Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil THAÏLANDE – CHRONIQUE : « Le long du Mékong (1) : Chiang Khan, la Belle Endormie »

THAÏLANDE – CHRONIQUE : « Le long du Mékong (1) : Chiang Khan, la Belle Endormie »

Journaliste : Michel Hermann
La source : Gavroche
Date de publication : 10/08/2020
0

Sécheresse, barrages, le Mékong s’appauvrit au fil des ans, bouleversant l’écosystème d’un fleuve qui fait vivre depuis des lustres la population de six pays. Par endroit, il semble presque à sec, laissant apparaître un lit rocailleux. Heureusement, en saison des pluies, il a quelques beaux restes que décrit Michel Hermann dans cette série de Petites Chroniques sur « La mère de tous les fleuves ». Bonne lecture.

 

Le Mékong à Chiang Khan, impose sa présence.
Sombre et majestueux, sa masse féconde
Serpente entre les rives de deux mondes
Qui se côtoient et s’observent en silence.

 

Indifférent aux hommes, le fleuve nourricier
A parcouru des milliers de kilomètres,
Franchi d’imposants barrages pour renaître,
Vierge, et s’offrir à nos yeux émerveillés.

 

Du chemin piétonnier qui longe le Mékong
On aperçoit le Laos, si proche et si lointain,
Quelques hameaux cachés, mystérieux et sereins,
Et des montagnes au loin, ténébreuses et sans nom.

 

Des logis en bois de teck s’alignent serrés
Le long du chemin, abritant bars, restaurants,
Hôtels et Maisons d’hôtes. Rustiques et vivants,
Ils ignorent la rue, bruyante et animée.

 

Car ces maisons traditionnelles, donnent aussi
Sur la rue principale, « Chai Kong », qui s’agite
À la tombée de la nuit, et vous invite
À jouir des secrets de la Belle Endormie.

 

Dès chambres exiguës qui fleurent bon l’ancien,
Et de leurs terrasses dominant les eaux,
Les couchers de soleil s’invitent dans ce tableau,
Idyllique, mouvant, aux contours incertains.

 

Fait inhabituel pour une ville thaïe,
La cité est étrangement calme la nuit :
Pas de haut-parleurs, de tapage, ni de bruits
Incongrus venus troubler mes nuits canailles.

 

Au petit matin, les bonzes, en robe safran,
Reçoivent dans la rue les offrandes données
Par les passants, Thaïs et touristes agenouillés ;
Spectacle garanti pour les plus vaillants…

 

Chiang Khan se mérite. La route est tortueuse
Pour atteindre le Graal. Depuis Loei ou Nong Khai,
Montagnes et tournants se livrent bataille,
Au milieu d’une nature généreuse…

 

Michel Hermann

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus