Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – POLITIQUE : Les militants promettent d’intensifier la protestation contre Thaksin

THAÏLANDE – POLITIQUE : Les militants promettent d’intensifier la protestation contre Thaksin

Date de publication : 26/01/2024
0

Pichit Chaimongkol

 

Des étudiants et le groupe People’s Network for Thailand Reform (STR) prévoient d’intensifier leur protestation contre ce qu’ils estiment être un traitement de faveur accordé à l’ancien premier ministre Thaksin Shinawatra en campant devant le siège du gouvernement à partir du 2 février.

 

Pichit Chaimongkol, leader du STR, a déclaré que le groupe avait décidé de manifester indéfiniment, parallèlement à d’autres groupes de manifestants qui se rendront dans les agences où le STR a déposé des pétitions à ce sujet.

 

Le STR avait déjà organisé des manifestations devant le siège du gouvernement du 12 au 14 janvier pour demander au gouvernement de maintenir les normes judiciaires concernant Thaksin, qui est resté à l’hôpital général de la police en dehors de la prison malgré le dépassement du délai de 120 jours pour les soins hospitaliers, qui a expiré le 22 décembre.

 

Selon Pichit, une pétition des manifestants sera soumise au président de la Cour suprême, demandant à la Cour de mettre en place un panel pour enquêter sur la gestion de l’affaire par la Commission nationale anti-corruption.

La pétition a besoin de 20 000 signatures et a été jusqu’à présent soutenue par des personnes de tout le pays.

 

Pichit a déclaré qu’il était certain que les 20 000 signatures seraient réunies avant que Thaksin ne puisse bénéficier d’une libération conditionnelle le 22 février.

 

Il a également remis en question l’affirmation du vice-premier ministre Phumtham Wechayachai selon laquelle le traitement de Thaksin en dehors de la prison était légal. Il a déclaré qu’aucun autre prisonnier n’avait reçu le même traitement que Thaksin.

 

Thaksin, 74 ans, a été admis à l’hôpital général de la police peu après son retour en Thaïlande le 22 août.

 

Une enquête de l’Institut national d’administration du développement (Nida) concernant la situation de Thaksin, publiée le 21 janvier, a montré que 39,62 % des 1 310 personnes interrogées estimaient que le gouvernement ne serait pas menacé par cette question.

 

Par ailleurs, 41,6 % des personnes interrogées ont estimé qu’il n’y aurait pas de risques de manifestations massives, comme cela a été le cas précédemment avec les manifestants rouges et jaunes.

 

Pichit a déclaré que même si l’affaire n’avait pas d’impact direct sur le gouvernement, elle pourrait être le point de départ d’un examen minutieux des actions du gouvernement thaïlandais par le public.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus