test
Home Accueil BIRMANIE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité birmane du 19 au 25 décembre ?

BIRMANIE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité birmane du 19 au 25 décembre ?

Journaliste : Rédaction Date de publication : 26/12/2022
0

Nations Unies vote Ukraine

 

Gavroche a sélectionné pour vous quelques nouvelles saillantes en Birmanie durant cette semaine écoulée. Un survol de l’actualité indispensable pour tous ceux qui s’intéressent à ce pays d’Asie du Sud-Est.

 

Politique, Diplomatie

 

Le Conseil de sécurité des Nations unies a demandé le 21 décembre à la junte birmane de libérer Daw Aung San Suu Kyi. Il a adopté sa toute première résolution sur la situation dans ce pays d’Asie du Sud-Est en proie à des troubles. Les 15 membres du Conseil sont divisés sur la Birmanie depuis des décennies et n’étaient auparavant capables de se mettre d’accord que sur des déclarations officielles concernant le pays, qui est sous régime militaire depuis février 2021.

 

Le régime militaire birman a profité d’une rare occasion de rencontrer les autres membres de l’ASEAN le 22 décembre. Les ministres des affaires étrangères de la Birmanie, de la Thaïlande, du Laos et du Cambodge ainsi que le vice-ministre des affaires étrangères du Vietnam ont participé à cette réunion informelle, organisée par la Thaïlande en marge des discussions bilatérales entre la Thaïlande et la Birmanie. Présentée comme un événement “hors ASEAN” par la porte-parole du ministère thaïlandais des affaires étrangères, Kanchana Patarachoke, la réunion a contourné l’interdiction faite aux représentants de la junte d’assister aux réunions de haut niveau de l’ASEAN, imposée en raison de l’incapacité du régime à mettre en œuvre le “consensus en cinq points” négocié par le groupe à la suite de la crise post-coup d’État en Birmanie.

 

Un tribunal de la junte de la prison de Naypyitaw a prononcé mercredi des peines de prison de deux ans à l’encontre de l’ancien ministre de la région de Yangon, U Ye Min Oo, et de 18 mois à l’encontre de l’ancien ministre du gouvernement de l’Union, U Min Thu, pour abus de confiance en tant que fonctionnaires.

 

Le régime militaire birman s’apprête à saisir les actifs de la Fondation Daw Khin Kyi, une organisation caritative fondée par l’ancienne conseillère d’État emprisonnée Daw Aung San Suu Kyi et portant le nom de sa mère. La fondation a été créée en 2012 pour promouvoir l’amélioration de la santé, de l’éducation et du niveau de vie de la population du Myanmar, en particulier dans les régions les moins développées du pays. La fondation à but non lucratif a dispensé des formations professionnelles gratuites et mené des actions humanitaires.

 

Un tribunal de la junte a condamné Bo Bo Nge à 20 ans de prison pour corruption jeudi 15 décembre. Les autorités avaient arrêté Bo Bo Nge, le vice-gouverneur de la Banque centrale de Birmanie lors du coup d’État militaire de l’année dernière.

 

Lu Phan Kar, qui a dirigé les manifestations contre la junte dans la ville de Pathein, située à l’Ouest du delta de l’Irrawaddy, a été condamné à deux ans de prison supplémentaires pour sédition contre l’État et contre l’armée et pour dissimulation d’informations sur une tentative de trahison.

 

La Chine a un intérêt dans le nouveau port en eau profonde de Kyaukpyu en Birmanie, qui fournirait un point d’appui stratégique sur l’océan Indien et serait relié par voie terrestre à ses régions sous-développées du sud-ouest. Pékin considère Kyaukpyu comme un corridor de transport viable avec des avantages pour la stratégie de la Chine dans l’océan Indien.

 

Économie

 

La Reserve Bank of India (RBI) est intervenue pour répondre aux préoccupations des banques concernant la compensation des paiements aux principaux fournisseurs indiens de légumineuses, tels que la Birmanbie, le Mozambique et la Tanzanie, qui ont été signalés comme des destinations à risque par le Groupe d’action financière (GAFI). Dans une communication à l’Association des banques indiennes (IBA), le régulateur bancaire a précisé que la décision du GAFI n’empêche pas les entités financières nationales d’entreprendre des transactions commerciales et commerciales légitimes avec ces juridictions, en particulier lorsqu’il s’agit de fournitures de produits essentiels comme les légumineuses.

 

Société

 

Des parlementaires d’Asie du Sud-Est ont appelé le 20 décembre au sauvetage d’un bateau transportant jusqu’à 200 réfugiés rohingyas, dont des femmes et des enfants, bloqués en mer depuis plusieurs semaines. Le bateau transportant les réfugiés a été signalé dans la mer d’Andaman, près du détroit de Malacca, l’une des routes maritimes les plus fréquentées au monde.

 

Le projet de clinique mobile Kyaukphyu Anargat (Future) financé par la Chine dans l’État de Rakhine, dans l’ouest de la Birmanie, est entré dans sa phase finale fin décembre, fournissant déjà des services de santé gratuits à plus de 1 500 villageois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus