Home Accueil INDONÉSIE – POLITIQUE : Le président élu Prabowo cherche à désamorcer les tensions diplomatiques

INDONÉSIE – POLITIQUE : Le président élu Prabowo cherche à désamorcer les tensions diplomatiques

Date de publication : 14/05/2024
0

Prabowo Subianto

 

Alors que le président élu de l’Indonésie, Prabowo Subianto, se prépare à entrer en fonction en octobre, il semble prêt à adopter une position plus affirmée en matière de politique étrangère, affirmant que la diplomatie, les négociations et la “voie asiatique” ont contribué à désamorcer les tensions.

 

Prabowo, 72 ans, a remporté les élections générales de février avec une marge considérable, aux côtés de son colistier, le vice-président Gibran Rakabuming Raka, fils aîné du président sortant Joko Widodo.

 

Dans une interview accordée à la chaîne d’information qatarie Al Jazeera et diffusée dimanche, Prabowo a souligné que l’Asie du Sud-Est avait traversé des périodes de guerres, de colonisation étrangère et d’ingérences politiques.

 

Interrogé sur la concurrence entre la Chine et les États-Unis pour l’influence dans la région, l’ancien commandant des forces spéciales a affirmé que l’Indonésie restait ouverte à des relations avec les deux puissances.

 

“Nous respectons et apprécions l’aide que vous nous avez apportée par le passé”, a-t-il déclaré.

 

“Nous invitons les États-Unis, les Japonais, les Coréens et les Européens. Être amis avec vous ne signifie pas que nous ne pouvons pas être amis avec la Chine, l’Inde et la Russie”, a-t-il ajouté, en référence à la tradition et à l’histoire de non-alignement de l’Indonésie.

 

Lors d’un forum régional en novembre dernier, Prabowo a réaffirmé l’engagement de l’Indonésie envers sa politique de non-alignement et sa volonté de maintenir de bonnes relations avec la Chine et les États-Unis.

 

En avril, il s’est rendu en Chine, au Japon et en Malaisie pour son premier voyage à l’étranger depuis sa victoire à l’élection présidentielle.

 

Au cours de l’entretien, il a nié tout recul démocratique, affirmant que l’Indonésie avait connu des années de transferts pacifiques de pouvoir, malgré des défis persistants tels que la corruption endémique.

M. Prabowo a ajouté que “nos intérêts nationaux” guideraient l’approche de la situation dans la province la plus orientale de Papouasie, où des séparatistes armés affrontent les forces de sécurité depuis des années.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus