Home Accueil ASIE – EUROPE : L’Union européenne a une stratégie Indo-pacifique…mais personne n’y croit

ASIE – EUROPE : L’Union européenne a une stratégie Indo-pacifique…mais personne n’y croit

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 23/09/2021
2

europe indo-pacifique

 

D’un coté, l’annulation par l’Australie de la commande de sous marins à la France. De l’autre, une Union européenne qui prétend avoir une stratégie pour la région économique la plus dynamique de la planète. Hasard du calendrier, c’est quelques heures à peine après l’annonce de l’alliance Aukus entre l’Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis que l’Union européenne a présenté à Bruxelles sa stratégie pour se positionner et raffermir les liens avec les pays qui bordent les océans Indien et Pacifique.

 

Y croire ou pas ? La stratégie indo-pacifique de l’UE est la dernière manifestation en date de la volonté d’Ursula von der Leyen d’inscrire une Europe géopolitique parmi les priorités de sa présidence de la Commission européenne et la concomitance des dates démontre à l’envi le rôle d’aimant que ces régions jouent désormais dans l’équilibre mondial.

 

Quelle est cette stratégie ? La région indo-pacifique, c’est pour les Européens 12 000 milliards d’euros d’investissements annuels, soit le double des États-Unis, c’est le deuxième marché des exportations de l’Union européenne.

 

Quelle « autonomie stratégique européenne » ?

 

« Cette alliance ne fait que souligner que la région est très importante pour notre sécurité, pour nos capacités économiques a expliqué le Haut Représentant européen pour les Affaires étrangères Josep Borrell. Cela nous oblige à réfléchir à la nécessité de porter haut la question de l’autonomie stratégique européenne ».

 

Accords et partenariats

 

La stratégie européenne repose sur une large palette d’initiatives qui comprennent en particulier des accords de libre-échange avec l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Indonésie ou encore des accords de partenariat avec la Malaisie et la Thaïlande.

 

Il y aura aussi des partenariats pour la gestion des océans, pour le numérique ou le changement climatique, pour la recherche ou par exemple pour la santé, de manière à permettre aux Européens de s’implanter durablement dans la région indo-pacifique.

2 Commentaires

  1. L’expression d’indo pacifique semble aussi fantasmatique que celle d’ “union” europééenne. L’affaire récente des sous marins exprime à un point paroxystique, la marginalisation de l’europe ( et spécialement de l’UE ) dans la région et plus largement, et derriere une façade de réprobation commune et d’unité de profondes oppositions divisent les pays européeens. Parmi ceux-ci la France et en particulier dans les territoires pacifiques qu’elle présente comme l’un des plus grands espaces maritimes, mers territoriales et Zones économiques exclusives. L’influence chinoise grandissante et de plus armée dans cette région, et en particulier dans son soutien aux partis autonomistes et indépendantistes (en Nouvelle Calédonie ) alliée à l’hostilité ancienne de l’Australie et de la Nouvelle Zélande renfocent le déclin de la présence française… au bénéfice de ses concurrents européens ? mais surtout américains ?

  2. La base de la politique francaise, depuis la Restauration, est de vivre en bonne intelligence avec l’Angleterre, qui a la maitrise des mers (Instructions aux ambassadeurs… 10 septembre 1814). Cette sage politique, continuee jusqu’a 1944, a l’exception notable du Second Empire (Sedan, 1870), a ete largement benefique pour la France. Elle s’est etendue naturellement aux Etats-Unis lors des deux guerres mondiales; elle doit de nos jours s’etendre aux ‘Five Eyes”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus