Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil INDONÉSIE – ASIE : L’ASEAN désormais sous présidence indonésienne

INDONÉSIE – ASIE : L’ASEAN désormais sous présidence indonésienne

Date de publication : 06/02/2023
0

Jokowi asean

 

Joko Widodo vient de prendre  la présidence de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) en 2023, alors qu’il approche de la fin de ses dix années de présidence indonésienne et avec l’ambition de laisser sa marque dans l’histoire. À la fin de l’année dernière, des collaborateurs du palais ont confirmé qu’il avait discrètement tenté de prendre le poste de secrétaire général des Nations unies, mais cet espoir a été anéanti par la reconduction du Portugais António Guterres. Il s’efforcera désormais de revitaliser une organisation qui n’a cessé de perdre de sa pertinence, ses membres poursuivant des objectifs politiques contradictoires.

 

Il est clair que Jokowi, a pour principal intérêt de faire de l’Indonésie une grande puissance. Sa politique de pivot maritime est une tentative de construire une marine et une armée de l’air fortes pour protéger les intérêts de la nation en tant qu’État archipélagique. Ses principales préoccupations ont été de renforcer sa base politique et d’apporter des avantages socio-économiques au niveau national. En tant que président de l’ASEAN pour 2023, il devrait faire pression en faveur d’une coopération économique et politique plus concrète entre les États membres, Jakarta ayant adopté une coopération économique plus large à la suite du succès de l’Indonésie en tant qu’hôte du G20. Jakarta reconnaît également que les dissensions au sein de l’ASEAN pourraient déstabiliser l’organisation et a demandé à tous les États membres de faire leur part pour y remédier.

 

Il est probable qu’il utilise la présidence de l’ASEAN pour attirer davantage d’investissements étrangers en Indonésie et dans toute la région. Par exemple, le commerce intra-ASEAN reste faible, avec 26 % du commerce mondial ; les investissements intra-ASEAN sont également faibles, avec Singapour, la Malaisie et la Thaïlande en tête. Plus important encore pour Jakarta et pour lui-même, comme ce fut le cas pour les précédents présidents de l’ASEAN, il sera jugé par son propre peuple sur la manière dont il utilisera la présidence pour apporter des avantages économiques et politiques à l’Indonésie.

 

Remerciements à Michel Prévot

 

ASEAN Jokowi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus