Free Porn
xbporn
Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Cialis
Cialis Fiyat
deneme bonusu
padişahbet
padişahbet
padişahbet
deneme bonusu 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet untertitelporno porno 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet سایت شرط بندی معتبر 1xbet وان ایکس بت pov leccata di figa
best porn 2025
homemade porn 2026
mi masturbo guardando una ragazza
estimare cost apartament precisă online
blonde babe fucked - bigassmonster
Home Accueil ASIE – FRANCE : François Asselineau répond aux questions de Gavroche

ASIE – FRANCE : François Asselineau répond aux questions de Gavroche

Date de publication : 24/06/2024
11

François Asselineau

 

Candidat pour le parti UPR et grand défenseur du Frexit, François Asselineau a répondu à Gavroche. Nous avons adressés les mêmes questions aux candidats déclarés pour la 11e circonscription des Français de l’étranger.

 

Cette circonscription géographique est immense. Quelle importance accordez-vous à l’Asie du Sud-Est ?

 

Permettez-moi quelques mots de présentation pour commencer. François Asselineau, 66 ans, marié, 2 enfants, j’ai un parcours professionnel dans la haute administration française. J’ai rejoint le service de l’État, attiré par le souci du bien commun et par amour pour mon pays et pour mes concitoyens. Après avoir été diplômé d’HEC et être sorti vice-major de l’ENA, j’ai débuté ma carrière à l’Inspection générale des finances. J’ai ensuite rejoint différents cabinets ministériels.

 

J’ai aussi créé un mouvement politique, l’Union populaire républicaine (UPR), le 25 mars 2007, pour appeler les Français à se rassembler en dehors du clivage droite gauche pour faire sortir la France de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN. Ce mouvement a constamment été classé en « DIVERS » par le ministère de l’Intérieur, y compris aux dernières élections européennes de 2024, c’est-à-dire ni à droite, ni à gauche, ni à l’extrême gauche, ni à l’extrême droite. J’ai été notamment candidat à l’élection présidentielle de 2017.

 

J’ai développé, depuis ma plus tendre enfance, une attirance et un goût profonds pour l’Asie et l’Océanie dont je crois pouvoir dire que je suis l’un des meilleurs connaisseurs. J’ai été en effet en charge de cette zone au plus haut niveau de l’État, à Bercy et au Quai d’Orsay, sous les présidences de François Mitterrand et de Jacques Chirac. En résumé, mon parcours a été le suivant :

 

– coopérant au Japon, dont je parle un peu la langue,

– responsable de l’Asie-Océanie à Bercy (négociation des protocoles d’aide au développement en Inde, Cambodge, Vietnam, Philippines, etc.),

– conseiller au cabinet du ministre des Affaires étrangères de 1996 à 1997, en charge de l’Asie-Océanie,

– membre et conseiller des délégations des plus hauts responsables français se rendant dans plusieurs de ces pays (François Mitterrand en Corée et au Kazakhstan, Jean-Noël Jeanneney à Taïwan, Gérard Longuet au Vietnam, en Chine, en Corée du Sud, au Japon, en Malaisie, Hervé de Charette et Jacques Chirac en Chine à Singapour, en Thaïlande, au Japon),

– responsable d’une mission pour le gouvernement français en Nouvelle-Calédonie et auprès des gouvernement fidjien et néo-zélandais, sur le problème des terres dans la zone Océanie suite à la crise calédonienne de 1986.

 

Eh bien il me semble que toute cette longue expérience doit être mise au service de nos compatriotes résidant dans cette circonscription.

 

Il y a une autre raison : ayant moi-même vécu au Japon, m’étant rendu en Russie et dans la grande majorité des États de la zone Asie-Océanie, je connais bien ce que ressentent nos compatriotes qui vivent en Asie : alors qu’ils vivent dans la zone du monde en plus forte croissance, ils constatent avec désespoir et impuissance que la France est entrée dans un déclin accéléré. Et ils ont raison.

 

Or les Français résidant dans cette zone, et notamment ceux qui vivent à Singapour, en Corée du Sud, à Taïwan, en Malaisie ou en Thaïlande, savent bien que la prospérité d’une nation ne découle pas de sa superficie ou de la taille de sa population, et encore moins d’une union artificielle à visée fédérale avec les 26 pays alentour. Ils sont donc plus conscients que les Français vivant en France de la fausseté de l’idéologie européiste qui voudrait nous faire croire que la France n’aurait pas d’autre choix que de disparaître dans une Europe fédérale sous commandement atlantiste pour continuer à exister au XXIe siècle.

 

En quoi serez-vous engagés à défendre les Français qui vivent dans cette région, et particulièrement les Français de Thaïlande ?

 

La France s’enfonce dans une situation catastrophique à tous égards, qu’il faut être aveugle pour ne pas voir : baisse du niveau de vie, disparition de nos agriculteurs familiaux, désindustrialisation, explosion de l’endettement public, sous-investissement chronique, fermeture de services publics, pression fiscale confiscatoire, dégradation de l’enseignement, immigration incontrôlée, montée de la violence, menace de guerre civile, incertitude sur la survie même de notre pays, etc.

 

Cette angoisse pour l’avenir de notre pays est encore accrue par la marche folle à la guerre avec la première puissance nucléaire mondiale, la Russie. Cette escalade nous est imposée par notre soumission aux intérêts géopolitiques des États-Unis, via l’OTAN, et par notre enfermement dans une « construction européenne » antidémocratique. Tout aussi funeste est le prochain élargissement de l’Union européenne à 9 nouveaux États, qui achèvera de ruiner la France.

 

J’ai donc décidé de me présenter à cette élection législative pour dire à nos compatriotes de ne surtout pas baisser les bras car le dernier mot de l’histoire de France n’est pas dit. S’ils m’élisent député, ils provoqueront un choc salutaire dans l’opinion publique.

 

Reprenant le flambeau de Philippe Séguin et de son discours historique de 1992 contre le Traité de Maastricht, j’imposerai le débat que cachent délibérément toutes les autres forces politiques, du RN au Nouveau Front Populaire y compris, sur les causes profondes du désastre national dans lequel le pays s’enfonce. À savoir notre appartenance à l’Union européenne, à l’euro et à l’OTAN.

 

Je mettrai également toute mon expérience pour faciliter la vie quotidienne de nos compatriotes de la 11e circonscription des Français établis hors de France, que ce soit en termes de fiscalité, de retraites, de scolarisation de leurs enfants et plus généralement de visas et de formalités administratives.

 

J’ai défini plus spécifiquement 5 priorités pour nos compatriotes résidant en Europe orientale, Asie et Océanie :

 

Faciliter la mobilité entre la France et l’étranger

Moderniser les services d’octroi de visas à distance et promouvoir des accords bilatéraux visant la gratuité de ceux-ci.

Renforcer l’accès à l’éducation française

Investir dans les écoles françaises à l’étranger et dans les systèmes de bourse, donner accès à un large panel de programmes scolaires comme en métropole, augmenter les moyens des alliances françaises.

Améliorer la couverture des services consulaires

Renforcer la présence consulaire là où la communauté française se développe. Il n’est par exemple pas normal qu’il n’y ait qu’un seul consulat général en Australie, à Sydney. Il faut aussi doter les services consulaires d’une assistance compétente en matière fiscale, de façon à éviter la double imposition et les erreurs de déclaration de revenus, et en matière de gestion des retraites.

Renforcer les liens avec les pays des BRICS+ situés dans la zone

 

Les BRICS+ s’affirment de plus en plus comme un contrepoids à l’hégémonie américaine et constituent un pôle d’équilibre duquel la France doit se rapprocher. Ceci concerne particulièrement les Français vivant dans la 11e circonscription des Français établis hors de France puisque cette zone compte les 3 BRICS+ les plus importants : la Russie, l’Inde et la Chine.

 

Je me rendrai au moins dans 10 pays de la zone chaque année pour vous rencontrer

 

Dans quel groupe siégerez-vous à l’Assemblée nationale, si vous êtes élus, et quelles seront vos priorités de député ?

 

Voici mes trois axes principaux :

 

Tout faire pour empêcher la 3e guerre mondiale.

 

Mettre un coup d’arrêt immédiat au soutien militaire et financier de la France à l’Ukraine. Cette stratégie est non seulement ruineuse pour nos finances publiques, par ailleurs en très grande difficulté, mais en outre elle nous place en choc frontal avec la première puissance nucléaire mondiale, la Russie. Nous n’avons pas à nous mêler d’une guerre qui remonte, en réalité, à bien avant 2022, et qui est provoquée par la volonté des États-Unis d’accroitre sans cesse leur zone d’influence en Europe de l’Est, quitte à s’attaquer aux intérêts les plus vitaux de la Russie.

 

Imposer le débat sur le rôle de l’Union européenne dans l’effondrement de la France

 

Toutes les promesses sur les bienfaits de l’Union européenne et de l’euro se sont révélées mensongères, qu’il s’agisse de la prospérité, du plein emploi, de la saine gestion des deniers publics, du renforcement de notre puissance économique et de notre indépendance. Le débat sur le « Frexit » doit être posé démocratiquement devant les Français et à l’Assemblée. S’il ne l’est pas, il s’imposera tôt ou tard de la pire des façons : par la violence et dans la rue.

 

Par exemple, l’euro et la libre circulation des capitaux avec tous les États du monde, imposée par les traités européens, sont les causes fondamentales des délocalisations qui vident progressivement la France de sa substance industrielle. Aucune réindustrialisation n’est envisageable sans revenir sur notre appartenance à l’Union européenne.

 

De même, l’euro est l’une des causes fondamentales de l’endettement public faramineux de la France en ce qu’il nous empêche d’avoir une économie compétitive, générant croissance et excédents financiers pour se désendetter.

 

Autre effet délétère de la « construction européenne » à avoir à l’esprit : celle-ci nous coûte des sommes astronomiques, dans la mesure où nous transférons bien plus de fonds au budget communautaire que nous n’en recevons. Cette opération de passe-passe coûte à la France environ une douzaine de milliards d’euros chaque année et coûtera bien davantage encore si les 9 nouveaux États qui patientent dans les couloirs de l’adhésion (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Géorgie, Macédoine du Nord, Moldavie, Monténégro, Serbie, Turquie, Ukraine) deviennent effectivement membres de l’Union européenne.

 

Dans la mesure où aucun autre parti politique présentant des candidats à l’Assemblée nationale ne propose un tel programme, je siégerai probablement parmi les non-inscrits.

 

Quels seront les moments marquants de votre campagne dans les trois semaines à venir ?

 

Je vais tout faire pour me faire connaitre de nos compatriotes de cette circonscription, via les canaux qu’offre Internet.

 

Je veux leur dire qu’en m’élisant, ils enverront à l’Assemblée nationale un député doté d’une forte capacité de travail, qui les défendra avec passion, rigueur et professionnalisme. Cela provoquera un changement spectaculaire avec l’actuelle députée sortante qui a brillé par son absence et que personne ne connaît à Paris. Les statistiques de l’Assemblée nationale sont formelles : depuis sa réélection il y a 59 semaines, elle s’est classée 510e député sur 577 en termes de présence dans l’hémicycle et 523e en nombre d’amendements déposés. En bref, elle se la coule douce aux frais des contribuables !

 

En m’élisant député, les Français de la 11e circonscription exprimeront aussi leur désir de renouer avec la noblesse de la politique. Ils montreront leur refus des jeux politicards parisiens des dernières semaines qui suscitent le dégoût des Français et qui sèment la confusion.

 

Ils enverront une voix différente à l’Assemblée nationale, une voix dont ils seront fiers parce qu’elle parlera en leur nom avec la hauteur de vue et la clarté nécessaires, avec le sens de l’intérêt national et de la grandeur de la France

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

11 Commentaires

  1. François Asselineau est un homme de parole, comme j’ai pu le constater depuis de nombreuses années. Ce qu’il dit, il le fait ; ce qu’il fait, il le dit.
    Par ailleurs toutes ses analyses n’ont jamais été démenties par les faits. Il est nécessaire que par votre vote vous puissiez lui donner la possibilité de faire entendre sa voix.
    Il est le seul dans l’arc politique a être soucieux du bien commun au détriment de son intérêt personnel. Il l’a prouvé depuis 17 ans avec assiduité.
    Merci à tous d’entendre ma voix et de faire le nécessaire pour qu’il puisse devenir votre représentant bienveillant..
    Fabrice Guébey

  2. C’est fou comme l’esprit de certains hommes est fichu. Ils se croient en capacité de juger leurs compatriotes, lesquels, ont un age, une expérience, une éducation culturelle, une formation d’un niveau qui est sans comparaison au leur, mais, rien n’y fait, ils se pensent capable et donc plus capable puisqu’ils condamnent. Orgueil et bêtise quand tu nous tiens ! L’intelligence c’est la seule chose dont l’homme soit suffisamment pourvu, car, quoi qu’il en ait, il en aura toujours assez pour dire qu’il en a suffisamment. Ces gens qui jugent sans savoir et sans connaitre juste parce que l’air du temps… jugeront autrement quand le vent tournera. Voilà la différence entre ceux qui ont des convictions étayées par une solide formation et ceux qui se contente de suivre la mode. Sachez simples que vous êtes, la mode, par essence même, c’est démodée. Je ne suis pas devin, je ne me hasarde pas à faire des pronostiques, je ne suis pas moi au PMU, et je ne sais donc pas quel score atteindra François Asselineau. En revanche, ce que je sais, c’est que si les électeurs étaient curieux et moins malléables, ils auraient depuis 17 ans, compris et la France ne serait pas dans la situation lamentable dans laquelle est est par la faute de ceux de tout bord qui l’ont gouverné parce qu’ils en avaient reçu mandat par des gens à l’instinct moutonnier, se laissant manipuler faute d’esprit critique.

    • “Vox clamantis in deserto ” … “je suis la voix de celui qui crie dans le désert ; rendez droite la voie du seigneur !” répondit Saint Jean-Baptiste aux juifs qui lui demandaient s’il était le Christ ou s’il était prophète … Comme dans les temps antiques, personne ne voulut de lui et Ponce Pilate se lava les mains … un espoir après son ènième cruxifiction et une hypothétique réssurection ? qui vivra verra !

  3. Le personnage n’en finit pas de sortir du sépulcre blanchi. Telle la salamandre il renait de ses cendres. Ayant disposé à ses pieds un globe terrestre et l’ayant fait tourner sur son axe, il posa son doigt sur la 11ème circonscription. Surpris lui-même du coup de pouce du hasard, il en déduisit que Dieu l’avait élu et de grenouille qu’il était resté face à la méfiance de l’électorat à l’égard de ce qui relève de près ou de loin à d’une pathologie diffuse, il se sentit devenir un bœuf. Les électrochocs électoraux n’y font rien, le délire persiste et embellit. Ce prétendant au suffrage, fort au fait de l’impuissance de l’institution qu’il brigue et qui, au mieux, décide de la vitesse maximum sur nos routes, n’est pas par avance découragé. Ayant relu Cervantès, il se voit en Don Quichotte devant les moulins quoique sa silhouette le met du côté de Sancho Pança. De ce point de vue, le futur couple brexiteur qui ornera peut-être notre hémicycle, N Dupont-Aignan serait plutôt Don Quichotte. A moins que nous ayant affaire à une résurrection des Dupont(s), un D et et T. Loin de se voir en “député croupion” il se rêve en évêque “in partibus” délivrant ses prêches “urbi et orbi” du haut de son siège, plutôt un strapontin, si tant est qu’il le pourra, ne pouvant former un groupe que s’il rejoint .. mais qui ? Le RN, LFI, LR… Et de s’extasier devant son futur empire ou diocèse… Une approche qui pourrait séduire notre commentateur et le conduire à baiser l’anneau du prélat. Monsieur Asselineau n’est pas avare en matière de Saint Chrême… une pommade onctueuse apposée sur le front de ses ouailles fort clairsemés comme l’est le public de nos messes par ce personnage dégoulinant d’onctuosité boursoufflée.

  4. Asselineau c’est un cas ; parti de zéro en 2007 il est parvenu à 1% en 2024, 17 ans après, il n’est pas nécessaire de réussir pour persévérer. La France est un pays européen, sans discussion possible, elle est la pierre angulaire de l’occident (“si vous respectez vos évêques, votre royaume s’en trouvera bien” – 481), “ce sont les rois de France qui ont fondé l’indépendance des Etats-Unis” – George Washinton) qui, en retour, lui on permit à la France et à la civilisation occidentale de vaincre le Reich allemand en 1945 (“la France n’oubliera jamais que sans vous, sa libération n’eut pas été possible” Charles de Gaulle a Harry Hopkins, le 27 janvier 1945). La dissolution de l’État prussien par les Alliés en février 1947 le dernier obstacle au rétablissement de l’empire d’Occident et à l’Alliance Atlantique, qui ont l’un et l’autre des origines françaises. La France es un pays européen, occidental et Atlantique ; en Asie du Sud-Est, on le sait très bien. Tout le reste relève de la pathologie, pour rester poli.

    • En 44, les Américains ont débarqué en France avec une nouvelle monnaie française et l’idée d’en faire un protectorat tout comme l’Allemagne. Sans De Gaulle (qui a toujours refusé de fêter le débarquement du 6 juin), cette mise sous tutelle aurait fonctionné. De leur côté, les Soviétiques, au prix de 25 millions de morts ont sauvé l’Europe du nazisme. Alors ne transformez pas l’histoire à votre goût et oubliez les centaines de nazis qui ont été accueillis à bras ouverts aux États-Unis et les multiples multinationales (Chrysler, Dupont de Nemours ou Ford) qui n’ont jamais arrêté de négocier avec les Allemandes (Thyssen, Krupp, IG Farben ou Mercedes) pendant la guerre : le communisme représentait une menace bien plus embarrassante qu’Hitler.
      C’est pourquoi, aujourd’hui, le Etats-Unis ont démoli le gazoduc Northstream en détruisant l’économie allemande (et un peu française) et que l’Allemagne n’a pas osé élever la moindre critique.
      Depuis 1945, les États-Unis ont déclenché 52 guerres et les ont toutes perdues. Mais cela leur importe peu : leurs usines d’armement ont merveilleusement bien fonctionné et Black Rock a engrangé des milliards.
      Alors votre “pathologie” et votre civilisation occidentale, vous pouvez vous les garder.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus