test
Home Accueil THAÏLANDE – DÉCOUVERTE : Tunnel de la Seconde Guerre mondiale découvert à Kanchanaburi

THAÏLANDE – DÉCOUVERTE : Tunnel de la Seconde Guerre mondiale découvert à Kanchanaburi

Date de publication : 05/04/2024
0

Kanchanaburi tunnel 2eme guerre mondiale

 

Un tunnel artificiel, long de 35 mètres et datant de la Seconde Guerre mondiale, a été récemment découvert dans le district de Sangkhla Buri dans la province de Kanchanaburi.

 

Localisé à environ 100 mètres de la route 323, ce tunnel a été mis au jour en début de semaine par Marnchai Wattanakaran et Srawut Saisungsiripong, deux chercheurs locaux passionnés par l’histoire du chemin de fer de la mort près de Sangkhla Buri.

 

D’une largeur de 2 mètres et d’une hauteur d’environ 1,8 à 1,9 mètre, le tunnel a été creusé dans une colline sur une distance d’environ 35 mètres.

 

“Il a été construit par des prisonniers de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale, car nous avons trouvé des traces de pioches, de pieds-de-biche et de houes utilisées comme outils pour creuser”, a déclaré M. Srawut. “L’intérieur du tunnel est encore en relativement bon état. Seul l’entrée du tunnel était effondrée.”

 

Il est supposé que ce tunnel servait de refuge contre les attaques aériennes pendant la construction de la voie ferrée par les troupes japonaises, reliant Ban Songaria au col des Trois Pagodes, à la frontière avec la Birmanie. Des traces de fumée noire provenant des lanternes sont encore visibles sur les parois du tunnel.

 

Les découvreurs du tunnel appellent les autorités compétentes à explorer davantage ce site historique et à le transformer en un lieu de préservation, d’éducation et de tourisme.

 

La province de Kanchanaburi abrite le célèbre pont de la rivière Kwai, un site historique majeur de la Seconde Guerre mondiale. Sous l’occupation japonaise, quelque 61 700 prisonniers de guerre alliés, comprenant des soldats britanniques, américains, australiens, néerlandais et néo-zélandais, ainsi que des ouvriers chinois, vietnamiens, javanais, malais, thaïlandais, birmans et indiens, ont été forcés de construire la ligne ferroviaire stratégique reliant la Birmanie.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus