Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil ASEAN – CLIMAT : La Thaïlande et le Vietnam en tête des victimes des risques climatiques

ASEAN – CLIMAT : La Thaïlande et le Vietnam en tête des victimes des risques climatiques

Journaliste : Fabrice Barbian
La source : Gavroche
Date de publication : 06/12/2018
0

La Thaïlande et le Vietnam font partie des 10 pays les plus affectés par les évènements météorologiques extrêmes, en 2017, indique l’ONG German Watch qui vient de publier son « Indice mondial des risques climatiques 2019 », alors que se déroule la conférence COP 24, en Pologne.

 

Plus de 180 pays ont été passés en revue et classés en fonction du nombre de décès et des pertes engendrées par des événements météorologiques extrêmes tels que des tempêtes, des ouragans, des inondations, des mouvements de masse de population.

 

Les tremblements de terres, les éruptions volcaniques et les tsunamis qui ne dépendent pas directement du dérèglement du climat, sont exclus.

 

Deux pays de l’Asie du sud-est figurent dans le top 10 des pays les plus affectés en 2017.

 

Le Vietnam se classe au 6e rang (5e lors du précédent IRC).

 

L’an dernier 298 personnes ont perdu la vie à cause d’évènements climatiques, en l’occurrence des tempêtes, des typhons et des inondations.

 

À lui seul, le typhon Damrey a entrainé la mort de 106 personnes et détruit 80.000 maisons, en novembre 2017.

 

Sur le plan économique, les dommages se sont élevés à 4 milliards de dollars.

 

Au cours de ces 20 dernières années, entre 1998 et 2017, German Watch indique que le Vietnam a, chaque année, en moyenne, enregistré 296 décès et 2 milliards de dollars de dommages.

 

Le pays se classe neuvième dans l’IRC établi sur le long terme.

 

La Thaïlande est 10e du classement 2017, le Royaume progresse ainsi de 10 places, en un an.

 

176 personnes sont décédées à cause d’importantes inondations.

 

Au début de cette année, elles ont frappé le sud du pays, « affectant 1,6 million de personnes », souligne le document.

 

C’est plus du double de la facture de 2016.

 

Mais il faut se souvenir, aussi, que les gigantesques inondations de novembre 2011 avaient causé pour 75 milliards de dollars de dégâts (selon German Watch), ce qui explique d’ailleurs la forte moyenne annuelle (7,89 milliards de dollars) dont est crédité le pays, sur 20 ans, et la 4e place du Royaume, dans la durée.

 

« L’IRC (Indice mondial des risques climatiques) indique le niveau d’exposition et de vulnérabilité aux phénomènes extrêmes.

 

Il est conçu pour être compris par les États comme un avertissement, dans le but de se préparer à des évènements plus fréquents et/ou plus sévères dans le futur », écrit l’ONG German Watch dans l’IRC 2019 qui vient d’être publié.

 

Si le Vietnam se classe 9e et la Thaïlande 13e, au classement IRC sur 20 ans, la France est toute proche.

 

L’Hexagone occupe le 18e rang des pays les plus vulnérables aux intempéries extrêmes avec, en moyenne, 1121 décès et 2,2 milliards de dollars de pertes par an, entre 1998 et 2017.

 

Le rapport indique, qu’au total, en 2017, 11 500 personnes (dont près de 3 000 rien que pour Porto Rico qui domine ce classement) sont mortes des suites de phénomènes météorologiques extrêmes et les dommages économiques se sont élevés à environ 375 milliards de dollars.

 

Au cours des 20 dernières années, plus de 525 000 personnes ont été tuées dans le monde par plus de 11 500 événements météorologiques extrêmes.

 

Réagissez, commentez, corrigez sur redaction@gavroche-thailande.com

 

Fabrice Barbian

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus