Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil SINGAPOUR – POLITIQUE: Nouvelle victoire le 10 juillet pour un parti au pouvoir à la peine dans les urnes

SINGAPOUR – POLITIQUE: Nouvelle victoire le 10 juillet pour un parti au pouvoir à la peine dans les urnes

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 13/07/2020
0

Le Parti d’action populaire (PAP), au pouvoir à Singapour depuis l’indépendance de l’île Etat en 1965, a conservé le pouvoir lors des élections générales de vendredi 10 juillet, mais avec une majorité réduite. Le PAP a remporté 83 des 93 sièges parlementaires, soit 61,2 % des voix – contre près de 70 % lors du scrutin de 2015. Le Parti des travailleurs, dans l’opposition, a obtenu 10 sièges – son meilleur résultat.

 

L‘élection était considérée comme un référendum sur la manière dont le gouvernement dirigé par le premier ministre Lee Hsien Loong (Héritier du père de l’indépendance Lee Kuan Yew) a géré l’épidémie de coronavirus. La petite ville-État est l’un des rares pays à avoir organisé un vote pendant la pandémie.

 

Le PAP a remporté 83 des 93 sièges parlementaires, soit 61,2 % des voix – contre près de 70 % lors du scrutin de 2015. Le Parti des travailleurs, dans l’opposition, a obtenu 10 sièges – son meilleur résultat.

 

Pour le processus électoral, les 2,65 millions d’électeurs ont dû se désinfecter les mains et porter des gants jetables avant de recevoir leur bulletin de vote et de se rendre aux urnes.

 

Des créneaux de deux heures ont été accordés aux électeurs, pendant lesquels il leur a été recommandé de voter pour éviter la foule.

 

Des équipes de vote mobiles ont apporté des urnes aux citoyens qui revenaient récemment de l’étranger et qui étaient en quarantaine dans des hôtels.

 

Singapour a été l’un des pays les plus touchés de la région Asie-Pacifique, avec plus de 45 000 cas.

 

Nouveau mandat pour le Premier ministre sortant

 

La victoire du PAP va permettre au Premier ministre actuel, Lee Hsien Loong, de briguer un nouveau mandat.

 

Fils du père fondateur du pays et dirigeant de longue date, Lee Kuan Yew, M. Lee est en fonction depuis 2004 – mais il a indiqué que ce mandat serait le dernier.

 

La majorité des deux tiers du PAP lui donne pratiquement carte blanche pour l’adoption de projets de loi importants, bien que la direction du parti doive entamer un examen de conscience en raison de la diminution du soutien populaire.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus