Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil BIRMANIE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité birmane du 1 au 7 août ?

BIRMANIE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité birmane du 1 au 7 août ?

Journaliste : Rédaction Date de publication : 08/08/2022
0

manequin Birmanie

 

Gavroche a sélectionné pour vous quelques nouvelles saillantes en Birmanie durant cette semaine écoulée. Un survol de l’actualité indispensable pour tous ceux qui s’intéressent à ce pays d’Asie du Sud-Est.

 

COVID

 

La Birmanie a administré au moins 66 954 796 doses de vaccins COVID jusqu’à présent. En supposant que chaque personne a besoin de deux doses, cela suffit pour avoir vacciné environ 61,9 % de la population du pays.

 

Politique

 

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a effectué en Birmanie une visite de travail dans un contexte de sécurité renforcée, alors que le pays dirigé par l’armée fait face à des critiques croissantes de la part de ses voisins d’Asie du Sud-Est suite à l’exécution récente de quatre militants pour la démocratie. Lavrov a d’abord rencontré le ministre des Affaires étrangères de la junte, Wunna Maung Lwin, puis a eu une réunion privée avec le chef du régime, le général Min Aung Hlaing, qui a renversé le gouvernement civil de Birmanie en février de l’année dernière.

 

Le ministre cambodgien des Affaires étrangères a déclaré samedi 6 août que le bloc régional d’Asie du Sud-Est avait décidé que les généraux au pouvoir en Birmanie resteraient exclus de toutes ses réunions jusqu’à ce qu’ils montrent des progrès sur un plan de paix. Prak Sokhonn, envoyé spécial pour la Birmanie et président des réunions de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) qui se tiennent cette semaine, a déclaré lors d’une conférence de presse que la junte “doit agir de manière à montrer que des progrès ont été réalisés, après quoi nous serons en mesure de donner suite à une décision de montrer des progrès”.

 

Économie

 

En juillet, l’indice des directeurs d’achats (PMI) a baissé à 46,5, contre 48,2 le mois précédent. Il s’agit du 3ème mois consécutif de contraction et le rythme le plus rapide depuis octobre 2021. Dans un contexte de troubles politiques et de défis économiques persistants, la production et les nouvelles commandes ont diminué rapidement. De même, l’emploi a baissé pour la 1ère fois en huit mois. Aussi, le sentiment est resté modéré dans un contexte de faible demande et de fortes pressions sur les coûts.

 

Le ministère du Commerce a notifié aux importateurs impliqués dans le commerce transfrontalier avec règlement en dollars américains qu’ils ne sont plus autorisés à compter du 1er août à demander au FESC-Foreign Exchange Supervisory Committee, les devises nécessaires au taux réglementé, lorsqu’une licence d’importation est accordée. Les compagnies pharmaceutiques sont astreintes aux mêmes restrictions depuis le 22 juillet dernier. Malgré un contrôle croissant sur les sorties de devises au cours des 4 premiers mois de l’année fiscale 2022-23 (avril-juillet), les statistiques du ministère font ressortir 5,250 Mds USD d’importations et 5,203 Mds USD d’exportations, soit un déficit commercial de plus de 46 M USD. Depuis le resserrement des contrôles sur les devises imposées par les autorités mi-juillet, la monnaie locale s’est dépréciée à nouveau de 18% dans le marché parallèle.

 

Société<

 

Les médias contrôlés par la junte ont annoncé vendredi 5 août soir que le conseil militaire avait engagé des poursuites contre deux mannequins célèbres pour des actes considérés comme portant “atteinte à la culture birmane”. Nang Mwe San et Thinzar Wint Kyaw, toutes deux âgées de 34 ans, sont accusées d’avoir publié des contenus sexuellement révélateurs sur des sites de divertissement pour adultes à des fins lucratives. La loi en question interdit les actions qui sont “préjudiciables à la sécurité de l’État ou à la prévalence de la loi et de l’ordre, à la paix et à la tranquillité de la communauté, à la solidarité nationale, à l’économie nationale ou à la culture nationale”.

 

Un vidéo-journaliste japonais est mis en examen par la junte Birmanie. Il est accusé d’avoir encouragé la dissidence contre l’armée au pouvoir, d’avoir diffuser des fausses informations et enfreint la loi sur l’immigration. Toru Kubota, un documentariste basé à Tokyo, a été arrêté samedi par des policiers en civil après une manifestation éclair à Rangoun, selon Typ Fone, un dirigeant du groupe Yangon Democratic Youth Strike, qui a organisé le rassemblement. Comme de nombreux militants, il utilise un pseudonyme pour se protéger des autorités militaires.

 

Les villageois déplacés par les combats dans l’État de Kayah, déchiré par la guerre, manquent de nourriture et de médicaments, les enfants et les personnes âgées étant les plus durement touchés dans les camps mis en place pour les abriter, selon des ONG présentes dans la région.

 

Au moins 214 civils ont été tués et 89 blessés dans la région de Tanintharyi au Myanmar au cours des 18 mois qui se sont écoulés depuis que l’armée du pays a pris le pouvoir lors d’un coup d’État, selon le groupe de recherche local Southern Monitor. Le groupe a déclaré jeudi dans un communiqué que depuis le coup d’État du 1er février 2021, au moins 17 415 personnes à Tanintharyi – la région d’origine des parents du chef de la junte Min Aung Hlaing – ont été forcées de fuir leurs maisons, tandis que 93 maisons ont été détruites dans un incendie criminel. attentats sur la même période.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus