Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – AVIATION: Et si le sauvetage de Thai Airways n’aboutissait pas ?

THAÏLANDE – AVIATION: Et si le sauvetage de Thai Airways n’aboutissait pas ?

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 19/02/2021
0

 

Le 2 mars, Thai Airways soumettra son plan de redressement d’entreprise au tribunal des faillites. Ensuite, vers le mois de mai, le tribunal réunira les créanciers de la compagnie aérienne pour voter sur le plan. Si une majorité de créanciers votent oui, le tribunal désignera des administrateurs du plan de redressement et Thai Airways mènera ses activités conformément au plan. Si une majorité de créanciers votent non, Thai Airways sera déclarée en faillite et se dirigera vers la liquidation.

 

Au départ, Thai Airways avait l’intention de soumettre le plan le 2 janvier, mais cela ne s’est pas produit. La date de soumission a ensuite été reportée au 3 février, ce qui ne s’est pas produit non plus. La date de soumission est maintenant repoussée au 2 mars – un jour avant la date limite fixée par la loi. Si Thai Airways ne soumet pas le plan de réhabilitation avant cette date, c’est terminé.

 

20 000 personnes

 

Thai Airways emploie actuellement environ 20 000 personnes. Plus important encore, la compagnie nationale est un élément vital de l’industrie du tourisme. Avant de faire faillite, Thai Airways transportait plus de 24 millions de passagers par an. Si la moitié d’entre eux étaient des touristes, cela signifie que Thai Airways a rapporté à elle seule 1,2 trillion de bahts (soit 7,3 % du PIB) de recettes touristiques à l’économie. Ce n’est certainement pas une organisation à ignorer.

 

Thai Airways n’a jamais expliqué publiquement le plan et ses problèmes ont conduit à des reports de soumission. En réalité la première ébauche des plans de restructuration a échoué en raison de trois questions brûlantes. Le premier problème était l’abandon de Thai Smile – une filiale à 100 % de Thai Airways. Thai Smile a subi des pertes d’exploitation pendant sept années consécutives, soit environ 1,5 milliard de bahts par an, et ne voit aucun signe de rentabilité à court terme. La plupart des créanciers étrangers ne voient aucune raison de maintenir Thai Smile, qui est à court d’argent. Mais certains créanciers thaïlandais n’étaient pas d’accord, car la fermeture de cette filiale pourrait avoir des répercussions politiques.

 

Réduction du nombre d’avions

 

La deuxième question brûlante était la réduction de la flotte. Le projet prévoyait la réduction de moitié de sa flotte de 80 appareils pour s’adapter au nouveau plan d’entreprise.

 

La dernière question brûlante était la plus critique et Thai Airways n’avait pas de bonne réponse à lui donner. Il s’agissait de la nouvelle dette contractée après le dépôt de bilan en mai de l’année dernière et du fonds de roulement nécessaire à la reprise des activités normales de Thai Airways. Sans revenu régulier, Thai Airways a perdu de l’argent – au moins un milliard de baht par mois depuis l’immobilisation de sa flotte. Elle a donc emprunté secrètement de l’argent pour payer des nécessités comme les salaires du personnel. Dans les coulisses de la compagnie aérienne, rien n’est clair ! Et rien n’est doux comme la soie (smooth as silk).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus