Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – CHRONIQUE : « Le long du Mékong (3) – Nakhon Phanom, la ville au long fleuve tranquille »

THAÏLANDE – CHRONIQUE : « Le long du Mékong (3) – Nakhon Phanom, la ville au long fleuve tranquille »

Journaliste : Michel Hermann
La source : Gavroche
Date de publication : 31/08/2020
0

Sécheresse, barrages, le Mékong s’appauvrit au fil des ans, bouleversant l’écosystème d’un fleuve qui fait vivre depuis des lustres la population de six pays. Dans cette série de chroniques sur « La mère de tous les fleuves », Michel Hermann vous invite à suivre la célèbre route 212, qui longe le fleuve de Nong Khaï à Nakhon Phanom (en fait au Wat Phra That Phanom). Bonne lecture.

 

Route deux-cent-douze, route légendaire
Qui longe le Mékong, et dévoile l’Isan
De l’extrême Nord-Est, actif et souriant,
Où il fait bon vivre, sans façon ni mystère.

 

On a quitté Nong Khaï, entre soleil et pluies,
Et les prémices d’une tempête annoncée.
La route, glissante et très peu encombrée,
Chemine entre rizières et forêts qu’on oublie.

 

Le Wat Phrathat Tha Uthen, lieu solitaire
Face au fleuve, offre son stupa monumental
Aux curieux égarés dans ce monde rural
D’une ville oubliée, et pourtant prospère.

 

Enfin Nakhon Phanom, séduisante cité
Au fleuve tranquille où on oublie le temps.
Ville de flânerie pour les amours naissant,
Ou les nostalgiques de fantaisies passées.

 

Car longeant le Mékong, la promenade arborée
Se remplit le soir d’une jeunesse insouciante
Et gaie, de joggers, de familles, d’aimantes
Et d’amants, épanouis et décomplexés.

 

L’imposant Naga cracheur d’eau, semble narguer
La ville laotienne de Thakhet, en face,
Sur la rive opposée. Quelques rares barcasses
De pêcheurs voguent sur le fleuve frontalier.

 

L’activité sur le Mékong est limitée,
Car le « Pont de l’Amitié », situé en amont,
Est le poumon stratégique de la région,
Abandonnant aux berges leur charme désuet.

 

Les passionnés d’Histoire, peuvent visiter
À Ban Na Chok, la maison en bois où vécut
Ho Chi Minh dans les années vingt. Une statue
De l’Oncle Ho, complète un musée dédié.

 

Plus au sud, le Wat Phra That Phanom, très prisé
Des Thaïs pour sa célèbre relique de Bouddha
Et son chédi de forme carré, viendra
Compléter notre indolent séjour, écourté

 

Par la violente tempête enfin arrivée.
C’est sous un déluge d’eau et un ciel en folie
Que nous rejoignons au radar Udon Thani,
Par une route dangereuse et détrempée.

 

Étape inévitable, mais déjà inondée,
Le rideau d’eau cachera la cité à nos yeux.
Retour à Sukhothaï, également pluvieux ;
Que d’eau, que d’eau ! Et de souvenirs bien trempés…

 

Michel Hermann

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus