'administration carcérale de Bombat est exemplaire. Les actions menées par l'AFBT ont permis d'apporter du réconfort à des prisonniers de tous pays et bien entendu des Thaïlandais dont certaines familles nous sont reconnaissantes . A ma connaissance cela n'avait pas été fait avant. Quant à la coupure de téléphone à la fin de la visite, oui ! cela est frustrant et cruel, mais au fil des visites régulières on arrive à gérer et avant la sonnerie on s'est déjà dit à la semaine prochaine avec le sourire !
Salem O. 2020-02-07 10:11:47
Infos
Plus exactement il s’agit de Bambat Phisset... - Je relèverais une inexactitude... “on se dit au revoir, à la semaine prochaine”... non, la cloche sonne et simultanément le contact par téléphone est coupé... L’au-revoir ne peut plus se faire que par gestes... - Pourquoi pas un seul mot de compassion envers ces familles thaïes assidûment fidèles aux leurs emprisonnés... l’immense majorité de la population carcérale reste thaïlandaise. - Je soulignerais le comportement irréprochable de l’administration de Bambat Phisset à l’égard des familles et amis rendant visite aux détenus. - La photo ne me semble pas du tout être d’une prison de Thaïlande.
Jose C. 2020-02-07 10:10:45
Bravo
Bravo Madame ❤️ !!!
Retrouvez-nous sur Facebook
Notre lettre d'information

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous

Voir la newsletter du 30/03



Coronavirus
THAÏLANDE - IMMIGRATION: Gare aux fraudes sur les extensions de visas ! - Gavroche
THAÏLANDE - AVIATION: L'aéroport de Phuket fermera bien du 10 au 30 avril - Gavroche
THAÏLANDE - FRANCE: L'appel de la chambre de commerce franco-Thaïlandaise face à la crise du Covid 19 - Gavroche
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Nouvelles restrictions de voyage depuis le 30 mars - Gavroche
ASIE DU SUD-EST - ÉPIDÉMIE: Le point sur le Coronavirus / Covid 19 au 31 mars - Gavroche
CAMBODGE - FRANCE: Le message aux français encore bloqués dans le royaume -
GAVROCHE - CORONAVIRUS: Annonceurs, lecteurs, institutions....Nos partenaires peuvent compter sur nous - Gavroche
INDONÉSIE - CORONAVIRUS: L'état d'urgence prolongé jusqu'au 19 avril à Jakarta - Gavroche
VIETNAM - CORONAVIRUS: Les camps de quarantaine, la solution vietnamienne contre le Covid 19 - Gavroche
BIRMANIE - FRANCE: 300 touristes et résidents français rapatriés pour cause de Covid 19 - Gavroche
LAOS - CORONAVIRUS: Seuls les visas d'affaires sont encore délivrés par les autorités laotiennes -
THAÏLANDE - FRANCE: L'Ambassadeur de France fait le point sur la crise du Coronavirus-Covid 19 - Gavroche
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Attention, frontières birmanes fermées, y compris pour les détenteurs de visas - Gavroche
SINGAPOUR - CORONAVIRUS: Rappel sur l'interdiction d'entrée pour les Français non résidents - Gavroche
PATTAYA - CORONAVIRUS: Moins de touristes, plus de police et de contrôles - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les efforts de Qatar Airways méritent d'être salués - Gavroche
THAÏLANDE - FRANCE : Ce que fait l'Ambassade de France à Bangkok pour les français bloqués - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le ministère des Affaires étrangères français confirme l'interdiction d'entrée des étrangers - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Le calvaire des touristes bloqués en Asie du sud-est selon le New York Times - Gavroche
THAÏLANDE - CHRONIQUE : « Jours calmes à Sukhothai » - Gavroche
Dernières Petites Annonces
POLITIQUE THAÏLANDAISE
THAÏLANDE - POLITIQUE: Le parti de l'avenir devient le parti du Mouvement - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: La démocratie Thaïlandaise est-elle dissoute avec le «Future Forward Party» ? - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Non, l'armée ne harcèle pas les opposants sur internet - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: A Bangkok, les étudiants se mobilisent pour le «parti du futur» - Gavroche
THAÏLANDE - MALAISIE: L'ombre du fonds malaisien 1MDB assombrit l'horizon à Bangkok - Gavroche
THAÏLANDE - POLITIQUE: Sur Internet, le duel Prayuth - Apirat bat son plein à la tête du royaume - Gavroche
THAÏLANDE - VISITE DU PAPE
JAPON - DIPLOMATIE: Après avoir promu le dialogue à Bangkok, le pape François s'insurge contre le nucléaire à Nagasaki - Gavroche
THAILANDE - RELIGION: Quel bilan pour la visite du pape François ? - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Un entretien avec Son Éminence Francis Xavier Cardinal Kriengsak Kovithavanij, évêque de Bangkok - Gavroche Magazine
GAVROCHE HEBDO - EDITORIAL: Face au pape François, une société thaïlandaise en demande de repères - Gavroche
THAÏLANDE - RELIGION: Pourquoi les Thaïlandais n'ont pas été évangélisés - Gavroche
Tourisme
SINGAPOUR - TOURISME : Quand l’île-Etat se sublime - Gavroche
LAOS - TOURISME : Ma traversée du Laos en moto - Gavroche
INDONÉSIE - TOURISME : Sur les pentes du Mont Bromo - Gavroche magazine
THAÏLANDE - GASTRONOMIE : Redécouvrez la recette du «Som Tam», la célèbre salade de papayes vertes - Gavroche
THAÏLANDE - CORONAVIRUS: Les visiteurs étrangers interdits de royaume jusqu'au 30 avril - Gavroche
Dernières Offres d'Emploi
08/03/2020
Lieu:
 
 
28/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
27/02/2020
Lieu:
 
 
25/02/2020
Lieu:
 
 
L'actu en Birmanie
BIRMANIE - FRANCE: 300 touristes et résidents français rapatriés pour cause de Covid 19
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Attention, frontières birmanes fermées, y compris pour les détenteurs de visas
BIRMANIE - CORONAVIRUS: Pas d'entrée en Birmanie sans test négatif de Covid 19
GAVROCHE - ROMAN: «Zawgyi, l'alchimiste de Birmanie», un livre de Jak BAZINO
BIRMANIE - LIVRE : « Aung San Suu Kyi, l'icône fracassée », de Bruno Philip, correspondant du Monde à Bangkok
Dernières bonnes adresses
5 stars transactions immobilieres
Thailande / Bangkok Agences Immobilieres
 
ACACIA
Thailand / Bangkok Écoles
 
MONDASSUR
France / - Assurances
 
P'TIBOUTS
THAILANDE / BANGKOK CrÈches
 
VOVAN & ASSOCIÉS
THAÏLANDE / BANGKOK Avocats
 
Rama X, le couronnement
LU AILLEURS: Le roi Rama X en Suisse ... lorsqu'il était enfant - Gavroche
THAÏLANDE: En images, la procession du palanquin royal - Gavroche
THAÏLANDE: Le roi Rama X a été couronné - Gavroche
HISTOIRE: Comprendre la monarchie Thaïlandaise et ses traditions - Gavroche
THAÏLANDE: Le 4 mai 2019, jour du couronnement de S.M le roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Le mode d'emploi d'un fastueux couronnement - Gavroche
THAÏLANDE: Le dernier couronnement royal a eu lieu en ... 1950 - Gavroche
THAÏLANDE: Suivez en direct le couronnement du roi Rama X - Gavroche
THAÏLANDE: Les thaïlandais découvrent peu à peu leur nouvelle reine Suthida - gavroche
THAÏLANDE: Bangkok subit un lifting pour le couronnement du roi Rama X - Gavroche
booked.net
Programme Tele TV5
Les Nouvelles du Cambodge
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Nouvelles restrictions de voyage depuis le 30 mars
CAMBODGE - FRANCE: Le message aux français encore bloqués dans le royaume
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Transit aérien à Bangkok quelle solution pour des passagers européens
CAMBODGE - CORONAVIRUS: Des tests pour les ouvriers cambodgiens du textile, l'appel de Sam Rainsy
CAMBODGE - ÉCONOMIE: Arrêt des barrages sur le Mékong pendant dix ans
la-petite-ecole
crown-relocations
mtgp
wrlife
lfib-fev20
yves-joaillier-3
ftcc
oif-fev14