Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil BIRMANIE – JUSTICE: Les journalistes de Reuters restent emprisonnés

BIRMANIE – JUSTICE: Les journalistes de Reuters restent emprisonnés

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 11/01/2019
0

Un tribunal Birman vient de rejeter l’appel de Wa Lone et de Kyaw Soe Oo, les deux journalistes de l’agence Reuters qui avaient été condamnés à 7 ans de réclusion en septembre dernier pour violation de la loi sur le secret d’État. Nos deux confrères, honorés de la distinction «personnalités de l’année» par le magazine Time en 2018, avaient enquêté sur un massacre commis par les forces de sécurité dans l’État du Rakhine du Nord. Amnesty International a vivement condamné ce jugement dans un communiqué publié ce vendredi 11 janvier.

 

« La condamnation en appel de deux journalistes est l’image même de l’iniquité de la justice en Birmanie ». Tel est le titre du communiqué publié ce vendredi 11 janvier par Amnesty International après le jugement infligé aux deux journalistes de Reuters accusés d’avoir mis en danger la sécurité de l’État en enquêtant sur les massacres des Rohingyas.

 

Selon Tirana Hasan, responsable du programme de réponse aux situations de crise chez Amnesty International, « La décision de maintenir ces deux journalistes innocents derrière les barreaux fait le jeu des autorités du Myanmar qui tentent de cacher les atrocités commises dans l’État de Rakhine ».

 

« Un jour en prison constituait déjà une injustice. Cette farce épouvantable doit cesser maintenant. Les autorités du Myanmar doivent libérer les deux journalistes immédiatement et sans condition. » a encore déclaré Tirana Hasan.

 

Le massacre sur lequel les deux journalistes ont mené une enquête et qui a valu leur arrestation a été reconnu par l’armée du Myanmar et un officier de police de haut rang a reconnu devant la cour que les deux journalistes avaient été piégés par la police.

 

Cet officier a lui-même été arrêté peu après son témoignage.

 

Réagissez, commentez, corrigez sur redaction@gavroche-thailande.com

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus