Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil INDONÉSIE – AVIATION : L’Indonésie lève l’interdiction sur les Boeing 737 Max, trois ans après le crash de Lion Air

INDONÉSIE – AVIATION : L’Indonésie lève l’interdiction sur les Boeing 737 Max, trois ans après le crash de Lion Air

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 31/12/2021
0

Indonésie Boeing 737

 

L’Indonésie a levé l’interdiction de voler du Boeing 737 MAX, a annoncé mardi 28 décembre le ministère des Transports, trois ans après le crash de l’un des appareils exploités par la compagnie nationale Lion Air avec la perte des 189 personnes à bord.

 

Les autorités aéronautiques du monde entier ont cloué au sol l’appareil quelques mois plus tard après un accident aussi meurtrier en mars 2019 impliquant l’un des appareils exploités par Ethiopian Airlines.

 

L’approbation du retour de l’avion en Indonésie intervient quelques mois après sa remise en service aux États-Unis et en Europe, et fait suite à des levées plus récentes d’ordres d’immobilisation au sol dans des pays comme l’Australie, le Japon, l’Inde, la Malaisie, Singapour et l’Éthiopie.

 

La levée de l’interdiction a pris effet immédiatement et fait suite à l’évaluation des modifications apportées au système de l’avion par les organismes de réglementation.

 

Les compagnies aériennes indonésiennes doivent suivre les consignes de navigabilité et inspecter leurs avions avant de pouvoir faire voler à nouveau le 737 MAX.

 

La compagnie privée Lion Air exploitait 10 des 737 MAX avant l’interdiction.

 

La compagnie nationale Garuda Indonesia a déclaré qu’elle n’avait pas l’intention de réintroduire l’avion dans sa flotte car elle se concentre sur la restructuration de sa dette, a déclaré à Reuters son directeur général Irfan Setiaputra.

 

La compagnie aérienne contrôlée par l’État, qui avait exploité un 737 MAX avant l’interdiction, a déclaré qu’elle prévoyait de réduire sa flotte de 142 à 66 avions dans le cadre du plan.

 

Anton Sahadi, un parent de l’un des passagers à bord de l’avion de Lion Air qui s’est écrasé, a exhorté le gouvernement à assurer une bonne gestion des risques avant de remettre l’appareil en service “afin qu’aucun avion de ce modèle ne tombe et ne tue à nouveau des gens”.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus