Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil VIETNAM – AVIATION: Vietjet, les ailes du Mékong

VIETNAM – AVIATION: Vietjet, les ailes du Mékong

Journaliste : Fabrice Barbian
La source : Gavroche
Date de publication : 16/10/2018
0

La compagnie aérienne vietnamienne Vietjet investit un milliard d’euros pour acquérir 10 nouveaux Airbus. Cet investissement illustre le dynamisme du marché de l’aéronautique en Asie. Une activité intense à laquelle participe la Thaïlande qui multiplie les projets et les investissements. Le Royaume investit dans ses aéroports et sa flotte d’avions mais le pays se positionne, aussi, sur la maintenance aéronautique, un marché lucratif qui est amené à fortement se développer dans les prochaines années.

 

Le 10 octobre, à Tokyo, la plus grande compagnie aérienne privée du Vietnam, Vietjet, a signé des accords avec des institutions financières françaises et japonaises pour un montant de 1 milliard de dollars afin de financer l’acquisition de 10 Airbus A321neo.

 

Dans le détail, BNP Paribas et la compagnie japonaise Mitsubishi UFJ Lease&Finance (MUL) vont financer cinq appareils pour un montant global de 530 millions d’euros.

 

Le groupe bancaire Natixis et différents souscripteurs japonais ont signé avec Vietjet un protocole d’accord portant sur 540 millions d’euros, pour cinq appareils supplémentaires.

 

L’ensemble de ces acquisitions font partie d’un contrat signé par Vietjet et Airbus, portant sur l’achat de 50 appareils, en juillet 2018, pour une valeur catalogue de 5,2 milliards d’euros.

 

L’A321neo a été privilégié car il favorise des économies de carburant tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

 

Cela dit, la compagnie a également programmé d’acquérir une centaine de Boeing 737 MAX pour un montant de 11,3 milliards d’euros.

 

« […] ces accords contribueront grandement au projet de Vietjet d’expansion de sa flotte et de son réseau dans les années à venir, contribuant ainsi à une meilleure connexion entre le Japon et le Vietnam », précise Dinh Viêt Phuong, directeur général adjoint de Vietjet, dans un communiqué de presse.

 

Trois nouvelles liaisons seront ouvertes au cours des trois prochains mois : Osaka – Hanoï, Osaka – Hô Chi Minh-Ville et Tokyo – Hanoï.

 

La compagnie exploite actuellement 60 appareils Airbus et les nouveaux appareils sont attendus pour la fin de l’année.

 

Vietjet assure plus de 385 vols quotidiens au Vietnam et dans des pays comme le Japon, Hong Kong, la Corée du Sud, Taïwan, Singapour, la Chine, le Myanmar, la Malaisie et la Thaïlande.

 

Thai Vietjet, filiale dynamique

 

« Nous prévoyons d’augmenter la taille de notre flotte en ajoutant 10 avions par an.

 

Cela signifie que, à la fin de l’année prochaine, Thai Vietjet disposera de 17 avions au total », a déclaré, à Reuters, Nguyen Thi Thuy Bihn, vice-président de Vietjet, le 12 octobre.

 

La compagnie n’a pas dévoilé l’ensemble de ses nouvelles lignes mais elle inaugurera bientôt deux liaisons reliant Bangkok et Danang au Vietnam et Taichung, à Taïwan, dans les prochains jours.

 

Ces nouveautés viennent enrichir une liste de projets liés à l’aéronautique qui n’en finit plus de s’étoffer pour le Royaume qui affiche de grosses ambitions dans ce secteur comme le confirment quelques annonces récentes.

 

Le mois dernier, comme l’a relaté Gavroche, le ministre des Transports thaïlandais, Arkhom Termpittayapaisith a confirmé que le pays allait doubler la capacité d’accueil de ses aéroports et ainsi hisser Bangkok au premier rang des plateformes aéroportuaires de l’Asie du sud-est.

 

En juillet 2018, la compagnie publique Thai Airways International a annoncé son ambition d’acquérir 23 nouveaux avions d’une valeur d’environ 100 milliards de bahts (2,5 milliards d’euros) afin de remplacer une partie de sa flotte actuelle.

 

L’ambition est de renouer avec la croissance alors que la compagnie a vu ses parts de marché reculer de 37 à 27 %, en 5 ans.

 

L’accord officiel du gouvernement est attendu pour cette année encore.

 

En juin dernier, Airbus et Thai Airways International (THAI) ont officialisé un accord pour la création d’une joint-venture visant à implanter un gigantesque centre de maintenance d’avions sur l’aéroport international d’U-Tapao, situé près de Pattaya.

 

Plus de 300 millions d’euros seront investis dans ce centre MRO (Maintenance, Repairs and Operations) qui sera l’un des plus modernes et l’un des plus importants en Asie-Pacifique.

 

Il « bénéficiera des toutes dernières technologies numériques pour analyser les données des appareils, ainsi que des techniques d’inspection avancées, y compris avec l’utilisation de drones pour la surveillance des cellules », explique le média spécialisé « Le Journal de l’Aviation ».

 

S’il n’a pas le même impact médiatique que ceux réalisés dans les flottes d’avions, ce dernier investissement – auquel s’ajoute un accord de recherche et développement entre THAI et Rolls-Royce – s’avère très stratégique.

 

Selon Airbus, la flotte, dans la région Asie-Pacifique, va tripler au cours des vingt prochaines années, pour atteindre 17.000 avions.

 

Or, les carnets de commandes des grands avionneurs sont déjà pleins, pour plusieurs années.

 

Sur un marché en mutation, Airbus et Boeing s’attachent donc à diversifier leurs activités.

 

Compte tenu de l’évolution de la flotte mondiale, l’un des relais de croissance privilégiés est le marché de la maintenance.

 

Il pourrait représenter 8.500 milliards de dollars entre 2018 et 2036 et l’Asie-Pacifique, devrait capter 40 % du marché au cours des deux prochaines décennies.

 

Le Royaume vient donc, en la matière, de prendre une belle option…

 

Commentez, réagissez, complétez nos informations sur redaction@gavroche-thailande.com.

 

Fabrice Barbian

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus