Home Accueil GAVROCHE HEBDO – ÉDITORIAL : La Thaïlande est-elle encore « sabai-sabai » ?

GAVROCHE HEBDO – ÉDITORIAL : La Thaïlande est-elle encore « sabai-sabai » ?

Journaliste : Rédaction Date de publication : 03/05/2022
4

Plage Krabi Thaïlande

 

L’expression a longtemps résumé l’état d’esprit d’une majorité de Thaïlandais. « Sabai-sabai », ou le plaisir plutôt que l’ennui. Cette très cool attitude thaïlandaise, ancrée dans les mœurs du pays, a fait rêver des générations de touristes étrangers. Mais à quoi ressemble le royaume au sortir de la crise du Covid ? Peut on encore parler de destination « sabai-sabai » ?

 

Vos avis nous intéressent. Écrivez-nous. Racontez-nous. Nous sommes à votre écoute. La Thaïlande est-elle encore cette destination rêvée où la vie quotidienne coule à un autre rythme ? Ou s’achemine-t-on vers une sorte de Chine tropicale, bien moins cool et « sabai » qu’auparavant ? Vos impressions sont bienvenues. Car le succès de cette future saison touristique se jouera largement là-dessus !

4 Commentaires

  1. La Thaïlande n’est pas une ile et elle ne peut échapper à l’ambiance générale. La Thaïlande n’est pas seulement un “pays du club med” et elle se rapproche du type de l’État moderne, qui fonctionne bien, intelligemment et aimablement; il suffit de consulter à l’hôpital pour s’en apercevoir. Mais tout est relatif: ce sont bien plutôt les pays occidentaux qui sont malades, et les Thaïlandais le savent. Mais généralement, ils restent ce qu’ils sont. Heureusement.

  2. La Thailande fut un bon choix, aux retraités de ma génération dans les années 2007, au vu de la situation actuelle en Europe et dans le monde. Malgré les problèmes administratifs avec la France et la Thaïlande, ce royaume reste un pays où nous sommes accueillis comme des retraités privilegiés dans les provinces profondes. La vie dans dans les grandes villes touristiques, c’est autre chose, en évolution permanente pas toujours dans le bon sens. Souhaitons que nous pourrons terminer nos vieux jours ici avec un peuple souriant, il nous serait impossible de retourner vivre en France.

  3. Vacancière d’abord puis retraitée depuis plus de 16 ans, j’aime profondément la Thaïlande , pourquoi ? Cela ne s’explique pas il y a tant de choses qui sont dures à vivre du racisme des chicaneries mais quand je songe qu’il serait peut-être temps de rentrer dans mon pays….. Je n’arrive pas à m’y résoudre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus