Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil ASIE – ALERTE: Le « surtourisme » inquiète de plus en plus en Asie du sud-est

ASIE – ALERTE: Le « surtourisme » inquiète de plus en plus en Asie du sud-est

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 03/02/2019
0

Nous avons à plusieurs reprises alerté dans nos colonnes sur les risques du « surtourisme » en particulier en raison de l’afflux de visiteurs chinois dans les sites protégés d’Asie du sud-est. Dans l’une de ses éditions récentes, le Quotidien du Tourisme s’inquiète de cette réalité. Nous republions ici des extraits de l’un de ses articles.

 

Selon le Quotidien du Tourisme, publication professionnelle respectée, la question du surtourisme s’est invitée au congrès des entrepreneurs du voyage du 31 janvier au 3 février à Madère (Portugal).

 

Le phénomène de saturation touristique a notamment été mis en évidence par la fermeture récente de Maya Bay en Thaïlande, la plage filmée par Danny Boyle dans son flm éponyme avec Leonardo Di Caprio.

 

Selon le journal professionnel « on peut sans doute faire un parallèle entre le sur-tourisme et le développement exponentiel des compagnies aériennes low-cost. D’ailleurs le fait que le taux de pénétration des compagnies low cost sur le marché français soit inférieur à ce qu’il est chez nos voisins (même si elles rattrapent leur retard) a sans doute un lien avec le fait que la France est relativement peu touchée par le phénomène de sur-tourisme, même si des sites comme le Mont-Saint-Michel ou Le Louvre peuvent en souffrir ».

 

Ce n’est pas le développement et l’enrichissement des classes moyennes dans les pays émergents, Chine en tête, qui risque d’inverser la courbe.

 

D’ailleurs, un opérateur comme XL Airways ne s’y trompe pas.

 

La nouvelle stratégie de la compagnie aérienne française vise à ouvrir des lignes directes entre Paris et les grandes villes « secondaires » chinoises (parfois plus grandes que Paris) afin d’acheminer les touristes chinois vers la France.

 

Comme le résume Rodolphe Christin, « le problème ne peut que s’aggraver, avec le surcroit de pollution et d’émissions de CO2 qui en découle ».

 

A contrario, Richard Vainopoulos, président de Tourcom, estime dans une contribution publiée sur le site des Echos, que « le sentiment d’un trop-plein touristique est la conséquence de deux facteurs : un manque flagrant d’organisation des flux, et la flambée des loyers liée au succès d’Airbnb ».

 

Le sur-tourisme, ressenti ou réalité ?

 

Le Quotidien du Tourisme répond: « Une chose est sûre, le nombre de touristes ne cesse d’augmenter. Une croissance du tourisme plus rapide que prévue les chiffres du tourisme en 2018 ont été publiés par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) le 21 janvier. Le commentaire de l’organisme onusien est édifiant. « Les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 6 % en 2018 pour se situer à 1,4 milliard, d’après les chiffres du dernier numéro du Baromètre OMT du tourisme mondial. Dans son étude prospective à long terme publiée en 2010, l’OMT s’attendait à franchir le cap de 1,4 milliard en 2020. Or, c’est avec deux ans d’avance que ce total a été atteint, les arrivées internationales ayant affiché des niveaux remarquables de croissance ces dernières années ».

 

Réagissez, commentez, corrigez sur redaction@gavroche-thailande.com

 

Collaboration: Georges Santin

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus