Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil LAOS – ÉCONOMIE : La croissance du pays est malmenée

LAOS – ÉCONOMIE : La croissance du pays est malmenée

Date de publication : 03/05/2024
0

 

L’économie du Laos a connu une croissance modérée en 2023, mais peine à retrouver son dynamisme d’avant la pandémie, selon un rapport publié 29 avril par la Banque mondiale. Le PIB du pays a progressé de 3,7% l’année dernière, soutenu par des secteurs tels que le tourisme, les transports, la logistique et l’exploitation minière.

 

Si les investissements étrangers, notamment dans l’électricité et les mines, ont enregistré une hausse notable et que le recouvrement des recettes fiscales s’est amélioré, d’autres signaux sont plus inquiétants.

 

La persistance d’une inflation élevée, alimentée par la dépréciation du kip, la monnaie nationale, pèse sur le pouvoir d’achat des ménages. En 2023, le taux de change officiel kips/dollar américain s’est déprécié de 31%, entraînant une hausse des prix intérieurs, particulièrement pour les importations dont le Laos est fortement dépendant.

 

“Si les revenus moyens des ménages ont connu une légère amélioration en 2023, environ un tiers des Laotiens, en particulier les familles à faible revenu, ont vu leur pouvoir d’achat diminuer face à l’inflation”, souligne Alex Kremer, responsable pays de la Banque mondiale pour le Laos.

 

Des perspectives mitigées pour 2024

 

En 2024, la Banque mondiale prévoit une croissance du PIB de 4%. La reprise devrait être portée par une nouvelle expansion des services et des investissements dans le secteur de l’électricité et dans certaines zones économiques spéciales. Cependant, la dépréciation du kip et l’inflation élevée devraient se maintenir en raison de la pénurie de devises et de la nécessité de rembourser une dette extérieure conséquente.

 

Le rapport de la Banque mondiale appelle de nouvelles réformes dans cinq domaines clés : la gestion de la dette, la mobilisation des recettes fiscales, la gestion des investissements publics, la stabilité du secteur financier et l’amélioration de l’environnement des affaires.

 

Le rapport met également l’accent sur les lacunes du système éducatif laotien. Le financement public de l’éducation a diminué, avec une baisse de 38% du budget alloué en 2023 par rapport à 2013 en termes réels. Cette situation met en péril l’accès universel à l’enseignement primaire et compromet l’acquisition de compétences essentielles pour le développement économique du pays.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus