Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil ASIE DU SUD-EST – ÉTATS-UNIS: Kamala Harris, une femme «asiatique» à la Maison-Blanche

ASIE DU SUD-EST – ÉTATS-UNIS: Kamala Harris, une femme «asiatique» à la Maison-Blanche

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 08/11/2020
0

La vice-présidente élue des États-Unis est la fille d’une immigrante indienne arrivée dans le pays à 19 ans, devenue par la suite une scientifique de renom. Lorsque Shyamala Gopalan est arrivé aux États-Unis, il n’y avait qu’environ 12 000 immigrants indiens aux États-Unis.

 

C’était en 1958, sept ans avant qu’une nouvelle loi ne transforme le système d’immigration américain et ne change fondamentalement le visage de la nation.

 

En 2018, il y avait près de 2,7 millions d’immigrants indiens vivant aux États-Unis. Aujourd’hui, la fille de Gopalan, la sénatrice Kamala Harris, est la première Indienne américaine à avoir été élue vice-présidente aux cotés de Joe Biden.

 

Un pays aujourd’hui plus asiatique

 

La loi sur l’immigration et la nationalité de 1965, qui a éliminé les quotas d’origine nationale, a ouvert la voie à l’arrivée aux États-Unis de millions d’Indiens et d’autres immigrants non européens.

 

Cela a fondamentalement changé la démographie du pays. Il a rendu le pays… plus asiatique et plus africain.

 

Dans les années 1940 et 1950, le nombre d’immigrants indiens aux États-Unis avait tellement chuté qu’ils ne s’inscrivaient même pas dans les recensements officiels, explique Devesh Kapur, directeur des programmes pour l’Asie et professeur d’études sud-asiatiques à la Johns Hopkins School of Advanced International Studies.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus