Home Accueil THAÏLANDE – COVID : Les tests PCR sont-ils un moyen de remplir les hôtels thaïlandais agrées « quarantaine » ?

THAÏLANDE – COVID : Les tests PCR sont-ils un moyen de remplir les hôtels thaïlandais agrées « quarantaine » ?

Journaliste : Rédaction Date de publication : 15/02/2022
5

Test PCR Thaïlande

 

Les informations qui circulent sur les réseaux sociaux sont reprises cette semaine dans un article du quotidien suisse alémanique Blick. L’Ambassadrice de Suisse à Bangkok est même citée. Dans le collimateur ? les doutes sur les Tests PCR à l’arrivée qui, s’ils sont positifs, obligent à s’en tenir à une quarantaine stricte et…onéreuse…A lire. A partager. Informations complémentaires bienvenues.

 

Nous rediffusons ici des extraits d’un article du quotidien suisse Blick.

 

La Thaïlande veut à nouveau accueillir davantage de touristes. Mais le pays dispose d’une politique de quarantaine rigide. Une fois dans les rouages du système, les vacances de rêve peuvent se transformer en traumatisme. Les touristes sont mis en garde contre les vacances en Thaïlande. L’ambassade de Suisse prend position.

 

Les diplomates, les résidents et les touristes concernés mettent en garde contre les voyages en Thaïlande. Dans certains cas, même les voyageurs en bonne santé sont contraints à la quarantaine. Une telle quarantaine forcée peut coûter cher. Des vacances de rêve se transforment en traumatisme.

 

Depuis le début du mois, les personnes vaccinées peuvent à nouveau voyager sans quarantaine grâce au programme “Test&Go”. La plupart des visiteurs de la Thaïlande font état d’une entrée sans problème. L’accueil est chaleureux et tout est bien organisé. Mais il y a des exceptions. Helene Budliger Artieda (57 ans), ambassadrice de Suisse en Thaïlande, est au courant de la problématique, mais se montre diplomate. “Les conditions en Thaïlande et dans d’autres pays de la région sont actuellement un défi en ce qui concerne les prescriptions de quarantaine”, écrit-elle à Blick par e-mail.

 

En raison du programme “Test&Go”, les voyageurs doivent réserver à leurs frais la première et la cinquième nuit après leur arrivée dans un hôtel certifié, y compris les tests PCR. La deuxième à la quatrième nuit peut être passée librement dans le pays, à condition d’être exempt de covid. Toutefois, on s’expose alors au risque d’être contaminé par la covid et de devoir ensuite être mis en quarantaine.

 

Prison en cas de non-respect de la quarantaine

 

Au lieu de passer des vacances de rêve à la plage, les voyageurs doivent donc également prévoir le risque de passer leurs vacances en isolement – pendant 7, 10 ou 14 jours, selon l’appréciation du médecin assigné. Et selon les symptômes, soit à l’hôpital, soit dans un hôtel certifié.

 

Une jeune fille de 14 ans “enfermée” seule

 

Les frais de quarantaine s’élèvent en général à environ 10’000 bahts par jour, soit près de 300 francs. Le montant total doit être payé à l’avance et doit être récupéré plus tard par l’assurance – au risque de devoir quand même payer soi-même les frais…..

5 Commentaires

  1. Vacciné 3 fois, testé positif au départ et à l’arrivée ( dans un hôtel dit “certifié” quarantaine). Tout est OK.Exit l'”hôtel” et en route pour de nouvelles aventures. L’Omicron s’exprime 3 jour après la contamination. Vu le caractère contagieux du variant, les “chances” d’être contaminé sont grandes dès la sortie. A J + 3, soit lors du 2ème contrôle dans un hôtel préalablement réservé et payé, le test risque d’être positif est grand (à moins qu’il n’ait été contracté dans l’établissement certifié) …. La suite c’est, en moyenne, 10 jours d’hospitalisation. 300 euros X 10 + 2 nuits dans un hôtel “certifié” avec tests soit environ 4000 euros ; pour un couple 8000 ( le tout payé d’avance avec un risque de non -remboursement) Si enfants, tout dépend du nombre … L’ambassade de Suisse semble s’interroger, et la”Rue de Brest” ? Plus diplomate que la Suisse ? Un nouveau produit pour les amateurs de “tourisme noir”, appelé aussi “tourisme sombre” , “tourisme macabre” ou encore Thanatourisme ?

  2. Dans ces conditions pourquoi aller en Thaïlande?
    Les magasins ferment les uns après les autres. Le chômage n’a jamais été aussi haut.
    Le gouvernement préfère que le peuple meurent, plutôt qu’il se remette en question.

  3. Effectivement on se demande pourquoi les gens s’obstinent à voyager en ces temps incertains… Beaucoup croient qu’avec test pcr et assurance (s) tout est réglé. Et bien pas du tout. Personnellement je suis revenu de France fin janvier pour arriver à Phuket, après moultes contrôles sanitaires (France Ch de G, Frankfurt, et Phuket le pompon, pas moins de 5 contrôles et même en passant l’immigration on vous redemande votre Thaipass. Et avant la sortie un test PCR, puis direction hôtel avec chambre réservée. Recontrôle thaipass bien évidemment. Mais ensuite que faire ici ?? Tout est fermé, à part quelques échoppes, petits bouiboui, restaurants et petits marchés ou vous pouvez déguster de très bons produits locaux, sinon…RIEN ! Seuls endroits ouverts… les plages et votre hôtel… Je ne vois vraiment pas le plaisir de voyager ici actuellement. Sans oublier le prochain test pcr au 5 ème jour de votre arrivée…à vos frais 35€…dans le meilleurs des cas.
    Moi j’y demeure ce n’est pas la même chose, et pas à phuket.

  4. Avec la vérité qui sort sur cette fausse pandémie qui en fait est une grippe, on sait que les injectés ne sont pas des “vaccinés” puisque contagieux et attrapant eux mêmes la maladie. De plus, il a été démontré que ces tests PCR sont du bidon. Donc, ouvrir le pays aux seuls “vaccinés” c’est-a-dire aux cobayes qui se sont fait administrer ce produit expérimental, est injustifiable. De même, désormais ces prétendus tests PCR ne servent qu’a enrichir les labos et les hôtels dits “de quarantaine” ainsi qu’a intimider les gens qui veulent rester libres de disposer de leur santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus