Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil BAANGKOK – VIOLENCE: Bangkok découvre les batailles de gangs en pleine rue

BAANGKOK – VIOLENCE: Bangkok découvre les batailles de gangs en pleine rue

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 09/10/2018
0

Une fusillade survenue dimanche soir à Bangkok dans le quartier populaire de Pratunam a coûté la vie à quatre personnes dont deux touristes étrangers. A l’origine de ces violences se trouvent deux bandes rivales connues pour extorquer et racketter les vendeurs de fripes et de textile, très nombreux dans cette partie de la ville. Le cadre de la fusillade était l’arrière cour de l’hotel Centara Watergate Pavillion. Ce genre de violence urbaine est très rare à Bangkok où les bandes rivales règlent d’ordinaire leurs comptes loin des quartiers fréquentés par les touristes.

 

Pas question de paniquer.

 

La fusillade entre gangs rivaux survenue à Bangkok dimanche soir vers 20h30 dans le quartier de Pratunam ne signifie pas que l’insécurité règne dans la capitale thaïlandaise.

 

En comparaison avec la plupart des métropoles de sa taille dans le monde, et même en Asie, Bangkok demeure une des villes les plus sûres du monde pour ses visiteurs étrangers.

 

Les affrontements habituels entre bandes rivales à Bangkok concernent surtout des groupes d’étudiants de lycées professionnels. Mais leurs affrontements n’ont jusque-là jamais viré au règlement de compte à main armée.

 

Ce qui s’est passé dimanche soir, vers 20h30 (quatre personnes tuées, dont un ressortissant indien et une ressortissante laotienne) démontre toutefois que deux changements importants sont peut-être en train de s’opérer en Thaïlande: le premier est l’audace des gangs bangkokois, qui règlement désormais leurs comptes dans des zones d’habitude protégées par d’importants dispositifs policiers; le second est l’utilisation d’armes lourdes, confirmées par les douilles retrouvées sur place.

 

L’identification rapide des gangs en question pourrait augurer d’interpellations rapides par la police thaïlandaise.

 

Commentez, réagissez, complétez nos informations sur redaction@gavroche-thailande.com

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus