Home Accueil GAVROCHE HEBDO – ÉDITORIAL : L’illusion touristique du « bac à sable »

GAVROCHE HEBDO – ÉDITORIAL : L’illusion touristique du « bac à sable »

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 11/01/2022
3

bac à sable Samui Phuket Thaïlande

 

Vous avez été nombreux, voici quelques semaines, à nous reprocher d’être trop alarmistes à propos des mesures sanitaires à venir. Nous avons relayé vos critiques, y compris vos prises de position nous accusant de diffuser la « peur ». Des critiques injustes, mais que nous estimions normal de porter à la connaissance de tous nos lecteurs. Parce que, pandémie ou pas, Gavroche entend maintenir toujours ouverte la porte du débat…

 

Difficile, toutefois, de nous reprocher d’avoir mal évalué la situation. Comme nous l’avions anticipé, le programme « Test & go » qui permettait d’arriver à Bangkok avec une seule nuit d’hôtel obligatoire a été suspendu. Restent donc les « bacs à sable » balnéaires de Phuket, Krabi, Phang Nga et Surat Thani, puisque ce dispositif vient d’être élargi.

 

Franchise et vérité

 

Or là aussi, Gavroche entend rester du coté de la franchise et de la vérité. Croire que ces «bacs à sable» sont des options durables pour le redressement touristique est une illusion. Il ne s’agit que de pansements temporaires. 2022 ne pourra pas être l’année de la reprise si celle ci rime avec « sandbox ». Les touristes qui veulent revenir en Thaïlande espèrent y trouver ce qui a toujours fait le sel de ce royaume pour les étrangers : la liberté. Ne l’oublions pas !

3 Commentaires

  1. Je critique ceux qui critiquent car tout en sachant que le Président Français élu par environ 25 % de mes concitoyens et qui le sera de nouveau dans la même proportion et son gouvernement à propos duquel je choisis de me taire, je suis vacciné exactement comme les gens de ce pays, les Thaïlandais et non pas comme les Français qui ont suivi les appels de l’ambassade de Bangkok et je continuerai à obéir avec plaisir aux décisions du gouvernement Thaïlandais en ce qui concerne les vaccins car je RESPECTE AVANT TOUT les lois et décisions gouvernementales du pays qui m’a accueilli……et je n’ai pas à me prononcer sur quoi que ce soit……A vos yeux, je serais donc un privilégié puisque je vis en pleine cambrousse à une journée au nord par bus de Bangkok et n’en éprouve aucune honte mais plutôt de la fierté face à des compatriotes que j’ai rencontrés et que j’ai fui au vu de leur esprit raciste, méprisant vis à vis des autochtones……..Heureusement pour moi, je côtoie de temps à autre des compatriotes vivant en pleine cambrousse et qui sont aux antipodes du racisme y compris avec leur femme Thaïlandaise, Femmes que j’écris avec un Grand F tant je les respecte pour leur courage et autres qualités…………Cordialement même si je ne partage pas toutes vos opinions politiques………Mon nom est celui d’instagram car je vais me battre pour devenir photographe professionnel dans un pays que j’aime alors que depuis des décennies mon pays natal sombre dans la décadence à tous les points de vue et j’en ai honte car ce peuple, mes compatriotes, n’a pas changé depuis les années de la seconde guerre, en clair il y a les collabos immensément majoritaires et les résistants , hélas une minorité………..Vive le Nationalisme Thaïlandais……..

  2. Gavroche, je vous lis attentivement et il est vrai que de nombreux lecteurs confondent une potentielle vérité avec la réalité de ce qui se passe ou de probabilités de ce qui va se passer. La dangerosité du virus Omicron ne semble pas établie à ce jour mais il était certain que le gouvernement thaïlandais prendraient des mesures restrictives dans un soucis de précaution. Est ce exagéré ? Possible. Mais pour revenir à votre édito et à votre contenu, oui vous avez eu raison ! Certains lecteurs ont désormais une forte opinion sur ces épidémies et ne lisent plus avec objectivité. Leur seul souhait est d’exprimer leur vérité qui ne l’est probablement pas…

  3. Bonjour, je trouve vos papiers honnêtes, quand à la gestion de la pandémie, vu de ‘ extérieur particulièrement louvoyante, moralité rien n’avance, tirer des bords c’est plus long que de naviguer au portant ou vent arrière, pour la Thaïlande c’est comme d’habitude, rien de clair.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus