Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil THAÏLANDE – SOCIÉTÉ : Neuf personnes sauvées de l’enfer d’un centre d’appel

THAÏLANDE – SOCIÉTÉ : Neuf personnes sauvées de l’enfer d’un centre d’appel

Date de publication : 21/12/2023
0

Cambodge Thaïlande trafic humain

 

Neuf ressortissants thaïlandais victimes d’un trafic humain par des chinois au Cambodge se sont échappés, mais 200 de leurs compatriotes seraient encore pris au piège.

 

Huit hommes et une femme, âgés de 23 à 47 ans, ont été secourus par la police du Bureau de l’immigration et les officiers de la Compagnie 1201 des forces des rangers au poste de contrôle frontalier d’Aranyaprathet lundi, a déclaré la police thaïlandaise mardi 19 décembre.

 

Phoompat Chairat, 27 ans, l’une des victimes, a déclaré que le groupe avait été piégé par un gang d’escrocs d’un centre d’appel basé en Chine, qui leur avait promis un emploi dans une société de négoce d’actions à Poipet, au Cambodge.

 

On leur a promis un salaire élevé et la prise en charge des frais de voyage. Le groupe est entré au Cambodge à pied. Mais à leur arrivée, ils ont appris qu’ils allaient travailler comme escrocs dans un centre d’appel.

 

Ils ont été enfermés avec au moins 200 autres Thaïlandais au septième étage du Puli Casino, un bâtiment de 25 étages situé à Poipet. Leurs téléphones ont été saisis et ils n’ont pas été autorisés à sortir, a-t-il déclaré.

 

Leurs employeurs les maltraitaient physiquement s’ils ne faisaient pas correctement leur travail. Selon M. Phoompat, certaines victimes féminines ont été poussées à se prostituer.

 

Le groupe, ainsi que deux autres collègues, soit 11 personnes au total, ont décidé de préparer leur évasion après avoir appris qu’ils allaient être vendus à un groupe de Pékin. Elles ont réussi à s’enfuir du bâtiment en mettant le feu à leur chambre à 3 heures du matin, mais deux d’entre elles ont été rattrapées et ramenées par un garde de sécurité.

 

Le groupe a réussi à atteindre la frontière et a ensuite été secouru par un soldat sur place.

 

Le 20 décembre, les agences thaïlandaises ont tenu une réunion avec les agences gouvernementales cambodgiennes pour discuter des moyens d’aider les Thaïlandais qui ont été amenés à travailler avec des gangs de centres d’appels et toujours coincé à Poipet.

 

Les autorités cambodgiennes ont toutefois réagi précisant que certains faits présentés étaient erronés, aucun incendie n’a eu lieu au Casino ni aucun trace de violence n’a été identifié entre la casino et le poste frontière.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus