Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Cialis
Cialis Fiyat
deneme bonusu
padişahbet
padişahbet
padişahbet
Home Accueil BIRMANIE – CONSCRIPTION : La junte impose un service militaire de deux ans

BIRMANIE – CONSCRIPTION : La junte impose un service militaire de deux ans

Date de publication : 11/02/2024
0

Birmanie soldat

 

La junte birmane a pris une nouvelle mesure pour renforcer son emprise sur le pays en imposant un service militaire obligatoire de deux ans aux jeunes hommes de 18 à 35 ans et aux femmes de 18 à 27 ans. Cette décision intervient alors que la junte continue de lutter contre la résistance armée à son coup d’État de 2021.

 

La loi sur le service militaire populaire, adoptée en 2010 sous l’ancien régime militaire, n’avait jamais été appliquée. La junte a décidé de la mettre en vigueur à partir du 10 février 2024.

 

Selon le communiqué officiel, le ministère de la Défense publiera prochainement les détails de la mise en œuvre de la loi, y compris les procédures et les sanctions en cas de non-respect.

 

La loi de 2010, adoptée en plein état d’urgence, prévoit que la durée du service militaire peut être étendue à cinq ans et que les personnes ignorant leur convocation peuvent être emprisonnées pour une durée identique.

 

La Birmanie est déchirée par un violent conflit depuis le putsch militaire de 2021 qui a renversé la dirigeante Aung San Suu Kyi et mis fin à une parenthèse démocratique de dix ans.

 

Aucune issue pacifique ne semble se dessiner alors que les combats ont provoqué, selon l’ONU, le déplacement de plus de deux millions de civils. La répression a fait plus de 4.400 morts, selon un groupe local de surveillance.

 

Les généraux au pouvoir ont décrété fin janvier la prolongation de l’état d’urgence pour six mois supplémentaires, reportant de facto une nouvelle fois les élections promises depuis le coup d’Etat du 1er février 2021.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus