Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil HONG KONG – POLITIQUE : Jimmy Lai en procès, Xi Jinping défié

HONG KONG – POLITIQUE : Jimmy Lai en procès, Xi Jinping défié

Date de publication : 18/12/2023
0

Hong Kong tribunal

 

Le magnat des médias de Hong Kong, Jimmy Lai, connu pour son soutien au mouvement pro-démocratique de la ville et ses critiques à l’égard des dirigeants chinois, a fêté ses 76 ans derrière les barreaux d’une prison de haute sécurité au début du mois.

 

Il est détenu depuis 2020 et incarcéré pour de multiples chefs d’accusation liés au mouvement de protestation en faveur de la démocratie à Hong Kong et à son entreprise médiatique, en tant que fondateur de l’Apple Daily, un journal pro-démocratique et anti-Pékin qui a été contraint de fermer ses portes en 2021.

 

Longtemps considéré comme une épine dans le pied de Pékin, Lai est aujourd’hui confronté au défi juridique le plus important qu’il ait eu à relever.

 

Il a comparu devant le tribunal lundi pour être jugé pour trois chefs d’accusation de collusion avec des forces étrangères, un crime en vertu d’une loi sur la sécurité nationale qui a transformé Hong Kong, ainsi que pour une accusation distincte de sédition. S’il est reconnu coupable, il risque une peine maximale de prison à perpétuité.

 

Vêtu d’une chemise bleue et d’un costume gris, M. Lai, visiblement amaigri, a salué ses partisans et leur a souri lorsqu’il est entré dans la salle d’audience, escorté par quatre officiers, à l’ouverture d’un procès qui est suivi de près dans le monde entier. La police a maintenu une forte présence à l’extérieur du tribunal.

 

Ce procès, qui devrait durer au moins 80 jours, est la poursuite la plus médiatisée d’une personnalité des médias de Hong Kong depuis que la ville est passée du contrôle britannique au contrôle chinois en 1997. Il pourrait également créer de nouveaux précédents dans le paysage juridique de Hong Kong, qui évolue rapidement.

 

Depuis que d’immenses et parfois violentes manifestations en faveur de la démocratie ont déferlé sur Hong Kong en 2019, des dizaines de militants démocrates parmi les plus éminents de la ville ont été emprisonnés ou ont fui à l’étranger.

 

Mais peu d’entre eux jouissent d’une reconnaissance internationale comparable à celle de Lai.

 

Les procureurs affirment que les articles publiés par le journal Apple Daily de Lai ont violé la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong en appelant à des sanctions à l’étranger contre les dirigeants de la ville. Lai a plaidé non coupable.

 

Pékin a imposé la loi sur la sécurité nationale à la suite des manifestations de 2019, affirmant qu’elle a “rétabli la stabilité” et comblé les lacunes qui permettaient aux “forces étrangères” de saper la Chine.

 

Ses détracteurs affirment qu’elle a décimé les libertés de Hong Kong et transformé le paysage juridique de la ville.

 

Comme toutes les affaires liées à la sécurité nationale jusqu’à présent, ce procès très médiatisé n’aura pas de jury et sera présidé par trois juges de la Cour suprême.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus