Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil INDONÉSIE – POLITIQUE : L’alliance de facto entre Jokowi et le candidat-ministre Prabowo divise l’archipel

INDONÉSIE – POLITIQUE : L’alliance de facto entre Jokowi et le candidat-ministre Prabowo divise l’archipel

Date de publication : 01/02/2024
0

Jokowi et le candidat-ministre Prabowo

 

Le président indonésien Joko Widodo est confronté à des critiques croissantes de la part de l’opinion publique, qui lui reproche son ingérence politique et son manque de neutralité alors qu’il fait campagne pour le principal candidat à l’élection présidentielle de ce mois-ci.

 

Bien que Jokowi, comme on l’appelle, n’ait explicitement soutenu aucun des trois candidats à l’élection du 14 février, il a fait des apparitions très médiatisées aux côtés du favori Prabowo Subianto, qui se présente avec le fils du président comme candidat à la vice-présidence.

 

En Indonésie, les présidents en exercice sont autorisés à faire campagne pour des candidats à condition de ne pas utiliser les ressources de l’État et de prendre un congé officiel pour le faire, mais les présidents sortants sont généralement restés neutres.

 

Mais depuis octobre, lorsqu’un tribunal supérieur a modifié les règles d’éligibilité pour permettre au fils de Jokowi, âgé de 36 ans, de se présenter avec le ministre de la défense Prabowo, le président est confronté à des allégations de plus en plus nombreuses de manquements à l’éthique et à la loi.

 

La fureur a poussé Jokowi à clarifier à plusieurs reprises sa position et même à montrer aux journalistes des imprimés de la loi électorale pour se disculper.

 

“Oui, un président peut participer à la campagne. Oui, un président peut choisir un camp. Tout cela est permis tant qu’il n’utilise pas les installations de l’État”, a-t-il déclaré aux journalistes la semaine dernière, après avoir participé à un événement sur la défense avec Prabowo.

 

Ses détracteurs affirment qu’il a bafoué les lois électorales en semblant faire campagne pour Prabowo alors qu’il assistait à des cérémonies gouvernementales et à des repas en commun, et les candidats rivaux allèguent que des agences de l’État ont perturbé des rassemblements.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus