Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil INDONESIE – TSUNAMI : L’Indonésie toujours sous le choc

INDONESIE – TSUNAMI : L’Indonésie toujours sous le choc

Journaliste : Thibaud Mougin
La source : Gavroche
Date de publication : 25/12/2018
0

Le bilan du tsunami survenu dans le détroit de la sonde continue de s’alourdir. Il s’élève désormais à près de 400 morts et près de 1500 blessés. La majorité d’entre eux sont des touristes qui séjournaient sur les plages prisées de l’ouest de Java. Les autorités françaises n’ont pas encore communiqué sur le nombre de ressortissants français parmi les victimes.

 

Un bilan humain alourdi

 

Selon le dernier communiqué de presse de la BNPB, l’agence indonésienne en charge de la gestion des risques naturels, le bilan humain se portait hier soir, le 24 décembre, à 373 victimes, 1459 blessés et 128 portés disparus.

 

La BNPB a précisé que la majorité d’entre eux étaient des touristes.

 

Selon le Bangkok Post, dans son édition du lundi 24, aucun ressortissant thaïlandais n’était à déplorer parmi les victimes.

 

L’hypothèse de l’éruption volcanique confirmée comme déclencheur du tsunami…et envisagée dès 2012 par un expert français.

 

Dans l’immédiat de la catastrophe, beaucoup de médias ont soulevé l’hypothèse que la vague d’un mètre qui a déferlé sur les plages de Sumatra et Java, aurait été déclenchée par un tremblement de terre.

 

Cette affirmation entrait cependant en contradiction avec les récits des survivants, qui ont affirmé ne pas avoir senti la terre trembler avant l’arrivée de la vague.

 

Dans un tweet publié le 23 décembre , Sutopo Nugroho, porte-parole de la BNPB, a confirmé que le tsunami était lié à une éruption du volcan Krakatau, en reprise d’activité depuis juin dernier.

 

La relation exacte entre la formation de la vague et l’éruption du volcan, n’est cependant toujours pas connue, en raison de la complexité des phénomènes géologiques impliqués.

 

Les experts reconnaissent cependant que la vague aurait été déclenchée par un glissement de terrain provoqué par un effondrement des parois du Krakatau, un scénario envisagé des 2012 par le géologue français Raphaël Paris.

 

Une analyse très complète de la catastrophe a été publié le 24 décembre par un confrère géologue de Raphaël Paris sur le blog Culture Volcan.

 

Quelles conséquences pour l’Indonésie ?

 

Trois mois après la catastrophe de Sulawesi, cette nouvelle tragédie met à rude épreuve le programme de campagne du Président Joko Widodo, qui brigue un nouveau mandat.

 

Ce dernier devra notamment faire face aux critiques de ses citoyens qui reprochent à l’État de ne pas investir suffisamment dans la prévention des tsunamis.

 

Interrogé par les médias, Sutopo Nugroho a répondu sur ce sujet que les capteurs dont dispose actuellement l’Indonésie peuvent surveiller des tremblements de terre mais sont inefficaces en cas de glissement de terrain ou d’éruption volcanique.

 

13% des volcans recensés sur la planète se trouvent en Indonésie.

 

Selon un expert cité par l’Agence France Presse, la probabilité de formation d’un nouveau tsunami déclenché par la reprise d’activité de Krakatau est « élevée ».

 

Réagissez, commentez, corrigez sur redaction@gavroche-thailande.com

 

Thibaud Mougin

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus