Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil CAMBODGE – SOCIÉTÉ : la mobilisation populaire autour d’un sanctuaire naturel a convaincu Hun Sen

CAMBODGE – SOCIÉTÉ : la mobilisation populaire autour d’un sanctuaire naturel a convaincu Hun Sen

Journaliste : Rédaction Date de publication : 11/08/2022
0

fôret Phnom Tamao

 

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a annulé dimanche 7 août un projet controversé de développement d’une ville autour d’une réserve naturelle et d’un zoo près de la capitale, à la suite des appels en ligne de plus en plus nombreux en faveur de l’arrêt du projet.

 

Les défenseurs de la nature et la population locale ont commencé à exprimer leurs inquiétudes et leurs objections lorsque le plan de développement autour du zoo et du centre de sauvetage de la faune sauvage de Phnom Tamao a été révélé il y a plusieurs mois.

 

La semaine dernière, les promoteurs ont commencé à raser des zones privatisées autour de la zone forestière de Phnom Tamao, d’une superficie de quelques de 2 300 hectares, située à 40 kilomètres de la capitale Phnom Penh et abritant de nombreux animaux sauvages rares et menacés, dont le cerf sambar du zoo.

 

Un échange de terres approuvé par le gouvernement a vu au moins 1 180 hectares, plus de la moitié de l’étendue de la forêt, transférés de l’État à des propriétaires privés. Les responsables ont défendu ce développement en affirmant que les terres de la région étaient trop sablonneuses pour accueillir des arbres et que les cochons sauvages détruisaient les cultures des agriculteurs.

 

Dans les sept jours qui ont suivi, avant l’annonce de Hun Sen, les promoteurs ont réussi à détruire quelque 500 hectares de forêt de feuillus en régénération, selon Mong Reththy, sénateur du CPP.

 

Mais dimanche 7 août au matin, le Premier ministre Hun Sen a ordonné l’arrêt du projet et a remercié ses compatriotes pour leurs “commentaires constructifs” et leurs demandes de conservation de la forêt. Il a déclaré que la forêt devait être préservée, ordonnant aux entreprises de replanter des arbres sur les dizaines d’hectares de terrain qu’elles ont déjà défrichés.

 

Le directeur du programme de sauvetage et de soins de Wildlife Alliance, Nick Marx, qui travaille à Phnom Tamao depuis une vingtaine d’années, a déclaré que la décision de Hun Sen “démontre la volonté du Cambodge de préserver la vie sauvage.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus