Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil THAÏLANDE – POLITIQUE : Thaksin, un retour vers… la case prison ?

THAÏLANDE – POLITIQUE : Thaksin, un retour vers… la case prison ?

Date de publication : 27/07/2023
0

Thaksin Ing ensemble

 

L’ancien Premier ministre fugitif Thaksin Shinawatra sera traité comme un détenu âgé et recevra tous les soins médicaux dont il pourrait avoir besoin s’il est emprisonné lors de son retour prévu en Thaïlande le 10 août, a déclaré le 26 juillet le chef de l’administration pénitentiaire, Ayut Sinthoppan.

 

Le chef du département a donné cette assurance après que la fille de Thaksin a annoncé que son père reviendrait en Thaïlande par l’aéroport Don Mueang de Bangkok le 10 août. Thaksin a déjà déclaré qu’il entrerait dans le processus de justice.

 

Lorsque l’ancien Premier ministre arrivera à Don Mueang, il sera accueilli par la police de l’immigration et son arrestation sera enregistrée, a déclaré Ayut.

 

Les fonctionnaires de l’administration pénitentiaire feraient tout ce qui est ordonné en vertu d’un mandat du tribunal, a-t-il déclaré.

 

Ils se rendront au tribunal où le mandat d’arrêt a été délivré. Si les faits reprochés à l’ancien Premier ministre se produisent à Bangkok, il sera conduit à la prison de Bangkok si le tribunal ordonne sa détention.

 

À ce jour, le ministère n’a pas reçu de mandat d’arrêt à l’encontre de Thaksin.

 

Paetongtharn “Ung Ing” Shinawatra, l’un des trois candidats du Pheu Thai au poste de Premier ministre, a annoncé mercredi sur Facebook que son père arriverait à l’aéroport de Don Mueang le 10 août.

 

Ayut a déclaré que Thaksin serait traité comme un détenu âgé. S’il souffre de maladies sous-jacentes, il recevra un traitement médical sur les conseils d’un médecin de la prison. Thaksin serait mis en quarantaine à l’hôpital de la prison pour un test Covid-19 pendant 10 jours avant d’être transféré dans une unité de patients de la prison, comme ce fut le cas pour l’ancien chef du Département des enquêtes spéciales, Tarit Pengdit, a déclaré M. Ayut.

 

Aucun délai n’a été fixé pour le traitement médical. Les médecins basés à la prison évalueront son état.

 

Il a démenti les informations selon lesquelles le vice-premier ministre intérimaire Wissanu Kreu-ngam, en tant que ministre de la Justice par intérim, avait coordonné le retour de Thaksin avec le ministère. Il a déclaré que Wissanu n’avait pas été en contact avec lui.

 

Le gouvernement de Thaksin a été renversé par un coup d’État militaire le 19 septembre 2006, alors qu’il se trouvait à l’étranger. Depuis, il vit en auto-exil à Dubaï, à l’exception d’une brève visite en Thaïlande en 2008.

 

Pendant son absence, la division pénale de la Cour suprême chargée des titulaires de fonctions politiques l’a condamné à un total de 12 ans d’emprisonnement dans quatre affaires.

 

Dans la première affaire, la Cour l’a reconnu coupable d’abus de pouvoir dans l’achat par son épouse de l’époque, Khunying Potjaman, d’un terrain appartenant à l’État dans la région de Ratchadapisek pour un prix inférieur à la valeur du marché. En octobre 2008, il a été condamné à deux ans de prison. Le délai de prescription de 10 ans de la décision de justice a expiré en octobre 2018.

 

Dans la deuxième affaire, Thaksin a été condamné à deux ans de prison après avoir été reconnu coupable de malversations dans une affaire concernant la loterie à deux et trois chiffres.

 

Dans la troisième affaire, Thaksin a été condamné à trois ans de prison pour avoir abusé de sa position en autorisant des prêts d’un montant total de 4 milliards de bahts en Birmanie par la Banque d’import-export de Thaïlande. Ces prêts ont été utilisés pour acheter des équipements à une entreprise de télécommunications appartenant à sa famille.

 

La quatrième affaire a donné lieu à une condamnation à cinq ans de prison. Le tribunal l’a reconnu coupable d’avoir utilisé des prête-noms pour détenir des actions dans une entreprise de télécommunications, Shin Corp, ce qui est interdit à tout titulaire d’une fonction politique.

 

Les deuxième, troisième et quatrième affaires ne sont pas prescrites.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus