Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil INDONÉSIE – CORONAVIRUS: Covid et corruption, cruelle évidence indonésienne

INDONÉSIE – CORONAVIRUS: Covid et corruption, cruelle évidence indonésienne

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 06/12/2020
0

Les responsables indonésiens de la lutte contre la corruption ont arrêté le ministre des affaires sociales du pays pour avoir prétendument reçu 1,2 million de dollars de pots-de-vin de la part de deux entrepreneurs chargés de distribuer l’aide aux personnes touchées par la pandémie de Covid-19.

 

Le ministre, Juliari Batubara, a été amené pour être interrogé au siège de la Commission d’éradication de la corruption (KPK) à Jakarta dimanche 6 décembre, sous haute sécurité.

 

L’arrestation de M. Batubara fait suite à une opération d’infiltration menée par des agents de la KPK samedi. Au cours de l’opération, deux entrepreneurs privés et deux fonctionnaires du ministère des affaires sociales ont été arrêtés et des millions de dollars en espèces de trois devises différentes ont été confisqués.

 

Contrats de distribution

 

Le KPK soupçonne que l’argent était destiné à M. Batubara, qui a attribué à deux sociétés un contrat de distribution d’argent et de produits de première nécessité à 10 millions de familles dont l’économie a été touchée par la pandémie.

 

Le président du KPK, Firli Bahuri, a déclaré que M. Batubara pourrait être sévèrement puni s’il était reconnu coupable, compte tenu du fait que le ministre aurait tenté de tirer profit d’une pandémie.

 

Témoignages et preuves

 

“Nous verrons si, sur la base des témoignages et des preuves, nous devons inculper (le ministre) de l’article deux de la loi numéro 31 de 1999”, a déclaré M. Bahuri aux journalistes lors de la conférence de presse du matin.

 

Le président du KPK faisait référence à l’article 2 de la loi indonésienne sur la corruption qui stipule qu’une peine de mort pourrait être imposée aux fonctionnaires qui tentent de se faire du profit en causant des pertes dans les caisses de l’État pendant l’état d’urgence.

 

La même agence a récemment arrêté un autre membre du cabinet du président Joko Widodo, le ministre de la pêche Edhy Prabowo.

 

M. Prabowo est accusé d’avoir reçu des pots-de-vin d’un importateur de homards.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus