Home Accueil GAVROCHE HEBDO – ÉDITORIAL : Bangkok, capitale de l’Asie-Pacifique

GAVROCHE HEBDO – ÉDITORIAL : Bangkok, capitale de l’Asie-Pacifique

Journaliste : Rédaction Date de publication : 17/11/2022
2

APEC Thaïlande

 

Une fois n’est pas coutume : nous avons décidé de vous adresser cette semaine une newsletter de plus. D’ordinaire, notre lettre d’information parvient dans vos boites aux lettres électroniques chaque lundi. Cette fois, vous recevez exceptionnellement une édition supplémentaire ce jeudi. Une autre suivra samedi.

 

La raison ? La tenue à Bangkok, ville où Gavroche est enraciné depuis plus de vingt ans, du Forum économique de l’Asie Pacifique (APEC). Ce sommet ouvrira ses portes vendredi. Emmanuel Macron est le premier dirigeant européen à y être invité depuis la création de l’APEC en 1989. Sa journée de jeudi sera consacrée à des rencontres avec la société civile Thaïlandaise, avec le premier ministre Prayut Chan-Ocha et avec la communauté française. A la fin de son séjour, le chef de l’État français sera reçu en audience par Sa Majesté le Roi Vajiralongkorn.

 

La bonne nouvelle est que Bangkok, avec cette rencontre, se retrouve promue capitale de l’Asie-Pacifique. Il faut s’en féliciter. La Thaïlande, géographiquement située au milieu de la région, est un pays clé. Le positionnement du Royaume, à la fois allié des occidentaux et très proche de la Chine, justifie ce sommet et la France a eu raison de répondre positivement à l’invitation adressée par le gouvernement thaïlandais. N’oublions pas aussi le sommet de l’Asean et de l’Asie de l’Est qui l’a précédé à Phnom Penh. Exister dans cette partie du monde est une obligation.

 

Bienvenue au sommet de l’APEC qui se déroulera au centre de convention Queen Sirikit. En tant que média en langue française le plus ancien de la région, Gavroche s’est donné pour mission de connecter le public francophone à cette Asie qui est le poumon économique de la planète. Nous le faisons chaque semaine avec notre newsletter. Politique, économie, culture, diplomatie… L’Asie-Pacifique vit dans nos colonnes dans toutes ses dimensions, y compris pour y raconter la fièvre démocratique et contestataire qui, régulièrement, secoue l’autorité des gouvernements en place, y compris en Thaïlande.

 

Institution anglophone conçue autour des Etats-Unis, l’APEC est l’équivalent du Forum Asie-Europe (Asia-Europe Meeting). A Emmanuel Macron d’y faire entendre la voix du vieux continent et celle de la France, dont les relations diplomatiques avec la Thaïlande remontent aux premiers échanges d’ambassades entre Louis XIV et le Roi Naraï en 1684 à Versailles, puis en 1685 à Ayuthaya.

2 Commentaires

  1. Vous avez raison. On ne connait pas suffisamment Emmanuel Macron, son charisme atypique, son immense culture, son habileté diplomatique et la rigueur de sa magistrature. Un regret, cependant; vous ne dites pas un mot de Brigitte Macron, notre Première Dame, sans laquelle Emmanuel Macron ne serait peut-être pas tout a fait ce qu’il est.

  2. La guerre ukrainienne affaiblit l’occident (notamment la Suisse) et ouvre à l’Asie-Pacifique le rôle de “puissance d’équilibre” entre l’Occident diminué et la puissance à venir de la Chine. Le règne exemplaire du roi Rama IX y est certainement pour quelque chose. Mais il ne faut pas se méprendre : l’occident n’a certainement pas dit son dernier mot; c’est quand même l’occident qui a déterminé la civilisation de l’humanité toute entière. Comment on dit “un tournevis” en lao? On dit “tournevis”. Avez-vous entendu La Chinoise Yuja Wang dans la 1ere ballade de Chopin sur un pian Steinway de la maison de New-York ? Ils nous prennent tout, même la sensibilité ; ceci doit nous faire réfléchir sérieusement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus