Free Porn
xbporn
Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Cialis
Cialis Fiyat
deneme bonusu
padişahbet
padişahbet
padişahbet
deneme bonusu 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet untertitelporno porno 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet سایت شرط بندی معتبر 1xbet وان ایکس بت pov leccata di figa
best porn 2025
homemade porn 2026
mi masturbo guardando una ragazza
estimare cost apartament precisă online
blonde babe fucked - bigassmonster
Home Accueil BIRMANIE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité birmane du 13 au 19 novembre ?

BIRMANIE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité birmane du 13 au 19 novembre ?

Date de publication : 20/11/2023
0

Birmanie soldat

 

Gavroche a sélectionné pour vous quelques nouvelles saillantes en Birmanie durant cette semaine écoulée. Un survol de l’actualité indispensable pour tous ceux qui s’intéressent à ce pays d’Asie du Sud-Est.

 

Politique, Diplomatie

 

La Chine a de nouveau exigé que le régime militaire birman élabore un plan pratique et efficace pour garantir la stabilité et la sécurité à la frontière. Cette demande, émise mercredi 15 novembre par l’ambassade de Chine à Rangoun, fait suite à la perte par la junte d’au moins cinq villes et de plus de 150 positions dans le nord de l’État de Shan à la suite d’une offensive de la résistance. Depuis le lancement de l’opération “1027” dans le nord de l’État Shan le 27 octobre, au moins un ressortissant chinois a été tué, le commerce frontalier avec la Chine via Muse et Chin Shwe Haw a été interrompu et Pékin a été contraint de fournir un abri aux milliers de personnes qui ont traversé la frontière pour fuir les combats. La Chine a également exprimé des inquiétudes quant à la sécurité de ses investissements en Birmanie, notamment les mégaprojets de son ambitieuse initiative “la Ceinture et la Route”. Pour s’attirer les faveurs de la Chine, le régime a émis des mandats d’arrêt à l’encontre de personnes soupçonnées d’escroquerie en ligne et recherchées par Pékin dans les régions frontalières de Wa et de Kokang, tout en remettant des suspects qu’il avait arrêtés. Toutefois, la dynamique de l’offensive suggère que la junte a du mal à garantir la sécurité de ses propres troupes, sans parler de la stabilité à la frontière.

 

Le régime birman a déclaré la loi martiale dans huit cantons du nord de l’État de Shan, alors que l’opération “1027” de l’Alliance de la Fraternité se poursuit. L’imposition de la loi martiale dans les cantons de Kutkai, Kunlong, Namkham, Muse, Lashio, Hseni, Konkyan et Laukkai fait suite à la chute de Kunlong, une ville stratégiquement importante de la zone autonome de Kokang, près de la frontière chinoise. L’Alliance de la Fraternité contrôle également les villes de Kunlong et Namkham. La junte a déclaré la loi martiale dans une cinquantaine de villes des régions de Rangoun, Mandalay, Sagaing, Magwe, Bago et Tanintharyi, ainsi que dans les États Chin, Mon, Karen et Kayah. Kunlong est une source de fierté pour les militaires de Birmanie. En 1971, ses troupes ont repoussé pendant 40 jours les attaques du parti communiste birman contre la ville. Kunlong est tombée en 12 jours aux mains de l’Alliance de la fraternité. Le 8 novembre, le chef de la junte, Min Aung Hlaing, a déclaré au Conseil national de défense et de sécurité que son régime répondrait à l’opération “1027”.

 

Plus de 400 soldats et policiers de la junte se sont rendus ou ont fui leurs bases à travers la Birmanie depuis le début de l’opération “1027”, le 27 octobre, dans le nord de l’État de Shan. Les rapports anti-régime compilés par The Irrawaddy suggèrent qu’au moins 447 membres de la junte ont rendu leurs armes et se sont rendus dans le nord de l’État Shan, dans les États Kayah, Chin, Rakhine et Mon, ainsi que dans les régions de Sagaing et Magwe en l’espace de trois semaines. Le nombre réel pourrait être plus élevé car de plus en plus de positions de la junte sont abandonnées. L’armée de libération nationale Ta’ang, l’un des trois groupes de l’Alliance de la Fraternité qui ont lancé l’opération 1027, a indiqué vendredi 17 novembre que plus de 100 membres de la junte avaient été tués ou blessés et que plus de 300 s’étaient rendus depuis le 27 octobre.

 

Économie

 

Selon le DICA (Directorate of Investment & Company Administration), le montant des investissements directs étrangers (IDE) approuvés s’est élevé à 567,4 M USD pour 42 projets étrangers au cours des 7 premiers mois de l’année fiscale 2023-2024, soit une baisse de 61% par rapport à 2022-2023. Singapour est le premier investisseur étranger en Birmanie, avec 5 projets pour montant de 337 M USD suivi par la Chine (27 projets pour 207 M USD). L’électricité constitue le premier secteur récipiendaire (374 M USD).

 

Société/Répression/Conflit

 

L’armée birmane a arrêté une cinquantaine de personnes et tué un nombre indéterminé de personnes dans l’Etat Rakhine (ouest) lors d’affrontements avec les combattants d’un groupe ethnique armé, ont rapporté vendredi 17 novembre des médias. Les combats ont déjà provoqué le déplacement de 26 175 personnes dans l’Etat Rakhine, a pour sa part estimé vendredi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’Onu. Ce dernier a en outre précisé qu’au moins 11 personnes étaient mortes dans des bombardements sur des positions de l’AA depuis lundi 13 novembre.

 

Il y a quelques mois à peine, les troupes de la junte attaquaient village après village dans le centre de la Birmanie, tuant des civils et pillant leurs biens. Mais tout à coup, elles apparaissent vulnérables, perdent des villes et des bases, subissent de lourdes pertes et sont forcées de souffrir de la faim car les voies d’approvisionnement sont coupées. Même les habitants de la Birmanie ont été surpris de voir à quel point les soldats de la junte, qui brutalisaient encore récemment des civils non armés, sont maintenant humiliés et démoralisés. Le porte-parole de la junte, Zaw Min Tun, continue cependant à faire son travail. Lorsque la ville de Kunlong, stratégiquement importante, a été prise par l’alliance ethnique Brotherhood Alliance le 12 novembre, Zaw Min Tun a déclaré qu’il s’agissait simplement d’un retrait tactique temporaire des troupes de la junte. À Kunlong, la Brotherhood Alliance s’est emparée de grandes quantités d’armes ainsi que de véhicules blindés et de chars.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus